DEGAS, DANSE , DESSIN Edgar Degas raconté par Paul Valéry

Le musée d’Orsay propose jusqu’au 25 février, un hommage à Edgar Degas à travers les textes de son ami l’écrivain, poète et penseur Paul Valéry.

Aux côté de Pierre Louÿs, André Gide ou encore Stéphane Mallarmé, Paul Valéry (1871-1945) comptait parmi ses amis proches Edgar Degas (1834-1917). Peintre, sculpteur, et graveur avant-garde du XIXe siècle, Degas fut l’un des artistes fondateurs du mouvement impressionniste.En 2017, nous célébrions le centenaire de cet artiste. C’est à cette occasion que cette exposition débutée en novembre dernier, célèbre le peintre grâce à un parallèle entre son œuvre et l’ouvrage de Paul Valéry : Degas, danse, dessin, publié en 1937 aux éditions Vollard, un livre aujourd’hui peu connu qui pourtant est considéré comme un ouvrage de référence en Histoire de l’art, et est qualifié de « médiation de création ». Il permet en effet de comprendre le parcours de l’artiste, son œuvre, sa personnalité, mais aussi son mode de fonctionnement dans la création, sa méthode en quelque sorte. C’est sur ce livre intime, résultat de 20 ans d’amitié entre son auteur et Degas, qu’est basé le parcours de l’exposition. En résulte une disposition claire, thématique et ainsi didactique des œuvres, qui permet de découvrir l’homme, son art, mais également tout le contexte dans lequel il a évolué, son cercle social et ses références.

ddd livre

Cet ouvrage est à consulter à tout moment dans les salles de l’exposition, et des extraits en sont tirés pour composer les textes explicatifs, comme si Valéry était notre guide d’un jour, un guide lui-même artiste. On y trouve d’ailleurs bien plus que les chefs d’œuvre de Degas : les carnets de Valéry y sont également exposés avec ses brouillons, ses croquis, ses réflexions. De façon générale, l’œuvre d’Edgar Degas est sans cesse contextualisée. Ses dessins préparatoires (tellement nombreux qu’ils permettent parfois de reconstituer un tableau dans son entièreté) sont par exemple confrontés à ceux des grands maîtres de la peinture classique ou de ses contemporains.

L’autre point fort de cette exposition est sans doute la variété des supports proposés : peinture, dessin, sculpture bien sûr, mais également cahiers, carnets, contrats, manuscrits, de nombreuses photographies et archives vidéo… On y découvre, ému, des images de Loïe Fuller tournoyant dans ses voiles blancs sous les faisceaux colorés des projecteurs, celles d’une danseuse romantique enchaînant petits sauts, petits pas et déboulés, ou encore d’autres de Degas lui-même.

Le spectateur balance entre les textes et les œuvres à travers les thèmes de prédilection d’Edgard Degas, et ceux qui définissent son art : Degas dessinateur, le ballet, l’équitation ; en soit, la capture du mouvement par le trait. La ligne nette lui permet paradoxalement, non pas de capturer une attitude, mais de rendre le mouvement tel qu’il est au moment où il est représenté tout en annonçant ce qu’il sera .

ddd

Cette exposition permet un retour au XIXe siècle, au sein d’un groupe d’artistes de génie, une bande d’amis qui se nourrissent mutuellement de leur art.Au final, le visiteur a l’agréable impression d’avoir passé quelques heures d’entretien avec un poète racontant son ami, l’un des plus grands peintres du XIXe siècle, décrivant son œuvre, son art, son âme.

Exposition temporaire Degas, Danse, Dessin au Musée d’Orsay à Paris, du 28 novembre au 25 février 2018.

Par Sophie

[ Déchronique ] Avatar Country – Avatar

Il faut qu’on parle.

 

Tu connais Avatar ? Nan, pas le truc avec les géants tout bleus qui font des trucs chelous avec leur queue. Nan, pas non plus l’image profil JPEG de 15 pixels de côté qui te servait sur ICQ et les forums internet dans ta prime jeunesse, avant l’invention de Facebook. Pardon ? Ca te dit rien parce que tu es trop jeune ? Accroche toi Adibou, c’est pas fini…

Continue reading [ Déchronique ] Avatar Country – Avatar

Medellín, une histoire colombienne

Medellin : deuxième ville de Colombie avec plus de 3 millions d’habitants, un climat printanier continue avec une température de 22° en moyenne, un dynamisme économique et une transformation urbaine remarquable, qui lui ont value en 2013 le titre de Capitale urbaine de l’innovation par le Wall Street Journal et le Urban Land Institute. Une ville dynamique et haletante, portée par ses « paisas », mais plus connu sous nos contrés occidentales comme la ville du narcotrafic et des narco-dollars, dont la figure de Pablo Escobar, leader incontournable du Cartel de Medellin et mort en 1993, a récemment été immortalisé dans la série Netflix « Narcos ».

Continue reading Medellín, une histoire colombienne

HIKARI (VERS LA LUMIÈRE) – NAOMI KAWASE

Depuis La Forêt de Mogari en 2007, les films de Naomi Kawase m’énervent. Ils m’énervent d’être aussi délicats, aussi sincères, aussi évanescents dans leurs langages visuels que méthodiques dans leurs montages. Vous l’aurez donc compris, l’année cinéma commence très bien pour moi, merci. Avec Vers la lumière, son nouvel opus, la réalisatrice japonaise impressionne l’écran une nouvelle fois par son approche résolument poétique, filmant corps et lieux comme une aquarelliste qui laisse l’eau et les fibres du papier jouer avec ses pigments.

Continue reading HIKARI (VERS LA LUMIÈRE) – NAOMI KAWASE

Molly Hatchet & guest @ Trabendo – 21/12/2017

En ce jour du 21 décembre (soir du solstice d’hiver) de l’an de grâce 2017, c’est à une soirée 100% « southern rock » que je me prépare. C’est au Trabendo à quelques encâblures du Zénith de Paris que ça se passe. Arrivé sur les lieux assez tôt, je constate que la salle n’est pas encore très remplie. En fait, le Trabendo se remplira progressivement au fur et à mesure de l’avancée de la soirée. En effet, Molly Hatchet n’est-il pas un groupe culte qui porte ses 47 ans d’histoire comme d’autres arborent fièrement le blason de leur club de moto ?

Continue reading Molly Hatchet & guest @ Trabendo – 21/12/2017

GAGNEZ VOS PLACES POUR THE MIDNIGHT GHOST TRAIN A PARIS

On commence bien l’année. En partenariat avec Below The Sun, The Unchained te propose de gagner 2 x 1 place pour le premier gros bombardement de  disto’ et de heavy de 2018, le 31 janvier au Batofar.  C’est la Below The Sun Party 100 % The, Heavy,  Bluesy, Dusty & Louder avec The Midnight Ghost Train, The Texas Chainsaw Dust Lovers, et The Absolute Never.  Du gros et bon son pour décrasser les oreilles.  Comme tu le vois, cette date risque d’envoyer du lourd et se serait bête de louper la fête, pas vrai ?

Continue reading GAGNEZ VOS PLACES POUR THE MIDNIGHT GHOST TRAIN A PARIS