TAGADA JONES – Live at Hellfest 2017

 

 « Que tu sois noir, que tu sois blanc / Que tu sois chrétien, juif ou musulman / Que tu sois athée ou sans faction / Chante avec nous ce MORT AUX CONS !»

C’était vraiment très tentant et, vous l’avouerez, difficile de faire plus belle entrée en matière pour présenter le nouvel album live de Tagada Jones. Alors oui je commence par la fin puisque “Mort Aux Cons” clôt la prestation. Un live enregistré lors de l’édition 2017 du Hellfest sur la WARZONE, le 16 juin exactement. Il s’intitule sobrement Live at Hellfest 2017.

Selon les habitudes du groupe, le moment est saisi ; derrière il n’y aura pas d’arrangements, pas de passage en studio pour corriger des détails. Les Tagada Jones ont des valeurs qu’ils honorent depuis plus de 20 ans ; ce live correspond à ce qu’ils ont joué ce jour-là, ni plus ni moins, du 100% authentique, du 100 % Tagada Jones.

Rythmes punk effrénés, chœurs entraînants et la voix de l’impétueux Niko, cette combinaison  est une invitation à ne faire qu’un , du début à la fin du concert. D’ailleurs, on l’entend clairement, le public reprend avec vigueur les refrains. Les textes engagés et chargés en émotion deviennent assez vite entêtants !  Sans avoir été sur place, on devine très bien l’ambiance.  On reçoit un bon coup de pied au derrière sur “Tout Va Bien”, on voit la fosse de la Warzone prendre vie pour un wall of death, au début de leur chanson hommage à la Bretagne “Yech’ed mat”.

La notoriété de Tagada Jones n’est plus à démontrer ; ils font partie des rares groupes français à avoir du succès à l’étranger, et pas seulement dans les pays francophones. Serait-ce grâce à leur insolente énergie sur scène ? Ou alors tout simplement à leurs valeurs véhiculées dans les textes ?

Si on contemple ces 20 dernières années, voire au-delà, on constate bien qu’un réveil écologique, éthique, sociologique s’opère. Et prend de la vigueur encore et toujours. Les débats se font de plus en plus vifs et la technologie divise, dissocie de plus en plus la société d’un continent à un autre, ou encore à l’intérieur d’un même pays.                            Contestataires, en recherche d’idéaux perdus, rebelles, qui sont les fans de Tagada Jones ? Ils sont le monde, ils sont la vie, ils sont là car ils sont touchés par des mots qui vous hérissent les poils des bras ! “Vendetta” ma petite préférée, et “Vendredi 13” – en hommage aux événements tragiques du Bataclan – précipitent vers une remise en question permanente de nos choix de vie. Alors oui ce ne sont pas les premiers à le faire, ce ne seront pas les derniers non plus, mais ils le font avec entrain et rassemblent toujours les foules (regardez la vidéo, une Warzone aussi saturée, c’est beau à voir !).

Authenticité, sincérité, intégrité, des valeurs qui collent à ce groupe prolifique !  Il suffit de jeter un œil maintenant sur leur site internet ( cliquez ici )  et voir l’annonce des concerts et festivals : la liste est longue ! En automne on les retrouve notamment en compagnie de No One Is Innocent ou Ultra Vomit, des dates qui se retrouvent complètes assez vite, ne perdez pas de temps si vous voulez les voir…

Tagada Jones, Live at Hellfest 2017, AT(h)OME, sortie :  22 juin 2018.

 

 

Texte : Cindy

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.