WHILE SHE SLEEPS @ TRABENDO – 01/02/19

Moins d’une semaine après la tornade Architects qui nous laisse encore sous le choc, pas le temps de se remettre de ses émotions. Ce soir, While She Sleeps entame sa tournée européenne pour la sortie de son prochain album So What ? prévu pour le 1er mars. Alors je disais il y a quelques jours que toute cette tendance metalcore ressemblait à un périph à l’heure de pointe  car la plupart des groupes (trop nombreux) cherchaient juste à faire ce que l’autre a fait juste avant sans plus aucune volonté de se démarquer ou proposer autrement… Tout comme Architects, While She Sleeps fait partie de ceux sur qui je garde un œil depuis quelques temps et avec raison !  Le groupe de Sheffield a ce quelque chose d’explosif complètement à part (Léa si tu me lis… petite dédicace). Bref, il fallait direct aller voir les Britanniques ce soir, et Paris a bien compris étant donné que la date affiche complet depuis plusieurs semaines. Un Trabendo plein à craquer et un Stray From the Path pour chauffer la salle comme il faut… Le vendredi soir va être épique, je le sens bien ! 

Pour le moment ce n’est pas encore épique, c’est juste un peu timide même si les Marseillais de Landmarks sont motivés à faire bouger tout ça et surtout qu’on arrive sur la fin (horaires de travail difficilement conciliables). En tout cas c’est cool pour eux de réitérer en ouverture de While She Sleeps et en plus de les accompagner sur la tournée. Le public quoi qu’il en soit commence à bien remplir les rangs et s’en trouve un peu plus chaud. Parfait, et à point pour Trash Boat me diront certains, mais je leur répondrais qu’on repassera en ce qui concerne ce groupe car pas vraiment ma came et pas dans l’esprit de ce soir. Trop sympathiquement sautillant. Sont gentils… Malgré cela, il y a du fan en nombre pour le groupe pop punk. Je vous laisse aller voir chez les collègues qui en parleront beaucoup mieux que moi.  

Landmarks
Trash Boat

 

Là on devient sérieux et on se bouuuuuuuge sur Stray From the Path ma gueule !!! Putain, Drew et sa bande tabassent toujours à chaque passage c’est juste fou que depuis on les a retrouvé qu’une seule fois en tête d’affiche…. ( j’avais loupé ça en plus.. ) Je suis fan j’avoue, cette ambiance metal et hip hop, textes engagés et enragés avec ce quelque chose dans le cerveau ça vous rappelle quelque chose ? (je la fais à chaque fois). Rien à voir avec les patrons mais qu’est ce que ça envoie, quoi qu’il en soit ! Un groove qui tabasse et le flow vociférant et si particulier de Drew, tout ce qui faut pour chauffer à blanc et bien battre le fer pour le garder brûlant ! Et qu’est ce que ça tabasse ! Pour la première de la tournée, les Américains sont bouillants pour tabasser Paris. Pas de nouveau scud à l’horizon mais des munitions déjà bien efficaces. « Goodnight Alt-Right » directly in your face pour commencer. Les « Badge & Bullet » sont une ode à la rébellion et au chaos du pit pendant qu’ « Outbreak » rafle la mise de la baston. Un set riche et intense comme à l’accoutumée avec Stray From The Path qui n’hésite pas à faire passer quelques messages. « The House Always Wins », un groupe engagé qui parle d’autre chose que de déprime amoureuse ou d’amitié défaillante, heureusement qu’ils sont là. 

Stray From The Path
Stray from The Path
Stray From the Path

While She Sleeps est aussi engagé à sa façon, indépendant et Do It Yourself dans l’âme et dans l’attitude, les Britanniques font aussi l’effet d’un groupe atypique dans cette scène à la recherche constante de labels et de contrats. 2eme album en indé après  You Are We, So What ? 

Bon tout d’abord, les premiers extraits de ce So What? sont juste très très bons, la formule While She Sleeps se veut toujours aussi bougrement efficace, une intro qui bouscule, un refrain musclé, des chœurs et de la mélodie tout en gardant ce son nerveux et ces directs qui assomment par ci et par là. Pas de recette miracle mais des ingrédients reconnaissables. Et c’est comme ça qu’on est cueillis dès le début avec « Anti Social ». Et bim, c’est la décharge cérébrale !! Fou !  Pas de Bernie Bonvoisin sur scène (heureusement) mais un Loz bouillant et le reste du groupe tout aussi chaud, ça retourne tout illico. C’est la premier date du So What? Tour ce soir, l’entrée du groupe fait exploser le Trabendo qui les attendait avec impatience. Déjà incollable concernant les paroles du nouveau titre, la salle va répondre rapidement à la débauche d’énergie des Anglais et pour le plus grand plaisir du groupe (réellement). Après une Maroquinerie pleine à craquer il y a plus d’un an, on se retrouve dans la même configuration ce soir, ce qui confirme le  nouveau statut du groupe. On dépense sans compter en ce qui concerne l’énergie et on enchaine les titres explosifs alors qu’on vient juste de commencer.  C’est la folie avec « You Are We » chanté en chœur, « Brainwashed » qui déferle et tabasse pour foutre le feu à ce Trabendo qui demande que ça.  Les titres repris en chœur c’est aussi la spécialité du groupe avec ce que j’appelle les “Bro-songs”, hymnes fraternels et à l’unisson sur le classique « Seven Hills », les potes, la famille et tout ça, tout ça, et bah on est à fond et ça fonctionne toujours aussi bien dès les quelques notes d’intro à la guitare. Le concentré de folie auquel on a le droit c’est juste exceptionnel et surtout habituel avec un While She Sleeps en forme. Ce soir il y a du gros kiff ! 

While She Sleeps
While She Sleeps

Le constat est que la discographie de While She Sleeps est riche en tueries qui fonctionnent  parfaitement à chaque live et qui emportent d’un simple claquement de doigts son public. L’énergie du groupe ne faiblit pas dans sa débauche car ce soir c’est la première et c’est à fond que la tournée doit se débuter et vivre, ainsi résonne ce groupe. Pour ça il n’y a pas de soucis, juste un petit quiproquo sur le prochain titre, Loz impatient de passer à « Haunt Me » le second extrait du prochain opus. Mais en attendant c’est « Empire Of Silence » qui résonne dans le Trabendo toujours en chœur et acquis avec raison à la cause du groupe.

While She Sleeps
While She Sleeps

La démarche indépendante et personnelle de While She Sleeps est authentique quand d’autres sonnent plus identiques. La bande de potes d’enfance de Sheffield, arrivée en même temps que certains, trace sa route à sa façon sans faillir à son état d’esprit qui est le sien depuis le début. Le plaisir est là et totalement partagé par tous.

On tabasse dans la joie et la bonne humeur avec les potes et la famille. Un peu l’état d’esprit de la soirée car While She Sleeps c’est toujours une énergie positive qui explose en live. Four walls in this prison / But I can still see the river… Les paroles du furieux « Four Walls » résonnent encore dans ma tête que le groupe disparait de scène. On n’a pas envie que ça s’arrête, étant donné que l’envie et l’électricité sont au summum, mais ceci annonce une fin qui approche à grands pas. Il ne faut pas y penser et c’est un groupe encore tout étonné de l’accueil de ce soir qui revient pour son rappel. 

While She Sleeps
While She Sleeps

« Silence Speaks » sera au comble de l’intensité et l’occasion pour Loz d’aller visiter le Trabendo, se retrouvant perché en compagnie du public derrière la fosse. Un dernier moment de partage et de fureur pour conclure sur « Hurricane » car c’est un peu ça While She Sleeps en live, un réel ouragan propice au défouler pour un public qui ne demandait que ça. Encore de la générosité et des sourires sur tout les visages, c’est l’effet While She Sleeps. Argh déjà la finnnn (#triste), le set aurait quand même mérité de durer un peu plus car avec une petite heure c’est nous couper les ailes en plein vol… Mais bon, ce fut bon quoi qu’il en soit et c’est encore carton plein pour le groupe. Un concert qui aura mis le feu pour inaugurer la tournée de la meilleure des façons.  En fait, c’est un vendredi comme on aimerait vivre chaque semaine en gros !  

While She Sleeps

Le groupes ne s’attendaient pas à une telle soirée pour une premier date de tournée, pareil pour moi. Une année qui commence adéquatement car juste le temps de se remettre d’Architects c’est While She Sleeps qui a marqué les esprits ce soir et se place déjà dans les shows de l’année, et nous ne sommes qu’en février. Un groupe qui confirme de la plus belle des manières et ça fait assez plaisir étant donné ce qui se fait à côté…

C’était fou ! 

Merci à Alternative Live 

Texte: Anthony

Photos: Mario 

Be the first to comment

Leave a Reply