WARDRUNA- Skald

Silence je demande à tous/Les êtres sacrés/Petits et grands/Fils de Heimdallr/Tu veux que moi/Je révèle/Les anciens récits des hommes/Les plus reculés que je me rappelle
Völuspá, strophe I

Skald est la nouvelle étape de la quête, à la fois musicale et mystique, d’Einar Selvik, leader de Wardruna. L’album se compose de morceaux inédits, jusqu’alors joués en live, et de reprises issues des précédents. Sauf qu’ici, le Scalde est seul. La harpe et la voix sont ses seules compagnes.

Tout commence avec “Vardlokk” et un long appel au lure. Le Scalde semble inviter ses auditeurs à se rassembler autour de lui avant que ne commence le récital.

Les autres morceaux inédits ne sont pas évidents à décrire. On y retrouve en tout cas l’atmosphère de Wardruna. J’ai une préférence particulière pour “Vindalva”, ses cordes frottées et son chant scandé.
Le plus surprenant est sans aucun doute “Sonatorrek”, morceau d’un quart d’heure entièrement a cappella.

Ce “Volusá”, un morceau que les amateurs de séries historiques auront entendu dans Vikings, est une récitation accompagnée à la harpe du célèbre poème éponyme. “Le Dit de la Voyante” (en français) raconte l’histoire du monde, de sa création au Ragnarök.

Les autres reprises, “Fehu” et “Helvegen”, deux morceaux phares d’Yggdrasil, n’ont pas l’atmosphère épique des versions originales mais Einar se démène sur sa harpe, la fait chanter vigoureusement pour ne pas nous laisser sur notre faim.

505545

Tous les chants, à quelques exceptions près, sont accompagnés d’une boucle musicale jouée à la harpe. Quelques notes, voilà tout, répétées, répétées et répétées encore pour nous bercer et soudain nous laisser emporter par le chant du scalde norvégien.

C’est bien cette voix qui donne sa profondeur à l’album. Que ne donnerait-on pour l’écouter en live, au milieu du frémissement de la fosse, toute entière enchantée. Elle a la chaleur de l’âtre et la langueur de la neige qui tombe. A la fois un murmure réconfortant dans notre oreille et un écho lointain qui chercherait à nous échapper.

Un album en solitaire et une musique plus personnelle ? On peut se poser la question car Einar Selvik semble s’incarner dans ce nouvel album. N’est-ce pas lui le scalde dont le portrait orne la pochette ? Un style habilement emprunté à l’art viking, une certaine stylisation mais on ne peine pas à le reconnaître.

Illustration Wardruna
Wardruna, Skald, sortie prévue le 23 novembre 2018 chez By Norse Music.
Wardruna sera en concert le 28 janvier 2019 à la Machine du Moulin Rouge (Paris).
Texte : Thomas
Dessin : Fable
 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*