TWIN TEMPLE @ BACKSTAGE- 10 avril 2019

Twin Temple Backstage Paris

Je me promenais dans les rues de Pigalle en compagnie de Leslie, notre photographe adorée ; quand soudain l’on nous tendit un prospectus : “Avez-vous accepté Satan comme votre dieu et votre sauveur ?“. Nous ne nous étions jamais posés la question. Intrigués, nous avons décidé de rentrer au O’Sullivan Backstage pour une séance de spiritisme.

Crane et prospectus

Mais avant de commencer le rituel, c’est Driven Hips qui ouvre le bal. Le power-trio dégage un son puissant et quelques solos bluesy. Tout cela est un peu classique, mais reste efficace.


driven hips chanteur driven hips bassiste

21h. L’autel est prêt. Les musiciens (Saxophone Ténor, Pianiste, Basse, Batterie) s’installent et posent l’ambiance. Une sonorité mi-jazz et mi-gothique, et ceci afin d’accueillir nos officiants d’un soir : Alexandra et Zachary James, qui forment officiellement à eux deux le groupe Twin Temple, originaire de Los Angeles, la ville de toutes les excentricités ! Et nous n’allons pas être déçus. Avant même la première chanson, le duo initie un rite : salutation à l’épée, jet d’eau maudite dans le public, crucifix inversé en main pour Zachary, et bible satanique pour Alexandra. Quelques versets à la gloire de Satan, et nous sommes tous immédiatement converti !

Twin Temple Alexandra James Paris
Twin Temple Crucifix

Le show commence par “Sex Magick“, titre phare de leur album éponyme Twin Temple. Nous sommes immédiatement transportés par cette sonorité Jazz (doo-wop pour être plus précis), emplie de culture américaine : Aretha Franklin, Etta James, la country-music, mais aussi plus généralement le rock des années 60. Mais point de chansons d’amour ici, on parle de faire l’amour avec Satan ! Par ailleurs, la voix très “soul” d’Alexandra vous fera peut-être penser aussi à Amy Whinehouse, qui traîne peut-être en ce moment avec le gros bonhomme rouge (et non je ne parle pas du Père Noël !).

Twin Temple Backstage Paris

Twin Temple Backstage Paris

Les titres s’enchaînent, on parle de Lucifer et de vierges à sacrifier. Sacré programme. C’est d’ailleurs au milieu du set qu’Alexandra reprend la lecture de sa “sainte bible”, au son de la cloche de Zachary. Cette fois, on passe à l’étape supérieure : c’est l’heure du baptême satanique pour un heureux élu du public ! La victime monte sur scène, on lui bande les yeux, on lui ligote les mains, quelques versets sont lus et enfin quelques gouttes de sang lui sont imprimées sur le front. Une petite prière, on sort l’épée, et on lui coupe les liens autour des poignets, synonyme d’une nouvelle liberté ! Le rite est accompli ! Ave Satan !

Twin Temple Alexandra James

Le diable étant honoré, le concert peut se poursuivre. On notera le titre hispanisant “Santa Muerte”, très bien inspiré autant par la musique que par son thème (Santa Muerte est un personnage féminin du folkore mexicain, l’équivalent de “La Mort” chez nous) et ses paroles. Le set se finira par “Let’s Hang Together”, qui se traduit par “Pendons-nous ensemble”, un sacré programme rempli de bonheur, car rappelons-le, l’activité physique c’est bon à la fois pour le corps et l’esprit !

En conclusion, nous avons énormément apprécié ce concert et vous recommandons vivement de parler de Twin Temple autour de vous. Faites-nous confiance : il vaut mieux avoir Satan avec vous que contre vous !

AVE SATAN !

Twin Temple Site Officiel : https://www.twintemple.com/

Merci à Base Production pour l’invitation au concert.

Texte : Benoît Adam
Photos : Leslie Bravo
Interview du groupe à venir sur The Unchained !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire