All posts by sarahcorde

Bon public et mauvaise foi

Sargeist & guests @ Gibus Live – 15/10/2018

Au Hellfest cette année, on a appris la vie à mon neveu (16 ans), avec notamment cette vérité ultime :

Leçon N°2 : Pas besoin de drogue quand on a du Black Metal

Et on était tous d’accord.

Sauf qu’à l’arrivée au Gibus ce lundi soir, j’aurais presque considéré la possibilité de tester quelque exhausteur d’énergie. Nous voilà au J2 sur 3 des concerts de Black (commencé avec Taake et compagnie le jeudi, poursuivi avec Enslaved et leurs camarades le lendemain), et je suis déja épuisée bien que ravie d’assister à une telle brochette de groupes.

Des groupes dont je suis d’ailleurs bien contente qu’ils possèdent une page Facebook ou Encyclopedia Metallium tellement j’aurais galéré à retrouver leurs noms s’il avait fallu déchiffrer leurs logos.

C’est TOUJOURS bon signe.

Continue reading Sargeist & guests @ Gibus Live – 15/10/2018

Ultra Vomit @ l’Olympia – 13/10/18

Le hold-up du siècle !

On se souvient des réactions qui jaillirent à l’annonce d’un tel spectacle à venir. D’ailleurs, même l’évènement Facebook faisant office de pense-bête à destination de nous autres, internautes, se défendait en ces termes : « Attention, pour une fois, ce n’est pas une blague ! L’Olym-putain de-pia ! ». Il ne fallait pas se tromper, les lettres de néon rouge sur la devanture indiquaient « Utlra Vomit », ah, sacré Manard.

Continue reading Ultra Vomit @ l’Olympia – 13/10/18

Taake, Bölzer & guests @ Petit Bain – 11/10/18

Il y a des soirs comme ça. Des soirs où on a dit qu’on irait voir un concert, qu’on sait qu’on a un report à faire, mais qu’au moment venu, on ne le sent plus trop. Parce que les caupaings habituels sont pas de la fête, parce que la fatigue qui s’accumule depuis des semaines se rapproche davantage de l’épuisement total, qu’on a encore un tas de trucs à faire et qu’en plus, il pleut.

Et dans ces moments là, si on se motive quand même, qu’on se traîne à la salle sous la pluie, on prend le risque de ne rien regretter. Ben là, pour tout te dire, c’est à peu près ce qu’il s’est passé.

Continue reading Taake, Bölzer & guests @ Petit Bain – 11/10/18

[Déchronique] Wolfheart – Constellations of the Black Light

Hey, salut ! Figure-toi que je suis un peu émue, parce qu’aujourd’hui, je vais te parler de Wolfheart et sauf erreur de ma part, c’est une première ici.

Du coup, accroche-toi si tu aimes, au choix : le death, la montagne, la forêt, le death mélodique, la Finlande, les grands gaillards très tatoués, les musiciens doués et prolifiques, le jardinage, les ours, les rivières, les saunas et les poèmes qui font un peu pleurer. Pas forcément dans cet ordre hein, mais c’est un bon départ.

Continue reading [Déchronique] Wolfheart – Constellations of the Black Light

Halestorm & Devilskin @ la Cigale – 2/10/2018

Plus de deux ans.

C’est le temps qui a séparé ce concert de la Cigale et la dernière apparition française d’Halestorm au Hellfest 2016. Sur la grande scène de Clisson, leur set bien que rapide avait attiré une bonne foule et réveillé le début d’après midi. Autant dire qu’après deux ans de frustration, il était temps qu’ils reviennent. Dans une belle salle, d’ailleurs, tant qu’à faire, pour une soirée familiale.

Continue reading Halestorm & Devilskin @ la Cigale – 2/10/2018

Rendez-Vous en Terre Inconnue – Édition Motocultor

[Disclaimer] Pour qui se demanderait « Mais c’est quoi ce titre ? », sachez que la définition Wikipedia en est : “Cette émission veut faire découvrir aux téléspectateurs un peuple lointain, dont la culture et les traditions sont menacées par un mode de vie moderne.”

Parfait. C’est exactement ce qu’on va faire.

Partons à la découverte d’un endroit inédit, soit le Motocultor, dans le Morbihan.

Continue reading Rendez-Vous en Terre Inconnue – Édition Motocultor

Rencontre avec John Corabi – THE DEAD DAISIES

7 mai dernier, 15h, au Dr Feelgood. Après le concert de la veille, on aurait imaginé que les Dead Daisies préfèrent profiter de leur journée off pour se reposer ou se balader dans Paris avant de repartir vers la Suisse, mais ce serait les sous-estimer. A l’heure pétante, ils accueillent eux-même la petite foule de privilégiés venus assister à leur showcase acoustique. Signent des affiches, se prêtent au jeu des photos ou distribuent des câlins, le tout avec des sourires éclatants. Les gars sont capables de passer de leurs chansons à des reprises de Led Zepp ou des Beatles, comme ça, au débotté, et les frissons parcourent la salle.

Continue reading Rencontre avec John Corabi – THE DEAD DAISIES

[Déchronique] Powerwolf – The Sacrament of Sin

Oh bonjour ! C’est encore moi ! Enfin, “encore”, c’est tout relatif, mais j’en avais marre de me faire engueuler parce que j’étais en retard.

J’ai décidé d’écouter un bel album tout neuf pour t’en parler, et il s’appelle The Sacrament of Sin. Parce que voilà, ta vie est triste, tu ne sais pas quoi faire, tu es perdu(e) dans les méandres des sorties d’albums, tu pleures la mort de Zombie Boy sans trop savoir qui c’était, mais bon, c’est triste quand même (et tu as raison). Mais ne t’en fais pas bel enfant, je vais t’apprendre la vie, tu vas voir. Éteins YouTube, la télé, abandonne tes influenceurs habituels, ils sont clairement pas au niveau.

Parce que hé, c’est pas chez Betty ou Norman qu’on entendra parler de Powerwolf, hein ? Ceci dit, c’est pas plus mal. Je pense qu’ils se sentiraient sales (Powerwolf hein, pas les blogueurs à succès). Et pour cause. Powerwolf, ils gèrent des démons, des loup-garous, voire des vampires à l’occasion, mais ils sont pas prêts pour les posts sponso pour les boissons-repas Feed.

Continue reading [Déchronique] Powerwolf – The Sacrament of Sin

Thundermother + Jades @ Gibus – 12 mai 2018

Je possède une approche étrange envers les groupes de filles.

En gros, si j’accroche à ce qu’elles jouent, le fait que ce soient des meufs me les fera aimer encore davantage.

En revanche, si j’aime moins la production musicale du groupe, j’aurai tendance à déterminer que c’est à cause de la nana (généralement la chanteuse). Alors que bon, si je n’aime pas la musique, le fait qu’elle soit jouée par des mecs ou des meufs n’y changera pas grand chose, soyons honnêtes. En tous cas, je me soigne.

Pour le coup, Thundermother appartient clairement à la première catégorie. J’ai déjà parlé de l’amour que je leur porte, et au bonheur que je ressens quand je les vois en live.

Continue reading Thundermother + Jades @ Gibus – 12 mai 2018

[Déchronique] The Dead Daisies – Burn it Down

Aujourd’hui, on va parler de The Dead Daisies. Si tu n’en avais jamais entendu parler, sache que c’est ce qu’on appelle communément un “super-groupe”. Pas forcément pour dire “Wahou, c’est super” dans le sens de “c’est sensass’, c’est extra”, même si généralement, c’est un peu le but.

Nan, un “super-groupe”, c’est un groupe formé par des musiciens qui officient habituellement dans un AUTRE groupe. Plutôt connu, normalement.

Continue reading [Déchronique] The Dead Daisies – Burn it Down