Laura Cox – Le Trabendo – 04 décembre 2019

Laura Cox, c’est une success-story moderne. Celle d’un(e) guitariste qui commence par se filmer en jouant des reprises ses chansons favorites sur Internet. Tout comme bien d’autres qui ont connu un certain succès (on citera entre-autre MattRach, Tina S, Rockloe, Noma, NeoGeoFanatic…), les vidéos ont atteint des centaines de milliers de vues, voire quelques millions ! La constance, le travail et un poil de talent sont les conditions pour réussir. Néanmoins, le passage vers un projet plus personnel n’est parfois pas simple. Ce n’est pas le cas de Laura Cox qui a réussi à attirer l’attention de multiples marques (Yamaha, Bacchus, Gibson, Rotosound…), et qui sort surtout aujourd’hui son deuxième album : Burning Bright !

Laura cox album guitar burning bright

 

Zak Perry

19h45, un américain avec une Fender et un chapeau débarque : Zak Perry c’est du pur Rock’N’Roll 100% Texan. Accompagné d’un bassiste et d’un guitariste, il ouvre le show avec sa voix rocailleuse avec un bon grain de voix bien Ricain. Rien à redire, on se croirait dans un bar au fin fond du sud des USA dans les années 70/80 avec le petit jukebox dans le coin. Très cliché, mais aussi très authentique. Les chansons sont sympas, les paroles aussi (on notera la petite dédicace sur la dernière chanson “My mother listens to Laura Cox”. Fuck Yeah !). Seule ombre au tableau : le batteur manque cruellement à l’appel ce soir, et personne pour le remplacer… dommage !

Laura Cox Band

Après un entracte un peu long (il faut dire qu’avec la débauche de guitares et d’amplis on se croirait presque dans un magasin de guitare !), Le Laura Cox Band investi la scène. C’est parti pour 1h30 de Rock’N’Roll !

Le groupe commence avec “Fire Fire”, première chanson également de Burning Bright. Ca balance du bon gros riff et du bon solo sur ses grosses Gibson ! Quant à la voix, la petite Laura balance au moins autant qu’un gros barbu avec un chapeau texan. Bref, ça passe crème !

Après quelques chansons, le premier invité de cette soirée accompagne Laura Cox. Il s’agit de Waxx, guitariste et artiste multifacette. Avec 3 guitares sur scène, ça donne du gros son ! Surtout sur un bon vieux “Foxy Lady” de Jimi Hendrix !

 

 

Quelques chansons plus tard, c’est sur une chanson plus calme que Mary Reynaud est invitée pour poser sa voix sur le titre “Just Another Game” extrait du nouvel album.  La chanteuse plus axée Country colle à merveille à l’univers, on pense évidemment à Dolly Parton.

concert paris trabendo Mathieu Albiac

 

On revient progressivement à du son plus lourd. L’héritage Lynyrd Skynyrd se fait sentir. Trois accords (“Mi Sol La” pour être précis !) suivi d’un gros riff. L’acte suivant c’est Norbert “NONO” Krief qui rentre sur scène pour donner un coup de cordes sur Fortunate Son. Le célèbre guitariste toujours souriant enchante la foule par sa présence scénique. On notera aussi sa discrète sangle noir avec marqué “NONO”. Sacré Nono !

 

On n’a pas trop parlé du reste du groupe jusqu’à maintenant. A la guitare, c’est bien évidemment Mathieu Albiac présent depuis les débuts, looké façon Led-Zeppelin. François Delacoudre et sa fidèle Yamaha. Son jeu est bon, malheureusement le son en façade ne lui rend pas honneur, c’est le petit point noir de la soirée. Un brouhaha dans les basses avec un kick un poil trop fort ; le jeu de scène est cependant assez dynamique, avec les musiciens qui parfois montent près d’Antonin Guérin qui est aux commandes de la batterie.

 

Gaëlle Buswel est la quatrième et dernière invitée de cette soirée. La chanteuse (également guitariste, mais pas ce soir) qui a récemment ouvert en première partie de ZZ TOP, arrive discrètement sur scène et accompagne Laura Cox cette fois pour le titre “River”.

 

 

On arrive vers la fin. Laura Cox nous remercie de nous être déplacés malgré la grève et le fait que “personne ne pourra rentrer chez lui ce soir” (t’inquiète pas on ira tous chez toi Laura !). Tous les invités reviennent sur scène pour un gros foutoir généralisé sur une reprise de Heartbreaker de Pat Benatar.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Corentin Pecnard Photographie (@corentinpecnardphotographie) le

 

Que dire de cette soirée ? Et bien ce fut incontestablement une réussite ! Personnellement, j’apprécie vraiment ce style de musique dans des lieux plus intimistes et plus “Bar Rock” tels que le Pacific Rock à Cergy, l’Empreinte à Savigny, ou le Forum à Vauréal. Mais le succès de Laura Cox la pousse forcément vers des salles plus grandes, et après-tout c’est tout ce qu’on lui souhaite !

 

 

Photos Unchained : Sébastien Gallon.

Merci à MusiVox et Verycords pour ce concert et pour l’invitation !

Laura Cox Band : https://www.lauracoxband.com/

Waxx : Youtube Officiel

Mary Reynaud : http://www.maryreynaudmusic.com/

Gaelle Buswel : http://www.gaelle-buswel.fr

Zak Perry : http://zak-perry.com/

1 Trackback / Pingback

  1. TAUPE Découvertes & Concerts de l'année 2019 - The Unchained

Laisser un commentaire