Marilyn Manson – Heaven Upside Down

the worst thing about growing old was that other men stopped seeing you as dangerous

Cette phrase tirée du flim Act Of Valor (2002) peut malheureusement faire écho à la longue et prolifique carrière de Brian Hugh Warner, plus connu sous le nom de Marilyn Manson

En effet, loin sont les années 90, où l’antéchrist superstar terrorisait l’Amérique puritaine et bien pensante. Les kids couraient acheter ses disques parce qu’ils faisaient peur à papa et maman. Lui enchaînait les hits autant que les scandales, faisant de lui une star autant qu’une icône de la pop-culture…

Mais bon voilà, c’est le lot de tous, les années passent…

Les derniers albums n’étaient, faut pas se mentir, pas très bons et ses prestations scéniques pire (on a tous vu ces vidéos live où le Pale Emperor bouffi avait l’air d’en avoir rien à foutre)…

Je vous arrête tout de suite, je ne suis pas en train de descendre Marilyn Manson, c’est un artiste que je respecte et même que j’aime beaucoup. Il n’y a qu’à ré-écouter ses premiers albums pour se rendre compte de l’immense talent de l’animal, et ce, pas seulement sur le plan musical, mais aussi dans la peinture, la sculpture et même le cinéma…

Tout ça pour dire que oui Manson est une immense star, mais qu’en est-il aujourd’hui, alors qu’il revient sur le devant de la scène avec Heaven Upside Down (son 10e album studio )…

Marilyn_Manson_-_Heaven_Upside_Down

L’album s’ouvre sur “Revelation #12”, une ambiance dark et lourde donne le ton pendant que Manson prêche la mauvaise parole. Une chose que Marilyn Manson a toujours su maîtriser est l’habillage sonore. Il n’y a qu’à regarder ses reprises (“Tainted Love” ou “Sweet Dreams”). A chaque fois, il s’approprie le morceau tellement bien que si on ne connaissait pas l’original on jurerait que c’est une compo originale. C’est ça une reprise, et plus généralement avoir une identité sonore. Faire passer un morceau à travers son prisme et se l’approprier totalement. Rien de plus chiant qu’un groupe qui reprend une chanson « note pour note », mais bon je m’égare…

.L’assaut continue avec “Tatoo In Reverse”, un espèce de blues/cabaret metal qui frappe fort, très fort. On se dit qu’on pourrait limite (en fait on le souhaiterait) entendre ce morceau en club

Le 3e morceau, “We Know Where You Fucking Live” est aussi le premier single de l’album. Manson y campe un psychopathe qui s’apprête à buter quelqu’un et y prendre beaucoup de plaisir…

Puis vient “Say10” (jeu de mot sur la phonétique de Satan en anglais mais aussi sur le fait que cet album est le 10e, quel petit rigolo ce Brian), où il semble s’en prendre encore une fois à l’une de ses cibles favorites, la religion : « you say god and I say10 »…

“Kill4me”, c’est une chanson d’amour comme seul Manson sait le faire, en faisant un pacte de sang au cran d’arrêt. Il lui demande si elle (ou lui ce n’est pas précisé) serait prête à tuer pour lui…

Même s’il est déjà très court, j’aurais aimé que l’album s’arrête ici, sur un presque sans faute…

Il faut dire que la suite de l’album est un peu « plus faible » que le reste. Les morceaux sont bons, mais au milieu d’un album de Manson le résultat est un peu quelconque…

Donc quand est-il de Marilyn Manson en 2017… ?

On sent définitivement un retour en force avec un bon album, reste à voir ce que ça donne en live…

Faites-vous vous même votre propre idée le 27 Novembre à L’hotel Accor Arena de Paris ou le 1er décembre au Zénith de Nancy…

MarilynMansonDC021213-630x420

Heaven Upside Down sortira le 6 Octobre 2017 sur le label Loma Vista Recordings / Caroline International

Texte : Ru5ty

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s