TOP CLAQUES DANS TA GUEULE 2018

Je n’aime pas les tops mais faut quand même le faire! Même si, avouons-le je sais que mon avis a peu d’importance pour la majorité d’entre vous… Faut être honnête. Et bien du coup on va faire simple, surtout que me mettre des claques et bien ce n’est pas chose si aisée et 2018 fut assez pauvre en y repensant bien…


Quoi que…
Attends un instant…
Ah ouais ce n’est pas aussi pauvre que ça…
Bon bah voila, à trop en faire, on oublie l’essentiel.

CLAQUE LIVE: LA BELGIQUE ( deux fois)

Le live c’est la drogue, les concerts c’est la vie ( va voir les claques de Sarah, elle en parle mieux que moi, c’est tellement beau). Parce que j’en ai fait beaucoup et que j’aime rester focus, on va mettre en avant un pays: la Belgique ! Pour deux raisons.

Amenra – 13/01/2018 – Gaité lyrique

Bien sûr que c’est la claque de cette année et ceci dès janvier 2018. Ceux qui me connaissent diront que je ne suis pas objectif mais ceux qui les ont vus ce soir là comprendront. Difficile de trouver aussi marquant au cour de cette année 2018 qui fut quand même riche en concerts, quoi qu’il en soit, celui là restera le plus marquant et le plus beau.   Mon report pour te rafraichir la mémoire.

A6
C’était beau

Deserfest Antwerp – octobre 2018

Amenra est le concert de référence pour cette année mais si on devait retenir un ensemble se serait clairement le Desertfest d’Anvers de cette année. Une affiche de salopard qui a tenu toutes ses promesses ; surtout notre première visite chez les amis flamands, des sonorités grasses qui se conclue par un sacré week end. Des groupes top qui ont distribué les claques comme Bud Spencer , Yob, Orange Goblin, Hig On Fire, Dopethrone, Eagle Twin et surtout Amenra ( je me répète). Mais aussi un lieu top, une ambiance cool et du café au rhum et whisky parfait pour commencer la journée ! L’année prochaine je vous fait un after movie.

desertfest antwerp
T’as vu, c”est une mandale en pleine face une affiche pareille ?

CLAQUE ALBUM: LA FRANCE
Hangman’s Chair – Banlieue Triste

Rien à redire, faut juste écouter. Tout simplement l’album qui n’arrête pas de tourner  dans ma playlist. Après un This is Not Supposed To Be Positive qui mettait la barre déjà haute, Banlieue Triste est l’album de 2018 par sa cohérence, ses émotions et sa vision.  Les franciliens continuent de bousculer la musique et c’est une très bonne chose.


DopethroneTranscanadian Anger

Ok je te vois venir, tu vas me dire qu’il faut que j’arrête la fumette car Hochelaga ce n’est pas Belleville.. Ouais c’est vrai que t’as un peu raison, mais quand tu connais Dopethrone tu sais qu’il y a quand même une petite french touch dans tout ça du coup voila ! Quoi qu’il qu’en soit, c’est juste ZE déflagration sludge de l’année. Une claque bien crasseuse que seuls nos amis d’Hochelaga savent mettre en plein dans ta gueule, même ivre mort.


Mass HysteriaManiac

Tout simplement parce que c’est un album que je n’attendais pas vraiment, étant donné que pour moi Mass Hysteria avait tendance à rester dans une certaine zone de confort qui est la sienne. Et bien là on est loin de la zone et on sent que le groupe  n’a plus rien à prouver et lâche les chiens. Tout cela donne un son qui n’a jamais été aussi nerveux, une influence musicale qui se retrouve dans le discours et un Mass Hysteria avec la NIAQUE !  Le Mass Hysteria qu’il doit être. Bref, je m’attendais à rien et je me suis pris une mandale du coup j’avais envie de le souligner ( avec plus de détails dans ma chronique qui se fait attendre..) Une très bonne surprise de 2018.

CLAQUE CINEMA: LA CHINE ET SURTOUT LES CHIENS ( les deux ne vont pas ensemble)
Une Pluie Sans Fin – Dong Yue

Je me suis fait un peu chier au cinéma cette année et en y repensant il y a très peu, même aucun, film qui ne m’a réellement mis une claque. Entre rabâché de superproduction, numéro 42 de telle ou telle série, reboot de reboot ou autre manque d’inspiration. Même si certains ont réussi à tirer leur épingle du jeu.  Si on devait retenir un film se serait bien celui-là. Une Pluie sans fin de Dong Yue est un film noir qui pioche ses influences dans ce qui se fait de mieux dans le cinéma asiatique et offre ainsi un autre visage au cinéma chinois,  Olivier vous en parle très bien ( comme toujours), juste ici.


L’île Aux Chiens – Wes Anderson

Bien sur, on ne pouvait pas ne pas  citer L’île aux Chiens, tout simplement parce que Wes Anderson est toujours aussi à part, le stop-motion m’émerveille toujours autant et la richesse de L’île aux Chiens en fait un chef d’œuvre sur tous les plans. Et comme d’habitude notre cher Olivier vous en parle toujours aussi bien juste ici.


CLAQUE LIVRE
Pas le temps de lire mais je pense sérieusement à m’y mettre en 2019, si je me trouve un créneau…

EN PLUS
Hommage à l’ami Bud Spencer le vrai patron des baffes.

Texte : Anthony

Be the first to comment

Leave a Reply