Punish Yourself @ La Machine du Moulin Rouge – 19 avril 2018

Il arrive parfois que l’on ait conservé le souvenir d’un groupe en live mais que ce souvenir ne corresponde plus à la réalité aujourd’hui. Ce fut le cas ce jeudi soir avec le set des gothiques de Christian Death. Certes, ce groupe culte californien a été une véritable légende de la batcave il y a 30 ans. Mais ça c’était avant ! Enfin bref, ce soir-là a eu lieu à La Machine du Moulin Rouge, l’ancienne « Locomotive », un concert censé réunir à la fois les tribus goth et metal de la capitale. En effet, l’affiche fait la part belle au metal indus avec Punish Yourself à la batcave avec Christian Death en passant par le dark rock avec Volker. En arrivant aux abords de la salle, je constate qu’il y a pas mal de personnes lookées très « dark », signe que le public goth est au rendez-vous. La salle est loin d’être pleine mais il y a de l’ambiance tout de même.

26229851_1699895876743787_7032477260686818306_n

Les hostilités démarrent avec Volker, un groupe français avec des membres actuels ou ex-membres d’Otargos, Regarde les hommes tomber et d’autres formations un peu plus obscures. Le groupe vient défendre son dernier album, « Dead doll », sorti l’an dernier. La chanteuse Jen Nyx met de l’ambiance sur scène. Elle a effectivment un look qui en impose.

VOLKER-09

Les influences du groupe mêlent metal, indus et punk. Un des grands moments de leur set sera la reprise du titre « Dragula » de Rob Zombie. Rien de bien original dans tout cela, me direz-vous. Globalement, on reste dans les clichés du genre. Cependant, les musiciens font preuve de professionnalisme et leur musique est plutôt efficace. Je ne sais pas si ce groupe est promis à un grand avenir mais enfin ils font le job quand même.

VOLKER-03

Dans la foulée, les choses se compliquent. En effet, place aux ex-stars du rock gothique : Christian Death. Je sais, ça fait un peu vieux con de dire ça mais ayant vu Rozz Williams (le premier chanteur du groupe décédé en 1998) en solo il y a 24 ans de cela, je ne peux m’empêcher de ressentir de la nostalgie pour cette époque révolue. Non, tout n’était pas mieux avant… Mais enfin, je préfère quand même l’époque Rozz Williams à celle qui a suivi avec son successeur, le chanteur Valor Kand et son allure de rock star en perte de vitesse.

CRISTIAN DEATH-02

Ce dernier a intégré le groupe il y a déjà 30 ans et c’est toujours lui qui tient les rênes du groupe. Seul hic : Sa crédibilité a tendance à décroître à mesure que le temps s’écoule. A la seule vue du pied de micro orné de fleurs et du masque vénitien réhaussé de côtes de maille  digne du film « Eyes Wide Shut » de Valor, je ne peux m’empêcher de penser que les choses commencent plutôt mal ! Et la suite des évènements me donneront hélas raison. A l’exception de quelques vieux titres qui évoquent l’âge d’or du groupe comme « Romeo’s distress » et « This is heresy », le groupe n’offre rien de très stimulant ! Au bout de quelques titres, on a hâte que le concert se termine…

CRISTIAN DEATH-01

La soirée doit se clôturer sur le set des toulousains de Punish Yourself. Le groupe arrive sur scène avec ses peintures de guerre qui évoquent inévitablement la fête des morts au Mexique et met assez rapidement le feu à la Machine. Au propre comme au figuré d’ailleurs puisque l’un des membres de la bande, Klodia, nous a offert un petit spectacle pyrotechnique très spectaculaire.

PUNISH YOURSELF 04

Depuis 1993, les sudistes proposent un mélange survolté de metal, d’indus et de batcave.  Leur son est monumental et en impose, suscitant l’euphorie du public qui se démène dans le pit. Cependant, leur prestation est assez prévisible et les titres se ressemblent les uns les autres, si bien qu’au bout d’un quart d’heure la lassitude s’installe durablement. Même si elle est efficace, leur musique a néanmoins ses limites. A moins d’avoir passé la soirée à pogoter ou à slamer devant la scène (ce qui ne fut pas mon cas), on ne peut s’empêcher de penser que la sorée, plutôt prometteuse au premier abord, s’est révélé assez décevante au final.  Bref, il n’est pas très facile de créer quelque chose de novateur dans ce style aujourd’hui !

Setlist Volker :

Bitch
Negative waves
Black sunday
Pavor nocturnus
Obey
Dragula (Rob Zombie cover)
Raven

Setlist Christian Death :

The Nascent Virion
Penitence Forevermore
The Serpent’s Tail
We Have Become
Forgiven
Seduction Thy Destruction
Secrets Down Below
Out of Control
Worship Along the Nile
Illuminazi
Sick of Love
Romeo’s Distress
This is Heresy

Setlist Punish yourself :

Spin the Pig
See You Later Alligator
Backlash
CNN War
Rock’n’roll Machine
A Station in Space
Lo-cust
Blacksunwhitebones
Zmeya
Gimme Cocaine
Primitive
Shiva Only is God
This is my Body This is my Gasoline
Worms
Sexy
Suck my TV

Texte : Mathieu

Photos : Lesly

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s