AQME + Guests @ La Maroquinerie – 4/11/17

En ce qui me concerne, Aqme peut se résumer en deux moments clefs. La sortie de Sombres Efforts, les premières émotions et cette soirée, le 4 novembre 2017, la force de la vie. 15 années, 2 visages, un chef d’oeuvre qu’est Aqme, une passion intacte et une envie encore plus vivace qu’elle n’a jamais été. On pourrait s’arrêter là mais ce serait égoïste ne peut pas essayer de rendre honneur à cette soirée, à ce partage qui n’a jamais été aussi fort et aussi beau. Aqme n’a jamais été aussi vivant qu’en 2017. Mais pour l’instant retournons au tout début de cette soirée…

C’est sur les coups de 19H30 qu’on arrive et Grit première partie de la première partie est déjà en train de jouer. Groupe parisien au sens propre du terme, ils jouent dans un registre rock plus indé et léger par rapport à leurs acolytes de l’affiche chargés en décibels. Mais tout cela ne les empêche de délivrer un rock assez péchu qui passe sans encombres à la premiere écoute. Etant tout d même éloigné d entre registre, je l’avoue, Grit a quand même une bonne énergie à sona actif et un registre large qui lui permet de se balader assez facilement sans endormir les fans d’Arme présents ici ce soir. Une formation récente qui se défend bien et qui risque fort de refaire parler d’elle dans les mois qui suivent.

Juste le temps de changer et de réajuster, les normands sont dans la place. Headcharger fait partie de ces talentueuses formations françaises qui méritent d’être beaucoup plus connus car le musique à cette touche personnelle qui sort du réchauffé habituel. Avec un récent Hexagram (6eme album) sorti cette année qui offrait un stoner rock pompé aux influences assez diverses et qui était une belle réussite, Headcharger a les titres adéquats pour faire bouger cette Maroquinerie. Un condensé de riffs électriques balancés dès le premier titre avec “Land Of Sunshine” de l’album Black Diamond Snake. Le rythme est en place, le son est bon et Seb est en voix.  Et le public ne se trompe pas en se démenant sur le set des normands. Bien naturellement Hexagram sera de la fête avec des titres comme “The Metamorphosis” ou bien “Gutsy Move”, “This Is My Crime”, “A long Wait”. C’est propre tout en ayant ce corps du stoner rock, ce gros son bien rond et saturé.  On sent que le groupe a fait du chemin, même les titres plus vieux sont “retapés”, ” All Night Long” a un visage plus rugueux, moins metal rock US; les guitares sont de sortie et ça fait plaisir. En tout cas ce plaisir est partagé autant par le public que par le groupe.  Une heure qui passe assez vite et sans s’en apercevoir, pour finir sur un “Dirty Like Your Memories” qui restera dans le ton du set. Sur un rythme sans baisse de régime et à fond les amplis pour un public aux anges et une maroquinerie qui suinte déjà.

 

C’est sur un “Ensemble” fort de sens qu’Aqme décida de faire son entrée. Après les doutes, les questionnements. Après avoir Dévisager Dieu, Aqme n’a jamais été autant lui-même qu’avec son dernier album éponyme. “Tant d’années” ouvre les hostilités et ce soir il était prévu que ça allait être intense. Un groupe fort et au meilleur de sa forme qui attendait cette date depuis longtemps. Paris lui rend bien par ce “Sold Out” et cette énergie que le public renvoie au groupe. Assez rapidement la guerre fût déclarée et c’est un Vincent porté par cette électricité qui anime ces mouvements, cette marée humaine. Aqme est là et  ce n’est pas pour faire de la figuration.

 

 

Le classique et massif “Superstar” sera joué assez rapidement et c’est une claque qu’on se prend, cela fait déjà tant d’années…  On a grandi, on changé, on s’est perdu de vue et on se retrouve après les aléas de la vie. Aqme est bel et bien en vie et plus en forme que jamais, portés par ce dernier disque somme de sa Musique. Le groupe uni récolte le fruit de son dur labeur. Un public présent et une fièvre qui s’est emparée de la salle de la rue Boyer. Un Vincent qui se nourrit de cette ferveur, de cette électricité, sans cesse en mouvement, sur le public ou bien parmi eux. Jamais fatigué et un échange sincere qui lui permet d’avoir une assistance acquise à sa cause. Aqme retourne cette Maroquinerie demandeuse.

BY1A2852

 

Entre ces classiques chantés aux tripes et ces titres de ces deux derniers albums plus personnels d’un Aqme en communion permanente. La musique est faite de ressentis et ce soir les sensations sont au maximum. Les amis du groupe sont aussi présents et c’est Reuno qui viendra partager la scène sur “Rien Ne Nous arrêteras”. C’est l’impression qu’on en a, rien ne peux arrêter le groupe ce soir. L’énergie est à son comble et le groupe est porté par cette vague, il n’y a rien à dire car les faits sont là. L’album qui est défendu ce soir est juste et fort dans son partage, les titrés dévoilent la même intensité que sur disque si ce n’est plus avec cette connexion qu’offre le live; pas de mensonges, pas d’artifices et Aqme se dévoile ce soir. L’intensité est encore plus palpable quand un titre comme “Enfants du Ciel” ou bien “Se Souvenir” juste après le rappel. L’émotion est là, bien vivante, et ces titre forts dévoilent une certaine beauté. C’est sur ” Si n’existe pas” que la communion s’achèvera à l’aqme de son intensité et des larmes ont surement été versées du côté du groupe.

BY1A3049

BY1A3002

En toute honnêteté, même si l’album est pour moi un des chefs d’oeuvre de 2017, voir le groupe de la sorte ce soir est tout juste amplement mérité. Après avoir mangé son pain noir, Aqme n’a jamais baisser les bras, c’est reconstruit, a parcouru les kilometres chaque week end et pour rencontrer son public dans chaque salle de province à l’affluence disparate. Mais toujours avec cette même force, cette même passion qui fait l’Aqme de 2017. Un groupe qui ne réfléchit pas et qui joue, qui chante avec ses tripes, son coeur. Pour l’amour de la musique et de la Vie. Pas de temps à perdre avec le reste.
Aqme n’a jamais été aussi vivant qu’en 2017 et cette Maroquinerie sold out qui a vibrée jusqu’au bout le prouve ce soir.

Texte: Anthony

Photos: Mario Ivanovic

SET-LIST:

Ensemble *
Tant d’années *
Avant le jour
Superstar
Uniforme
Enfants de Dieu
Refuser le silence *
Une autre ligne
Le rouge et le noir
Rien ne nous arrêtera 
(with Reuno)
Si loin
Pornographie
La réponse
Drum Solo
Enfants du ciel

Se souvenir *
Ce que nous sommes
“Si” n’existe pas

 

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s