Teacup Monster – Take It Or Leave It

En rentrant du Download cette année, je vous avais promis de vous parler d’un jeune groupe en particulier : Teacup Monster. Le trio chant-guitare-batterie était l’un des gagnants du Download Project et a pu investir la Mainstage 2 avec brio. J’ai trouvé intéressant de me pencher un petit peu plus en détails sur la formation, et surtout sur Take It Or Leave It, leur premier album sorti en début d’année. Cela fait déjà quelques années que les franciliens sillonnent les routes du pays. Après deux premier EPs, ils se lancent donc dans la grande aventure et sortent leur premier treize titres. Et ils auraient eu tort de s’en priver.

Pochette Take It or Leave It

Si l’on devait trouver une constante sur cet album, je dirai le combo riffs rentre-dedans / rythmique impeccable. Et de ça, il ne peut qu’en découler du bien. La preuve :

L’album s’ouvre sur “Take It” et on découvre pour la première fois le son bien rétro de la formation et la voix presque éraillée de Tip. On se laisse emporter par le riff du refrain, entraînant à souhait, je dirai même rentre-dedans si je n’avais pas peur de me répéter. Une parfaite entrée en matière.
Suit ensuite “Close”, morceau que le groupe a choisi pour single. La ligne musicale est sublimement mise en valeur par les riffs de guitare, Tip nous montrant toute l’étendue de sa voix, et on se laisse hypnotiser avec plaisir. Dans un registre plus mélancolique, on trouvera “Lions” qui monte en puissance jusqu’à la dernière note, ne laissant aucun répit à l’auditeur. On dansera sur la très britannique “Hard Night” qui ne manquera pas de faire penser à Arctic Monkeys. Le groupe s’essaiera même à un peu d’électro sur le pont, chose qui, à mon sens (mais je me trompe peut-être !), n’était pas utile.

À côté de ces titres percutants, on trouve de petites perles comme “How Long” ou “Souvenir”, vibrantes de sensibilité et de sincérité. Ce petit plus, cette petite touche qui me fait dire que ce groupe tient quelque chose.

On passera par l’étonnant et groovy “When I Need You So Bad” et on s’arrêtera sur “Puppet”, un feat. avec Mrs Yeye. Ce titre est certainement le plus efficace de l’opus. Toujours dans cette aura de rock britannique, la chanson est explosive. Vous avez du mal à vous lever le matin ? J’ai trouvé votre remède !

“Leave It” fait écho à “Take It”, plus haut (vous vous en seriez douté ?) et se pose en ballade lourde, mélancolique, presque douloureuse. Puis on referme le livre en douceur avec “Karma”, un final dans la lignée de “Leave It”.

En conclusion, on ne peut que saluer ce premier essai : une voix parfaitement posée, une guitare bougrement efficace et une batterie millimétrée. Une première pierre posée à un édifice qui promet de monter bien haut ! Il ne leur reste plus qu’à peaufiner leur son et à cultiver leur touche !

Teacup MonsterTake It Or Leave It, sorti le 19 Mars 2018

Texte : Camille

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.