All posts by ru5tybakou9

Top 2.5×2 : Quand tu es sur la ligne 13 à 8h du mat’

Cette semaine, on parle d’un autre enfer bien contemporain : La ligne 13 le matin (quoi que ça fonctionne à peu près à n’importe quelle heure et aussi avec quelques autres lignes que je ne nommerai pas, comme la 9). Pour les plus boudhistes d’entre vous qui ont l’espoir d’être réincarné en chèvre ou en mouton, cet endroit est parfait pour y avoir un avant goût de la vie en enclos. Parce contre, ‘faut pas que votre Spotify vous envoie n’importe quoi dans les oreilles parce que ça peut vite « dérailler » (et ce avec mauvais jeu de mot)…

« I love rock & roll » – Hayseed Dixie

La réponse est dans le titre de cette reprise. Parce que s’il y a un seul truc qui peut permettre à un être doué de raison de survivre à un voyage sur la ligne 13, c’est bien le rock n’ roll. Alors tu te visses sur la tête ton casque pour éviter d’entendre les connards qui veulent discuter (à 8h du mat’!!!) et t’isoler le temps du trajet dans un monde sonique où tout se passe bien. Un peu comme de la méditation « gravement mentale ». Mais des fois ce n’est pas assez…

« Warriors of the world » – Manowar

Ce n’est qu’une fois acculé face la première contre la vitre de la porte que soudain te vient une épiphanie. Tu comprends maintenant à quoi servent les blousons en cuirs clouté. Tu rêves de rentrer chez toi pour aiguiser les pics avec une vieille lame rouillée. Comme ça demain tu peux être sûr que tu auras un minimum de place et que vu ton look, le p’tit con de banquier qui descend à Miromesnil va bien fermer sa gueule tellement tu lui fais peur…

« Bullet with butterfly wings » – The Smashing pumpkins

Tous les matins tu te retrouves dans cette cage mobile avec tous tes potes zombies. Mais chaque matin tu perds un peu plus ton humanité et tu rapproches de l’état animal. Finalement, un jour, sans que tu t’en rendes compte, tu vas sauter à la gorge du dernier connard qui t’es rentré dedans, lui arrachant la jugulaire au passage…

« Genocide » – The Offspring

Hier soir à la télé tu t’es maté Braindead et d’un coup c’est devenu limpide. Tu te pointes au métro avec une tondeuse et dès que les portes s’ouvrent tu démarres la bête et tu te laisses aller. C’est pas long, ça dure même pas 3 minutes. Et quand le métro arrive à la prochaine station, personne n’ose entrer dans ce wagon maculé de sang et jonché de lambeaux de chair avec au milieu toi tranquillement assis…

« No fun » – The Stooges

Des fois (et surtout grâce à la zic) tu arrives à contenir tes pulsions et à accepter ce calvaire que tu dois subir pour aller en subir un autre. Nah c’est clair qu’il y a « No Fun » là dedans mais grâce à cette chanson tu te rends compte que tu n’est pas la seule sous merde dans ce cas et ça t’aide à relativiser…

Mention Rien à foutre j’en rajotue si je veux

« Come together » – The Beatles

Tu l’as senti quand tu t’es levé ce matin, y’avais un truc chelou dans l’air. Tu t’es levé en avance, t’as eu assez d’eau chaude, il restait assez de lait pour ton p’tit déj, mais WTF !!!?? Mais la plus grande surprise t’attendait au métro. Pas grand monde sur le quai, déjà bien. Le métro arrive, ses portes s’ouvrent et là une vision onirique s’offre à toi. Les gens discutent entre eux, sur les places à quatres se déroule des parties de Cards against humanity. A peine tu mets le pied dans le wagon qu’on te propose une place assise. Mais là c’est trop pour toi, tu commences à paniquer. Encore plus lorsque le métro accélére à une vitesse que tu n’as jamais vu mais malgré ça les autres passagers sont tranquille. Le métro continue de foncer à une allure folle, il semble que seul le conducteur trouve que ça pue du cul parce qu’il sonne l’alarme… Bip bip bip bip bip bip

Et merde j’suis en retard…

 

Texte: Ru5ty

Steve ‘n’ Seagulls @ Trabendo – 23/11/17

Pour ceux et celles qui me connaissent vous savez que j’adooooore les reprises. C’est en creusant dans cette direction que j’ai appris un truc très con : Quand une chanson est bonne, elle est bonne (Oh ta gueule Jean-jacques je sais ce que tu vas dire). Peu importe dans quelle style elle est reprise, la chanson va sonner quoi qu’il arrive. Et ce n’est pas les Finlandais de Steve ‘n’ Seagulls qui vont me contredire…

Sensation youtube de 2014 avec leur reprise bluegrass de « Thunderstruck » d’AC/DC, le quintette n’a cessé depuis de tourner à travers le monde, enregistrant 2 albums et semant les graines de la teuf partout où ils passent…

Continue reading Steve ‘n’ Seagulls @ Trabendo – 23/11/17

Top 2.5×2: Quand tu as affaire au service client

Bon avec la technologie qui trace sa route tellement vite qu’on arriverait même pas à la rattraper en DeLorean, on se retrouve bardé de tout un tas de conneries électroniques. « Don’t me wrong » comme disait Chrissie Hynde : perso j’adore ça. Par contre, le contre-coup est qu’on est condamné à ce qu’à un moment ou un autre il y en ait un qui déconne. Et dans c’est cas-là, « Who you’re gonna call ? », le service client, et là commence une descente aux enfers que même Dante n’aurait osé cauchemarder…

Continue reading Top 2.5×2: Quand tu as affaire au service client

The Darkness @ Trabendo 19/11/2017

« Can’t explain the feeling that you make me feel ». The Darkness a toujours eu une place spéciale dans mon cœur de rockeur (mais qu’est-ce que tu fous là Julien Clerc, retourne jouer avec ta métisse et nous casse pas les couilles!!).

Alors quand j’ai su qu’ils venaient à Paris pour défendre Pinewood Smile, leur 5e album studio j’ai direct voulu aller les voir, déjà parce que je ne les avais jamais vu en live, mais aussi pour faire le lien avec l’interview de Justin Hawkins que vous découvrirez dans le prochain numéro de The Unchained

Continue reading The Darkness @ Trabendo 19/11/2017

HELLOWEEN @ ZENITH DE PARIS – 15/11/2017

Happy, happy Helloween !

Bonsoir le Zénith de Paris, nous sommes le mercredi 15 novembre 2017, et quelque chose d’historique se passe ce soir. Helloween rend visite au public parisien (et français en général, même d’un peu partout ailleurs, si on en croit les discussions devant la salle). Notons bien que le groupe n’avait pas déboulé au Zénith depuis 1998, c’était lors d’un concert avec… Iron Maiden. Alors, pressés, amateurs de citrouilles ?

Continue reading HELLOWEEN @ ZENITH DE PARIS – 15/11/2017

Rencontre avec Tyler Bryant & the shakedown

Nashville, pour beaucoup Nashville sera une série à succès ou la ville qui a vu naître et grandir Taylor Swift… Mouais peu mieux faire….

Il y a peu de villes qui respirent la musique et l’art en général.  L’une des belles création de cette ville est ce groupe: Tyler Bryant & The Shakedown

C’est rock, c’est blues, c’est énergique et c’est surtout authentique.  Les plus chanceux d’entre vous ont eu la chance de les croiser en première partie d’AC/DC ou des Guns n’ Roses.  Pour les autres, j’ai rencontré le guitariste-chanteur Tyler Bryant et le batteur Caleb Crosby…

Continue reading Rencontre avec Tyler Bryant & the shakedown

Top 2.5×2 : Quand tu as le syndrome de Tourette

Bon la maladie c’est jamais cool, mais avec les progrès de la médecine moderne, tu peux assez facilement pute pute chier vivre une vie « normale ». Il y a quand même un syndrome qui m’a toujours fait marrer, c’est le syndrome de Tourette. Là pour le coup ce n’est pas chiennasse « life-threathning », c’est juste chiant (ou marrant ça dépend de quel côté tu te trouves…).

Continue reading Top 2.5×2 : Quand tu as le syndrome de Tourette

Rencontre avec Jennifer Batten (Michael Jackson, Jeff Beck)

Aussi loin que je peux me rappeler, la premier album que j’ai acheté (outre la B.O du film des Tortues Ninja mais ça, c’est une autre histoire) c’est Bad de Michael Jackson. Je l’ai saigné de bout en bout pendant des années (et encore aujourd’hui, en fait je suis en train de l’écouter pendant que je t’écris, public), et en regardant les clips j’ai cette nana avec une tignasse de ouf qui envoyait grav’ à côté de Michael. Cette nana c’est Jennifer Batten.

Continue reading Rencontre avec Jennifer Batten (Michael Jackson, Jeff Beck)