[Déchronique] The Dead Daisies – Burn it Down

Aujourd’hui, on va parler de The Dead Daisies. Si tu n’en avais jamais entendu parler, sache que c’est ce qu’on appelle communément un “super-groupe”. Pas forcément pour dire “Wahou, c’est super” dans le sens de “c’est sensass’, c’est extra”, même si généralement, c’est un peu le but.

Nan, un “super-groupe”, c’est un groupe formé par des musiciens qui officient habituellement dans un AUTRE groupe. Plutôt connu, normalement.

Continue reading [Déchronique] The Dead Daisies – Burn it Down

The Dead Daisies & The New Roses @ Le Trabendo – 6 mai 2018

Changer le monde, changer les choses

Avec des bouquets de roses

Changer les femmes, changer les hommes

Avec des géraniums

Voilà, ça c’est fait, maintenant que tu l’as dans la tête, on peut commencer.

Si tu es du genre à lire tout ce qui est publié sur ce site (ou juste mes pages, dansquel cas je tatouerai volontiers tes fesses de mon autographe à l’occasion), tu ne seras pas sans savoir qu’en janvier, je suis allée voir The New Roses au Petit Bain. Sortant un peu frustrée pour cause de retard causant un concert tronqué, j’avais donné rendez-vous aux Allemands pour la revanche, cette fois en première partie des Dead Daisies.

Et ça, c’était dimanche. Donc parlons un peu de ce concert floral qui ramène le printemps à coups de batte de baseball dans les dents.

Continue reading The Dead Daisies & The New Roses @ Le Trabendo – 6 mai 2018

SLEEP – THE SCIENCES

Mais qui s’attendait à une arrivée de la sorte ce 4/ 20 ( 20 /4), non ce n’est pas du nouveau A Perfect Circle que l’on vous parle, loin de là car ce dernier et toutes les autres sorties de ce jour ont été occultées par une seule chose qui a retenti comme jamais: SLEEP sort du sommeil après 15 ans et sort un nouvel album ! Pas de pub, pas de promo, pas de comm ( ou presque car tout est déjà fait rien qu’en balançant cette info sur les internets…) Les patrons du DOOM sortait LE NOUVEL ALBUM ce vendredi 20 avril, 4 / 20 chez nos amis ricains et O grand jour symbolique pour les consommateurs de Marie – Jeanne ( pas celle de Michel…).  Un grand bravo car certains font la gueule et sans renfort de plan comm à milliers de dollars, le boulot est fait, les fans sont en alerte, la planète Metal a ses projecteurs rivés sur ce cadeau du ciel: ça c’est du talent (ou pas)…

Continue reading SLEEP – THE SCIENCES

PREMIERE EDITION DU FUZZY SOUNDS FESTIVAL CE WEEK END A PARIS !

Déprime post Desertfest ? Triste du silence prolongé de nos amis des Stoned Gatherings ? Eh bien nous avons ce qu’il te faut et ça se passe vendredi et samedi au FGO Barbara à Barbes en plein quartier populaire. Les stakhanovistes de l’organisation de concerts de grasses sonorités, les bien nommés Below The Sun, osent les choses en grand et inaugurent leur premier festival stoner parisien fait maison.

Continue reading PREMIERE EDITION DU FUZZY SOUNDS FESTIVAL CE WEEK END A PARIS !

Melvins – Pinkus Abortion Technician (2018)

Ça peut paraître une évidence pour la plupart des lecteurs de The Unchained mais cela ne coûte rien de le dire une bonne fois pour toutes : Melvins est définitivement un groupe inclassable ! Définir son style est un exercice quasi impossible tant le répertoire du groupe est extrêmement diffus, allant du stoner au punk hardcore en passant par le noise, l’expérimental, le grunge et le rock psychédélique. Depuis sa création en 1982 (soit il y a déjà 36 ans), la bande à « King Buzzo » (aka Buzz Osborne, le chanteur-guitariste et fondateur des Melvins), est devenu une institution dans le monde du rock saturé. Faut-il rappeler que c’est ce dernier qui a appris à Kurt Cobain à jouer de la guitare à la fin des années 80 ?

Continue reading Melvins – Pinkus Abortion Technician (2018)

Ihsahn- Amr

Dans la vie, il y a des artistes qu’on aime, qu’on admire pour leur talent, leur propension à créer une musique qui nous touche et nous fait vibrer. Pour moi, Ihsahn en fait partie et sa musique, avec Emperor ou en solo m’a toujours transporté. Il suffit de peu de choses pour que je devienne client à chacune de ses livraisons et lorsque j’ai jeté la première oreille sur son 7ème album en solo, j’ai tout de suite adhéré. Alors, de black metal il n’est plus question depuis bien longtemps malgré quelques réminiscences dans certains arrangements de claviers et quelques harmonies de ci de la, et sur cet opus, seul “Wake”, l’avant dernier morceau propose un riff qui se rapproche du black. Toujours metal et intense, la musique d’Ihsahn continue d’explorer les contrées du dark metal progressif. Il se fait quand même un peu plus rock, plus accessible, une démarche qui a débuté avec Arktis dont Amr est le prolongement logique .De belles mélodies sont à l’honneur partagées avec des riffs massues qui feraient pâlir un Meshuggah et quelques expérimentations électro qui viennent charpenter le propos et offrent, comme à son habitude des moments de grâce dans lesquels l’auditeur est plongé avec un réel plaisir…

Continue reading Ihsahn- Amr

Godsmack – When Legends Rise

Soyons honnêtes, quand j’ai entendu Godsmack, ça a sonné comme Nickelback pour certains. Pas dans le sens « risée totale des Internets », mais plutôt comme un assez bon souvenir d’un groupe auquel je m’étais gentiment accrochée étant ado et boutonneuse (c’est faux, j’ai toujours eu un visage digne d’une peinture du quatrocento, c’est seulement pour faciliter l’identification du lecteur et créer un lien impérissable entre vous et moi. Prenez note de ce raffinement d’humilité…), et bien sincèrement, je pourrais encore danser sur “Voodoo” à m’en faire sauter la prothèse de hanche.

Continue reading Godsmack – When Legends Rise

My friend Dahmer – Marc Meyers (2018)

Cette semaine je vous propose une chronique d’un film plus « underground » car visible uniquement en e-cinema, à savoir par le biais du téléchargement légal.  Depuis quelques années, les distributeurs se prosternent devant le veau d’or de la rentabilité. Par conséquent, un grand nombre de films ne sortent plus dans les salles car jugés pas assez rentables potentiellement. Ils sont donc condamnés à être diffusés uniquement via la VOD (Video On Demand). Le choix des distributeurs de ne pas donner leur chance à tel ou tel film ne tient absolument pas compte de la qualité artistique de ces derniers, comme en témoigne le long-métrage que j’ai choisi de chroniquer aujourd’hui : My friend Dahmer, de Marc Meyers.

Continue reading My friend Dahmer – Marc Meyers (2018)

Enfers et fantômes d’Asie – musée du Quai Branly

Si le soleil vous indispose et que la chaleur vous étouffe, ce printemps caniculaire nous offre un aller simple pour l’Asie des monstres, des fantômes et des peurs. Bien loin des classiques expositions du musée, Enfers et fantômes d’Asie plonge le visiteur dans un monde bien sombre, quitte à lui flanquer quelques sueurs froides.

Continue reading Enfers et fantômes d’Asie – musée du Quai Branly