Category Archives: Reviews

MONSTER TRUCK – TRUE ROCKER (2018)

Cela fait déjà 2 ans que le puissant, cool et bluesy Sittin’ Heavy est sorti ! “The Enforcer” défonçait tout, ce putain de groove !! Cet important deuxième album a confirmé tout le bien qu’on pensait des Canadiens et a clairement propulsé le groupe sur la pente ascendante. En 18 mois, Monster Truck a donné plus de 150 concerts à travers le monde ! Si le groupe a eu l’occasion de partager les scènes de nombreuses pointures, il n’a oublié de se produire aussi en tête d’affiche. En France, on retiendra un passage archi-complet à la Maroquinerie (live report) à Paris et plusieurs dates en province qui ont largement contribuées à renforcer la réputation du combo dans notre pays. Ce qui se résume à quelques mots : I wanna rock !

Continue reading MONSTER TRUCK – TRUE ROCKER (2018)

The Villainess (2017) – Jeong Byeong-gil

Le cinéma, c’est juste de la lumière. Et quelques millions de nuances. Ça va, jusque là, pas de souci. Par contre, quand il s’agit de scénario, parfois, les choses dérapent ou plutôt non, restent beaucoup trop dans les clous. Il y’a des films dont les scénarios rappellent méchamment un sketch très drôle qui prenait pour cible Besson et sa boîte à fric (un taxi, une pute, des tchéchènes, etc., ça y est, vous vous rappelez ?). Visiblement, cela semble être une plaie qu’on trouve encore et toujours dans tous les styles, même chez ceux qu’on pensait revenus des pires tréfonds. Oui, les nanars ont encore de beaux jours devant eux. Sous vos applaudissements : The Villainess de Jeong Byeong-gil.
Continue reading The Villainess (2017) – Jeong Byeong-gil

Rendez-Vous en Terre Inconnue – Édition Motocultor

[Disclaimer] Pour qui se demanderait « Mais c’est quoi ce titre ? », sachez que la définition Wikipedia en est : “Cette émission veut faire découvrir aux téléspectateurs un peuple lointain, dont la culture et les traditions sont menacées par un mode de vie moderne.”

Parfait. C’est exactement ce qu’on va faire.

Partons à la découverte d’un endroit inédit, soit le Motocultor, dans le Morbihan.

Continue reading Rendez-Vous en Terre Inconnue – Édition Motocultor

Detachment – Tony Kaye

S’il y’a bien une période marquante dans l’année et commune à chacun d’entre nous, ce sont ces quelques jours début septembre qui officialisent en quelque sorte la fin de l’été : fin des congés estivaux pour les actifs, examens de rattrapage pour les étudiants ou entrée dans la vie professionnelle pour les jeunes diplômés, rentrée des classes pour les jeunes de 3 à 18 ans. La roue de la vie qui fait un tour de plus. Bien que l’on y porte véritablement de moins en moins d’attention au fil des ans, cette période reste un marqueur qui, à un moment ou un autre, a pu tout faire basculer dans nos vies. Detachment, sorti en 2012, ressemble un peu à cette période. Non pas simplement parce qu’il raconte le quotidien d’un professeur remplaçant dans un lycée difficile de l’état de New York — l’analogie était facile – mais surtout parce que de l’étude du cheminement du personnage, le réalisateur Tony Kaye extirpe un matériau beaucoup plus ample pour dresser à la fois un constat de l’effondrement d’un système et de la capacité de chacun d’entre nous, toute notre vie durant, à s’agripper à la vie et résister à la tentation de lâcher prise, de nous détacher.

Continue reading Detachment – Tony Kaye

Musée d’Art Moderne de la ville de Paris – Zao Wou-Ki – L’espace est silence

Le temps de cet article, je m’écarterai du cycle Japonisme (sur lequel je ne manquerai pas de revenir prochainement, n’ayez crainte) qui retient une grande partie de mon attention ces temps-ci. Je prends la liberté d’une escapade esthétique à l’ouest de l’archipel nippon. Un petit décalage géographique qui nous mènera vers la Chine, à la découverte du travail de Zao Wou-Ki, artiste chinois certes, mais fortement influencé par les avant-gardes européennes et américaines. Il quitte d’ailleurs son pays natal en 1948 pour s’installer à Paris. Loin de moi l’idée de me lancer dans des détails biographiques assommants, mais l’attrait de Zao Wou-Ki pour la peinture et la culture occidentale est loin d’être anecdotique.

Continue reading Musée d’Art Moderne de la ville de Paris – Zao Wou-Ki – L’espace est silence