Dead Bones Bunny + Funny Ugly Cute Karma + Not Bad @ La Boule Noire – 09/02/19

 

Une bonne dose de bonne humeur, une ambiance familiale et décontractée, et surtout du swing à n’en plus finir la Bunny party a tenu ses promesses ce soir !

Pour cette release party , les Dead Bones Bunny ont sorti le grand jeu et s’en sont donné à cœur joie.  Leur premier album  What’s up Rock  nous vaut, de la part de Bunny Bones et sa troupe, un concert aux petits oignons en compagnie de groupes aux univers bien barrés : Not Bad et Funny Ugly Cute Karma, un délice. Le public a répondu à l’appel de la carotte puisque c’est une Boule Noire sold Out que nous retrouvons ce soir.

Not Bad lance la soirée dans son univers teinté de pop culture, mais pas n’importe laquelle ; celle qui se promène dans les cimetières, qui vient vous titiller la nuit dans votre sommeil, la  pop culture qui réveille les morts! Un groupe tout jeune, lancé depuis quelques mois seulement et qui joue pour la première fois ce soir. Premier concert, premiers émois, ils nous font découvrir leur « Spooky Metal »

Not Bad 2

Une mise en bouche très honnête qui à coup sûr va se bonifier avec le temps. Côté mise en scène, c’est du fun, côté musique on déplore l’absence de batteur (vivant) qui donnerait encore plus de punch aux morceaux.  Néanmoins de bonnes surprises sont au rendez-vous avec une reprise du générique  ” Addams family” transformé en “Not Bad family”, on passe par des aliens à Gotham pour descendre dans les limbes des contes de la crypte et cela en quelques titres seulement. Not Bad nous embarque dans leur creepy world, avec un effort plus qu’appréciable sur la scénographie : du petit effeuillage burlesque subitement interrompu par l’arrivée de Jason Voorhees de Vendredi 13 aux  monstrueuses mimiques du chanteur Arnold “Arnie” Spookingam. Ils sont décalés et énergiques on attend maintenant la suite! Leurs premiers pas sur scène nous auront fait passer un bon moment.

Le vrai alien de la scène metal parisienne  reste tout de meme les Funny Ugly Cute Karma.  Un groupe très récent aussi, qui se distingue par ses mélanges parfois improbables de sonorités metal, mais pas que… Les F.U.C.K ont l’esprit déjanté, les F.U.C.K nous offre de la fraîcheur et de la déconnade. Leur prestation accroche le public et passe à toute vitesse. Ils viennent défendre leur E.P  Before it Was Cool et rien que le premier morceau  ” On The Run” nous embarque dans leur univers aux personnalités multiples.

Funny Ugly Cute Karma 1

Heidi Chaos, la  chanteuse,  fait preuve d’énergie débordante et d’une bonne humeur sans faille maîtrisant parfaitement le passage d’un chant guttural au clair. Mais pour en profiter d’avantage il valait mieux se tenir un peu plus au centre de la salle, car si la batterie est ce qu’il manquait pour Not Bad, avec Funny Ugly Cute Karma elle est bien présente et camoufle presque la voix lorsqu’on se tient juste devant la scène.

 Le groupe est  plus que fun et son metal  s’adapte à toutes leurs idées farfelues ! Un réveil matin pour annoncer le bordel dans le pit ? ça marche plutôt bien… Une reprise de System of a Down “Radio/video” avec  une intro en  8  bit ? Fallait oser… Et ça fonctionne aussi! Leur folie est contagieuse, on ne voit pas passer le temps. Une seule chose à dire : Vivement leur premier album ! Impossible de manquer la release party d’un groupe aussi décomplexé.

Le temps de se rafraîchir avec une bière et c’est parti pour Dead Bones Bunny. Si leurs prédécesseurs de F.U.C.K  sont passés tel un éclair, la prestation finale fera le même effet. Pas une seule seconde de répit pendant ce show calibré et très soigné, à l’image de ce que nous offre le groupe depuis ses débuts.  Une voix off nous annonce le début imminent, et on peut d’ores et déjà savourer la scénographie,  en particulier la magnifique contrebasse à la robe noire rehaussée de motifs squelettes ,  les micros vintages jusqu’au néon bunny derrière la batterie. Et si cela ne suffisait pas une partie du public se retrouve rapidement avec de magnifiques oreilles de lapins toutes dressées, prêtes pour le swing ! Aucun détail n’est laissé au hasard et c’est parti pour la musique !

Dead Bones Bunny 4Dead Bones Bunny 1

Alors que le concert débute sur “Not Wanted” on découvre sur scène le nouveau line-up avec, à la guitare Mik, et Lesly au chant. De nouveaux membres charismatiques qui se fondent à merveille dans l’univers du groupe.

L’arrivée de Bunny Bones sur scène ravit le public, et moi-même au passage, rassurée de voir une lapine squelette si épanouie, arborant fièrement sa toute nouvelle guitare flambant rouge ! Un an après sa création, l’égérie de Dead Bones Bunny a de quoi se réjouir ce soir, car c’est dans une ambiance familiale et très bon enfant que se poursuit le show ! Car oui…. Plus qu’un concert c’est un véritable spectacle auquel on assiste, notamment lorsque la contrebasse – suivie de près par son contrebassiste- se permet une petite escapade dans la fosse pendant une reprise de Pantera, ” Cowboys From hell ” devenue pour l’occasion ” Cow Bones From Hell “(chaque détail a son importance chez Dead Bones Bunny !).  Le tout suivi directement du solo de la langoureuse Bunny Bones sur “Feeling Good “.

Dead Bones Bunny 5

Bien sûr on n’oublie pas les titres de l’album, mis à l’honneur ce soir. ” Carrot On Fire “, “Dance Or Paradise “, ” She Slays Dragons ” déchaînent les hanches du public. Oui, nous aussi on veut danser, et on ne va pas se gêner !

Le concert-spectacle passe à une vitesse incroyable et alors que ” Team Bunny ” s’achève, Dead Bones Bunny entame une reprise inoubliable de “Duck tales” , la version originale du générique de la « Bande à Picsou ». Séquence nostalgie agrémentée d’une belle chorégraphie des choristes.

Le public en redemande, et ce n’est pas étonnant ! Un aussi bon moment on voudrait qu’il dure toute la nuit. La requête est acceptée et le groupe repart sur ” She Slays Dragon”. C’est à ce moment précis que je vois naître un tout nouveau genre dans le pit ; un pas que les ballerines du monde entier  vont bientôt nous envier ;  ce qu’on pourra appeler désormais le Rockabilly Pogo ! Imaginez danser un ptit rock à 4 temps tout en vous cognant à vos voisins, et le petit plus dans l’histoire ? Même pas besoin de partenaire, un bonheur !

Alors je me demande quand même, mais  où a bien pu passer Gaspard… Pourquoi ne revient-il pas sur scène ? Vous vous souvenez ? Il a remplacé Bunny Bones lorsqu’elle a disparu il y a quelques mois, je pensais le voir sur scène ce soir. Cependant après enquête je peux quand même vous assurer qu’aucun lapin n’a été maltraité pendant le concert.

Texte : Cindy
Photos : Sébastien

Be the first to comment

Leave a Reply