TERROR + GUESTS @ GIBUS – 4/12/18

Terror

C’est un Gibus en passe de devenir le spot préféré du Hardcore à Paris qui accueille ce soir une bien belle brochette qui va faire jouer des coudes. Quelques mois après son dernier passage parisien au Petit Bain pour le Paris Punk Summer fest, Terror revenait à Paris pour défendre son dernier condensé à mandales Total Retaliation. Pas moins de 3 groupes accompagnaient les patrons du Los Angeles hardcore et avec un support composé de Dez Nuts, Bactrack et Risk It, il ne reste plus qu’à bien s’échauffer car il va y avoir du sport ! 

Le Gibus sold-out était prêt à prendre cher ce soir et c’est avec Risk It que le pit commence à prendre ses marques, les Allemands de Dresde ne proposent rien de bien foufou, on reste dans le hardcore classique qui aura le mérite de bien chauffer l’ambiance car le pit veut tout simplement en découdre. Une mise en bouche qui se confirme avec Backtrack qui prend place rapidement. Les New-Yorkais toujours efficaces dans le genre, balancent de quoi mosher et le font bien car la réponse du public ne se fait pas attendre, le tout autour d’un nouvel album (Bad To My World) qui ne propose rien de plus de ce qu’on connait déjà, 100% old school.

RISKIT-03
Risk It

RISKIT-05
Risk It

RISKIT-01
Risk It

Quand arrive Deez Nuts, dernier set avant les patrons, on change quand même un peu. Le groupe verse moins dans le pur hardcore et navigue de temps en temps vers quelque chose de plus moderne, aimé ou décrié par les amateurs du genre, même si le dernier opus revient à quelque chose de plus fat. En tout cas la salle est blindée et le groupe a ses fans bien présents. En forme ce soir, même si l’on a assisté à mieux à plusieurs reprises, il y aura de l’ambiance avec les Australiens et JJ Peters connait son taff. Il ira même faire slammer un enfant posté sur le côté de la scène pour éviter l’écrabouillement général. Fier de sa prouesse pour son premier slam, le groupe lui donnera même le Graal ultime de fin de set, les baguettes du batteur ! Un public quant à lui vraisemblablement connaisseur qui reprendra plusieurs fois les paroles des titres qui défilent et matraquent. Bref, un set rentre-dedans comme on aime en attendant le total chaos qui arrivera juste après. 

DEEZNUTS-03
Deez Nuts

DEEZNUTS-04
Deez Nuts

DEEZNUTS-07
Deez Nuts

Comme à leur habitude, fidèles à eux-même, les gars de Terror déclenchent l’apocalypse de la fosse hardcore. Au lieu d’en parler, il vaut mieux le vivre pour y croire.  Les patrons du Los Angeles hardcore présentaient Total Retaliation et en profitaient pour revenir faire un tour du côté de chez nous, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Un concert de Terror c’est toujours l’intensité à son maximum. Un Scott Vogel énervé comme jamais, un pit en chaos perpétuel et une température infernale. je ne vais pas te faire un dessin mais en moins d’une heure c’est le déchainement le plus total. Les titres classiques qu’on connait tous vont tabasser sans ménagement à base de 4 ou 5 slammeurs en même temps sur scène et une pluie de pieds sur ta gueule. Scott Vogel en perpétuelle demande de stage diving pour un Gibus aux anges avec cette guerre du pit en pleine action.

Pour la prochaine tu sais ce qui te reste à faire ! En ce qui me concerne, ce soir, reste l’un des meilleurs set de Terror que j’aie pu voir. Intense. Un public vidé, une salle dans un état rappelant le passage d’un ouragan, venu tout droit de Los Angeles. 

TERROR-08
Terror

TERROR-07
Terror

TERROR-05
Terror

TERROR-03
Terror

Ce fut totalement hardcore et on  remercie We Care, Le Gibus et Sick My Duck.
Texte & Photos : Leslie
SET-LIST TERROR 

  • One With the Underdogs
  • Overcome
  • This World Never Wanted Me
  • Stick Tight
  • Return to Strength
  • Mental Demolition
  • The 25th Hour
  • No Time for Fools
  • Betrayer
  • Keep Your Mouth Shut
  • Always the Hard Way
  • Live by the Code
  • Spirit of Sacrifice
  • Spit My Rage
  • You’re Caught
  • Keepers of the Faith

Be the first to comment

Leave a Reply