Tag Archives: Punk

TAGADA JONES – LA PESTE ET LE CHOLERA

En ces temps difficiles et tourmentés c’est le devoir de  la musique d’être porteur d’un message de vérité, d’un esprit de rébellion. Les temps sont durs et les jeunes groupes timorés et dénués de cette flamme dont la scène alternative française a toujours le flambeau. Mais on peut toujours compté sur ces groupes encore là et toujours aussi enragés. No One Is innocent, Lofofora et surtout Tagada Jones qui revient aujourd’hui avec 9eme album, le bien nommé La Peste & Le Cholera, plus énervé que jamais, et il en faut !

Continue reading TAGADA JONES – LA PESTE ET LE CHOLERA

DROPKICK MURPHYS + GUESTS @ ZENITH DE PARIS – 28/01/17

Samedi soir, on avait rendez-vous avec le gang de Boston qui venait défendre 11 Short Stories Of Pain & Glory, leur 9e album studio. On arrive donc au Zénith (qui ressemblait à un showroom de Lonsdale le temps d’une soirée) prêt à en découdre, danser et chanter avec les irlandais de Dropkick Murphys, mais pas que…

Continue reading DROPKICK MURPHYS + GUESTS @ ZENITH DE PARIS – 28/01/17

Rencontre avec Arno Futur

C’est au cours de la release party de son premier album  que nous avons rencontrés Arno Futur, l’ex-chanteur des Sales Majestés. Cette soirée qui consacre une nouvelle aventure pour le chanteur nous a permis d’en savoir un peu plus sur le projet qu’il a mis 5 ans à faire éclore. C’est une grande histoire sur le partage et la musique qui nous a été offert pendant cet interview.

Continue reading Rencontre avec Arno Futur

SLAVES – Take Control

Le groupe britannique Slaves fait lui aussi sa rentrée avec son nouveau disque intitulé Take Control, sorti sous Virgin EMI le 30 septembre dernier. Après avoir fait du remue-ménage à Rock en Seine cet été, il était temps pour les anglais de nous faire découvrir leur travail, version studio, cette fois.

Continue reading SLAVES – Take Control

GREEN DAY – DOOKIE (1994)

Nouvelle chronique dans The Unchained et c’est un peu  mon histoire du rock… Ok, je ne suis pas en âge de faire le bilan mais on a déjà de quoi faire. Et puis ce son qui nous a accompagné nos pires années de l’adolescence est vraiment important ! Chaque mois, je vais vous parler d’un album qui a changé ma vie. Je le replacerai dans l’histoire du rock, on étudiera ce qui le constitue puis pourquoi il est dans mon histoire à moi. Lorsque je cherchais quel album aborder en premier, il y en a un qui m’est tout de suite venu en tête. Le premier qui m’a cogné sur le coin de la gueule et qui m’a laissé inerte sur le pavé, eh bien, c’est Dookie de Green Day. Je vous vois venir, on me crache déjà à la gueule, j’en suis sûr ! Mais je ne parlerai pas de ce qu’est devenu Green Day maintenant, uniquement de ce qu’il était à l’époque et ce qu’il a représenté pour moi (et des millions de gamins à travers le monde)…. Let’s go !

Continue reading GREEN DAY – DOOKIE (1994)

DISCHARGE – END OF DAYS

Hear Nothing, See Nothing, Say Nothing. Comme si ce titre sorti en 1982 nous annonçait la suite désastreuse de Discharge, un des groupes de Hardcore les plus cultes. Pionniers du crust , et grande influence pour tout ce qui est brutal après 1982, Discharge n’a pourtant pas une discographie parfaite. Les deux premiers albums restant encore des monuments à ce jour, la suite n’a fait qu’empirer jusqu’en 2008, où l’album Disensitive a fini de massacrer un de mes groupes favoris. Voix dégueux, riff plus clichés que les pires clichés, production infâme. La voix de Rat des Varukers violée. Non, ça ne pouvait se finir ainsi, alors, l’espoir revient, en 2015, quand le groupe annonce un nouveau chanteur et un nouvel album, un retour aux sources. Continue reading DISCHARGE – END OF DAYS

KVELERTAK – NATTESFERD

Il y a des groupes qui débarquent de nul part, chantent dans une langue dont tu ne comprends strictement rien, mais qui font l’effet d’un blizzard autant live que sur disque, font le ménage sur toute la scène actuelle, et ça tu ne t’y attendais pas. Tu sais de qui je parle bien sur:  Kvelertak !  On ne revient pas sur ce coup de pied qu’ils ont foutu dans la fourmilière en 2010, non plus sur ce deuxième opus bien punk intitulé Meir et qui continuait de balancer ce maelström d’électricité en tous genres sans oublier les hymnes qui font frissonner la moustache (“Kvelertak”).

Continue reading KVELERTAK – NATTESFERD

HATEBREED – THE CONCRETE CONFESSIONAL

S’il y a bien un CD que j’attendais cette année, c’était la nouvelle galette d’Hatebreed. The Concrete Confessional (comprenez : le confessionnal en béton, a.k.a. la rue) est le septième album studio du groupe originaire du Connecticut, et le premier avec un deal worldwide exclusif chez Nuclear Blast. Dans la lignée des précédents, ce disque peut être qualifié de plein de choses, mais pas de subtil. Des riffs matraquants aux lyrics poignants de leur frontman Jamey Jasta, le message est clair tout du long. Continue reading HATEBREED – THE CONCRETE CONFESSIONAL