Venom Inc + Guests @Le Petit Bain – 15/03/2018

Ce soir-là, il valait mieux être patient car il n’y avait pas moins de quatre groupes en première partie de Venom Inc. Un concert tel que celui-ci se mérite ! Mais faire preuve de patience n’est-il pas la moindre des choses lorsque l’on s’apprête à voir les ancêtres du black metal sur scène ? Ce jeudi soir, ça se passe sur la péniche du Petit Bain, en face de la BNF. La salle est plutôt clairsemée lorsque j’arrive sur place. Heureusement, elle va se remplir progressivement au fur et à mesure qu’approchera le set des anglais. Venom, c’est un peu les Motörhead du black metal. Une légende, quoi !

Les hostilités débutent avec le concert des japonais de Survive. Le groupe existe depuis 1998 et a déjà six albums studio à son actif. Malgré quelques qualités, leur thrash / death metal bourrin et traditionnel ne m’a pas trop convaincu en raison de son côté un peu trop prévisible. Peut mieux faire, donc.

survive 2

Dans la foulée, on passe aux québécois d’Aeternam qui officient dans un death metal symphonique teinté de folk metal. Tabarnak ! Leur musique n’a rien de révolutionnaire mais elle n’en est pas moins dynamique et efficace. Le groupe a déjà 11 ans d’existence derrière lui et trois LP dans sa discographie. Que l’on apprécie ou pas le groupe, il faut leur reconnaître un certain sens du professionnalisme. Bref, un groupe à découvrir.

aeternam 2

aeternam 3

Tout de suite après, on enchaîne avec les brésiliennes de Nervosa. Au nombre de trois, elles proposent un thrash metal des plus classiques. Le groupe est assez récent puisqu’il existe depuis 2010. Dans la lignée de groupes comme Death Angel, Sepultura ou Testament, leur musique est cependant très prévisible voire même ennuyeuse à la longue. Par conséquent, je reste retranché au niveau du bar en attendant la fin de leur set.

nervosa 1

nervosa 2

Par la suite, les américains de Suffocation investissent la scène. Ces derniers ne sont pas exactement des nouveaux venus puisqu’ils font partie de la scène death metal new yorkaise depuis 1988 et ont déjà sept albums studio à leur actif. Ils passent pour être des précurseurs du « brutal death metal ». Vieille de 30 ans, leur musique n’a pas pris une ride. A l’instar d’un groupe comme Immolation, les new Yorkais ont su créer leur propre style, à la fois brutal et précis. Les death metalleux ont fait ce soir là la démonstration de leur professionnalisme, acquis avec le temps. Une valeur sûre du metal extrême, quoi !

 

suffocation 6

suffocation 5

En fin de soirée, les anglais de Venom Inc prennent enfin la relève afin de clôturer les hostilités musicales. La veille, j’ai appris avec plaisir que le groupe avait décidé de rallonger la durée de son set. Que demande le peuple ? A la différence de leurs frères ennemis de Venom, le groupe (qui est né des cendres de M-PIRE of Evil) ne comprend pas le charismatique chanteur Cronos. En revanche, il compte dans ses rangs ses deux compères Anthony Bray aka « Abaddon » et Jeff Dunn aka « Mantas » qui ont co-fondé le groupe avec Cronos il y a 40 ans.

venom inc 3

Malheureusement pour nous, le batteur Abbadon ne sera pas présent ce soir-là pour raisons familiales et aura donc un remplaçant. Par ailleurs, le groupe comprend le chanteur bassiste Tony « Demolition man » Dolan. Ce dernier n’est pas un inconnu puisqu’il a fait partie du groupe entre 1989 et 1993. Autrefois chevelus, les musiciens Mantas et Demolition Man ont désormais le crâne rasé et portent sur eux une longue expérience du métal lourd.

venom inc 1

Ayant déjà vu la version de Venom avec Cronos en live il y a quelques années, je ne savais pas à quoi m’attendre de la part de ce projet parallèle. Et bien, je dois dire que j’ai été agréablement surpris par le set des anglais. Ces derniers ont enchaîné les titres les plus emblématiques de la discographie de Venom, passant en revue des albums aussi légendaires que Black Metal, Welcome to Hell ou encore Prime Evil. Parallèlement, le groupe accordera une place de choix aux titres de son nouvel (et unique) album Avé, sorti sur Nuclear Blast. Certes, ce dernier n’est pas à la mesure des premiers albums de Venom mais n’en est pas moins efficace. Outre des classiques comme « Black Metal », « Welcome to Hell », « Don’t burn the witch », « Witching hour » ou « Leave me in Hell », le groupe entonnera aussi des titres plus rares comme le lancinant et hypnotique « Warhead » (qui a notamment été repris par le groupe de death metal Massacre), « Temples of ice » ou « Parasite ». La tension atteindra son apogée lorsque le groupe interprètera le titre « Countess Bathory » qui fait bien entendu à la sinistre comtesse qui a ensanglanté la Hongrie en son temps. Bref, ce concert était un must incontournable pour tous les fans de black metal old school voire de NWOBHM (New Wave of British Heavy Metal). Une expérience que je renouvellerai avec plaisir dès que possible !

venom inc 2

venom inc 4

Texte : Mathieu

Photos : Aurélia

 

Setlist Venom Inc :

1 – Ave Satanas

2 – Welcome to Hell

3 – Metal we bleed

4 – Die hard

5 – Live like an angel (die like a devil)

6 – Parasite

7 – Temples of ice

8 – Warhead

9 – Don’t burn the witch

10 – War

11 – Lady lust

12 – Leave me in hell

13 – Black ‘n’ Roll

14 – Black Metal

15 – Countess Bathory

Encore :

16 – Sons of Satan

17 – Witching Hour

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.