BETIZFEST 2018 – CAMBRAI – 06 et 07 Avril 2018

Ces vendredi 6 et samedi 7 avril 2018 s’est tenue la 16e édition du BetiZFest à Cambrai (59) et ce fut génial. Deux jours aux petits oignons : une programmation efficace, un lieu et un temps agréables, une orga impecc’, un public énergique et respectueux. Bref, un week-end au top ! Cette édition fut sold-out avec un peu plus de 5000 personnes sur les 2 jours !

“Make BetiZFest not war.”

Le format vendredi/samedi, une option parfaite : on repart tranquille le dimanche. Arrivée le vendredi avec un temps printanier, ça fait putain de bien ! Un ciel éclairci, une température correcte, rhaaaaaaaaaa ! Les organisateurs n’ont certainement pas fait d’offrandes aux différents dieux de la météo, mais franchement, après plusieurs mois de froid et de nuit dans nos cœurs, ça redonne le smile ! En plus, aucun souci pour se garer à proximité du site du Palais des Grottes, salle imposante en haut d’une petite colline de verdure, à côté d’un lac où cygnes et canards barbotent et d’un coin camping gratuit pour l’occasion. Bref, le cadre pour profiter du BetiZFest est idyllique.

Premier jour : programmation plutôt orientée punk. Une belle ambiance festive ! Guerilla Poubelle ont envoyé une énergie d’enfer sur scène et ils n’ont pas pu s’empêcher de faire du discours politique, ce qui n’était pas forcément à propos. Ludwig von 88 a mis le ska dans la place à grand renfort de confettis et de ballons géants. Et les Sheriff et son chanteur hypnotisant, en tête d’affiche de ce vendredi, ont masterisé la salle. Topissime !

IMG_20180407_225705

Second jour, programmation plutôt orientée metal. Une belle ambiance également, moins dansante que le jour précédent. Bon, je n’ai pas aimé la prestation de SUP que j’ai trouvé fade après la journée de folie de la veille. Crowbar a démontré que les vétérans ont une parfaite maîtrise scénique, doublé d’une belle puissance musicale (en passant, Crowbar fut le seul groupe étranger du festival). Comme d’hab’, les Ultra Vomit ont été magiques, un show maitrisé et hyper drôle. Ce fut la plus grosse affluence en termes de public dans la salle. Et pour clôturer le fest : les ovnis d’Igorrr avec leur mélange d’électro, de baroque et de metal. Arrivés tardivement sur le site, ils ont envoyé les watts et le chant le moment venu. That was perfect !

Sur ces deux jours, nous avons eu aussi des groupes locaux comme Overdrivers, Dadabovic ou Kill for Peace. Belle initiative des programmateurs du BetiZFest d’encourager la scène locale. Biiiiiiiiiig Up !

 

Niveau exposants, ni trop peu ni pas assez, mais toujours de qualité ! Il y avait la possibilité de reproduire l’affiche de l’édition en mode motard sur la BetiZMob’ avec un stand photo dédié, orchestré par Kalimba Mendes. Le trophée de “la super idée de merch’” est décerné aux Compagnons Graphiques : tu ramènes ton support (t-shirt ou n’importe quel textile), tu choisis ton design de fest et hop, on te l’imprime dessus ! Génial ! J’vous ai fait une petite video tellement j’ai kiffé ce concept ! Ecolo, personnalisé, ça évite même les stocks. Y’avait aussi un barbier (la cabane du barbier) dans l’espace extérieur, dans son petit camtar bien décoré. Ou même un espace jeux de société au fond de la salle. On pouvait y jouer aux dames géantes en écoutant du son, carrément excellent.

 

Niveau bouffe, c’était très correct. Niveau boisson, idem. Niveau bière, cuvée des Trolls ou bière classique de fest. Seulement servie en 25cl et c’est pas plus mal d’ailleurs, ça évite la multiplication des verres. Non mais franchement, tout était nickel à ce fest. Je n’ai constaté aucun problème majeur qui parfois se rencontre dans d’autres fests (attente aux jetons, aux toilettes, sécu qui joue aux gros bras inutilement, festivaliers désagréables, impossibilité de sortir du site et d’y rentrer facilement…). Là, tout roulait comme sur des roulettes bien graissées ! Eventuellement, l’accès extérieur (là où y’avait une partie des stands bouffe, toilettes, barbier et tables assises) était un peu trop encombré le samedi soir, mais bon, au pire, on pouvait sortir carrément du site, si on voulait prendre l’air.

Le son était vraiment correct, les bénévoles charmants au possible. J’ai adoré ce festival. Evidemment, la capacité de la salle peut commencer à poser des limites, vu le succès. Mais j’espère qu’ils vont rester dans cette configuration et ne pas chercher à trop grossir, en changeant de lieu ou en augmentant les tarifs. 39€ les 2 jours de fest, (c’est assez compétitif surtout pour cette qualité). Ce format de festival à taille humaine (et sa bonne mise en œuvre) était parfait. Pour sûr que l’année prochaine, je ferai à nouveau parti du décor du BetiZFest !

 

Seul bémol du week-end : on n’a pas pu visiter l’usine des fameux bonbons, les bêtises de Cambrai ! Fermé le samedi ! Mais un tour dans la ville nous a permis de constater la belle architecture du centre-ville (l’office de tourisme, le beffroi, la porte de Paris, la cathédrale, l’hôtel de ville qui carillonne à n’en plus finir aux alentours de midi…), le tout accessible à pied tranquillou. Avant d’entamer les hostilités des concerts, la visite touristique fut bien sympathique.

Dimanche, il fait gris et il s’est mis à pleuvoir. C’est comme si Cambrai nous avait offert une parenthèse heureuse pour le BetiZFest.

 

Report : Anna B. Void

 

Site officiel du BetiZFest : http://betizfest.info/

betizfest-2018

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.