All posts by cindyunchained

COUGH + GUESTS @ GIBUS – 16/08/2017

 

Ce mercredi, la soirée au Gibus s’annonce particulièrement heavy et blasphématoire avec pas moins de cinq groupes 100% doom/sludge/drone/funeral ! J’arrive sur les lieux aux alentours de 19 heures. Les hostilités musicales débutent avec Malemort, un obscur combo de Rouen. Ce groupe est à ne pas confondre avec le groupe du même nom originaire de Cergy Pontoise que j’avais vu quelques jours plus tôt en première partie de Crowbar et qui sonne beaucoup plus rock. Pour le coup, les rouennais ont un style qui tranche totalement avec leurs homonymes. En effet, ils jouent un funeral doom teinté de depressive black metal. Leur set dure environ une demi-heure. J’ai un peu de mal à accrocher à leur musique tant elle manque d’originalité et se distingue si peu des autres productions du genre. J’ai l’impression d’écouter une pâle copie de Sunn O))). Peut mieux faire !

_DSC9086

Dans la foulée, les bayonnais de Monarch ! investissent la scène du Gibus. Ce groupe formé en 2002 a déjà sept albums studio à son actif et à peu près autant d’EP’s et de splits albums.

_DSC9230L’originalité du groupe est de compter une chanteuse dans ses rangs ce qui n’est pas courant dans ce type de musique. En effet, la voix d’Emilie Bresson est unique et en parfaite harmonie avec la noirceur abyssale de la musique. Par ailleurs, je constate que le batteur est le même que celui de Malemort. Les ayant déjà vus à plusieurs reprises, leur concert est sans surprise pour moi. Cependant, je dois avouer qu’un concert de Monarch ! est toujours une expérience inédite. On se sent transporté dans une dimension parallèle à chacune de leurs prestations. Leur musique a un côté noir et envoûtant, renforcé par la dimension poétique et occulte de leurs textes en français.

 

Tout de suite après, place au toulousains de Witchthroat serpent. Ce groupe de doom a été formé en 2011 et possède déjà deux albums studio dans sa discographie. Très inspirée par les anglais d’Electric Wizard, leur musique est efficace dans la pure tradition du doom metal occulte. En effet, on sent l’influence de groupes phares du genre comme Pentagram, Candlemass ou Saint Vitus. Ayant découvert ce groupe ce soir-là, je dois avouer que Witchthroat serpent est un groupe à découvrir d’autant plus si l’on apprécie le doom metal traditionnel teinté de stoner !

_DSC9388

 

_DSC9419.jpgAux alentours de 22 heures, c’est au tour des américains de Sinister Haze de monter sur scène. Il se trouve que le line-up de ce groupe formé en 2013 est rigoureusement le même que celui de Cough qui doit jouer juste après. Originaires de Virginie, les doomsters de Sinister Haze, qui ont déjà sorti deux LP’s, jouent un doom metal/ stoner psychédélique très mid-tempo et atmosphérique qui évoquerait presque un autre groupe phare du genre, Anathema. Même si leur musique n’est pas mauvaise, ils peinent à attirer l’attention du public qui semble impatient de voir la tête d’affiche de la soirée, à savoir Cough !

 

Peu avant 23 heures, le temps est donc venu aux américains de Cough de clôturer la soirée. Tout de suite, le groupe fait la démonstration qu’il est devenu une référence en matière de doom/sludge.

_DSC9507

 

Formé en 2005, il a déjà trois albums studio dans sa discographie ainsi qu’un EP et deux split albums. Pendant les trois quarts d’heure que dureront ce dernier concert, les musiciens de Cough assènent leurs riffs impies avec la puissance d’un caterpillar, si bien que le public particulièrement réceptif ce soir-là se lance dans une série de pogos et de slams à répétition.

_DSC9578

Il est en effet assez peu courant de voir le public bouger et s’éclater dans les concerts de doom compte tenu de la lenteur de la musique. Il faut croire que Cough a réussi à conquérir le public parisien. Incontestablement, Cough est un groupe majeur du genre, à classer aux côtés d’autres références telles Conan, Electric Wizard ou Dopethrone !

 

Texte :  Mathieu Bollon

Photos : Zildjian

 

SOLSTAFIR – BERDREYMINN

 

Lorsque l’on est conquis par un groupe, il y a toujours un moment d’appréhension, ce moment où l’on retient son souffle avant d’entamer l’écoute du tout nouvel album, du ou des nouveaux titres qui commencent à circuler. Si les précédents albums de Sólstafir offraient une satisfaction enivrante on pourrait se dire mais qu’ont-ils à ajouter ?

Continue reading SOLSTAFIR – BERDREYMINN

RENCONTRE AVEC RAPHAEL VAVASSEUR

Je ne sais plus à quel moment exact j’ai découvert le travail de Raphaël Vavasseur… Il faut dire que lorsqu’on découvre son travail, le temps s’arrête, la rêverie s’installe, le bruit de fond est fait de ronron de chat, le canapé devient doux et encore plus confortable, oui vous êtes prêts pour vous perdre dans ses peintures bucoliques et dans un cosmos félin.

Continue reading RENCONTRE AVEC RAPHAEL VAVASSEUR

KING DUDE + DUNE MESSIAH @ BATOFAR 6/04/17

Si le nom de King Dude ne vous évoque rien, sachez que derrière ce projet se cache un artiste aussi protéiforme qu’énigmatique à mi-chemin entre Americana (mélange de country et de rock) et Dark Folk apocalyptique. Leader charismatique du groupe qu’il a créé en 2006, Thomas Jefferson Cowgill s’est d’abord essayé au black metal avec le groupe Book of Black Earth ainsi qu’au Hardcore avec le projet Teen Cthulhu. A côté, il manage également une marque de vêtements « alternative », Actual Pain.

Continue reading KING DUDE + DUNE MESSIAH @ BATOFAR 6/04/17

TROLLFEST – HELLUVA

 Le folk metal,  ce mariage heureux  de musiques traditionnelles et alternatives,  cette virée dans le monde d’autrefois abondant en contes et  légendes qui  bercent encore notre imagination enfantine. Cette pointe subtile de joyeuseté qui te donne envie de lever ton verre rempli d’un breuvage alcoolisé et qui fait se mouvoir ton corps malgré toi. On se laisse emporter et on s’en repaît sans modération en s’imaginant dans un univers bucolique…

Continue reading TROLLFEST – HELLUVA

ZEAL & ARDOR – DEVIL IS FINE

 

Imaginez seulement un instant un mélange improbable entre Screaming Jay Hawkins, Muddy Waters et Enslaved… Vous l’avez rêvé ? Zeal and Ardor l’a fait ! Sorti en février dernier sur le label néerlandais Reflection Records, le premier opus de ce « one man band » signe la naissance de la fusion entre blues, gospel et black metal. Baptisé « Devil is fine » en hommage au grand cornu, cet album est à classer parmi les perles les plus inventives et les plus surprenantes du black metal de ces dernières années.

Continue reading ZEAL & ARDOR – DEVIL IS FINE

The Marcus King Band en concert à Paris

A tout juste 20 ans, Marcus King est un phénomène à lui seul. Compositeur, chanteur guitariste et leader du groupe The Marcus King Band, d’influence rock sudiste psychédélique, il sort son deuxième album en octobre 2016 appelé sobrement The Marcus King Band et signé chez Fantasy Records.

 

Originaire de Greenville en Caroline du Sud, le groupe sera sur scène à Paris au New Morning le 25 avril. Une occasion de venir écouter ou découvrir ces talentueux musiciens aux racines sud-américaines très ancrées.

Un concert Veryshow.

affiche_tmkb_paris_web

 

 

Cernunnos Pagan Fest 11-02-2017

De retour cette année pour votre plus grand bonheur, la Cernunnos Pagan Fest investit la ferme du Buisson  de Noisiel avec un programme toujours aussi festif!

Nous serons présents  pour la 9ème édition à partir de 13 heures pour une journée sous le signe des dieux païens. Entre les concerts et les animations, la Taverne et ses breuvages d’antan  ( végétariens et végans, ils pensent aussi à vous!) soyez assurés de passer encore une fois un très bon moment!

En attendant n’hésitez pas à écouter ou découvrir quelques groupes présents pour l’occasion.

Fejd, les suédois présents lors de la dernière édition remettent le couvert :

 

Une dose d’humour et de bonne humeur avec Naheulband :

 

Les côtés épique/guerrier/viking de TÝR sauront aussi en combler plus d’un :

 

Et encore plein d’autres groupes à découvrir… Convaincus? Alors à samedi!

16112539_10154916774331252_5183087753709141177_o

Plus d’informations sur le site officiel de la Cernunnos Pagan Fest :

http://www.cernunnos-festival.fr/fr/

 

 

Par Cindy.

 

 

OPETH – SORCERESS

Pour les personnes qui ne seraient pas familières avec Opeth et leur évolution musicale de ces deux dernières décennies, c’est un groupe qui a commencé dans le death metal et qui a, petit à petit, intégré des éléments plus progressifs. Pendant les 10 dernières années, ils ont développé une esthétique unique de death metal progressif caractérisée par des riffs brutaux et dissonants. Un growl puissant contrasté par des passages d’influence folk scandinave doux voir mélancolique. Une combinaison qui fonctionne plus que bien si on considère le don d’Åkerfeldt pour son chant clair. Leur album de 2003, Damnation, a reçu de très bonnes critiques en ce qui concerne ce côté entièrement dédié à la mélancolie typiquement  Opeth. Cependant les fans furent ravis de voir le groupe revenir aux recettes traditionnelles avec Ghost Reveries en 2005 et Watershed en 2008.

Continue reading OPETH – SORCERESS

BLUES PILLS – LADY IN GOLD

 

L’arrivée de  Lady in Gold deux ans après  leur premier album nommé sobrement « Blues Pills » anime cette petite flamme de curiosité et d’appréhension que seule l’écoute pourra alimenter. S’ils se sont épanouis  rapidement en Europe,  ils étaient d’autant plus attendus au tournant cette année.  Lady in Gold c’est une image, celle de la mort mais très loin du cliché de la Faucheuse. Un côté mystique et psychédélique sur des rythmes blues, un rock effréné sur les traces de Janis Joplin.

Continue reading BLUES PILLS – LADY IN GOLD