Rencontre avec Grave Pleasures

Aujourd’hui, ce sont Juho Vanhanen, guitariste de Grave Pleasures (et Oranssi Pazuzu), et Matt McNerney, vocaliste, qui répondent à mes questions à l’occasion de la sortie de leur nouvel album, Mother Blood

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur l’histoire du groupe ?

Juho:  Mon rôle dans le groupe a commencé quand Beastmilk s’est séparé et a ressuscité sous le nom de Grave Pleasures. Les membres cherchaient un guitariste pour leur premier album et afin d’assurer quelques concerts et comme Matt me connaissait il m’a demandé si j’étais intéressé. J’ai joué la partie guitare sur l’album Dreamcrash avec Linnea et j’ai fait tous les concerts avec eux en tant que musicien de session. Je suis devenu officiellement membre du groupe quand l’ancien line-up  a changé. A ce moment,  moi et Matt avons décidé de former un nouveau groupe  et de composer un nouvel album. Donc je suis devenu un membre du groupe et je me suis mobilisé pour écrire la majeure partie des chansons sur Motherblood avec Matt. Nous avons aussi réussi à former un line-up durable en accueillant Rainer et Aleksi au sein du groupe. Voilà où nous en sommes.

Quelle est l’origine et la signification du nom du groupe ?

Matt: Le nom m’est venu dans un rêve, après un jour passée à faire des  jeux de mots  et à jouer avec des sigils (symboles ésotériques) ainsi qu’avec une planche de ouija. Cela concerne la dichotomie des thèmes intrinsèques dans notre musique :  La lumière et l’obscurité. Deux faces  d’une même pièce de monnaie. J’ai voulu un nom qui évoque les grands noms du post punk des années 80 comme Killing Joke et Joy division car la contradiction et le jeu de mots ont une grande importance dans l’histoire que nous transmettons. Nous voulions un nom qui évoque simultanément la mort et la création. C’est un nom de groupe qui est beaucoup plus proche de nos thèmes que nous avions au début. Pour moi il signifie “Plaisirs primordiaux” ou “Plaisirs réels (ou sérieux)”. Lesquels plaisirs sont éprouvés uniquement à travers la connaissance et l’acceptation de la mort. C’est notre propre rite de passage.

Quelles sont vos influences musicales principales ?

Juho: Elles varient beaucoup en fonction des  membres du groupe. Nous écoutons tous de la musique que nous trouvons significative indépendamment de son style. J’écoute du vieux prog, du black et du death metal, du doom du kraut rock, de la musique électronique, de la pop et du noise. Je suis sûr qu’ils influencent tous mon style pour composer et jouer d’une façon ou d’une autre.

gravepleasuresband2017_638

Comment définiriez-vous le genre de musique jouée par Grave Pleasures ?

Juho: Je ne suis pas très bon pour définir un genre. Je ne pense pas qu’un groupe doive se soucier de du genre auquel il appartient. Je vous renvoie plutôt la question  : Comment le définiriez-vous ? Je suis sûr que vous êtes meilleurs que moi pour définir un genre !

C’est un fait que vous tous venez de la scène metal  finlandaise mais vous jouez du post punk. Pour quelle raison ?

Juho: J’ai toujours été fan de pop, de rock et de punk. Et j’en ai toujours écrit. J’ai toujours estimé que j’avais besoin d’écouter et de jouer de la pop parallèlement à mon intérêt pour le metal. Et je ne pense pas que ces deux styles soient si éloignés que ça. Je veux dire que la musique est une forme d’art qui s’adresse  à des auditeurs. Tout cela est très abstrait et c’est pourquoi  je pense que se définir comme appartenant à tel ou genre musical n’a pas de sens. En revanche j’aime par-dessus tout relever le défi d’écrire une chanson entraînante, mélodique et courte. Une chanson pop. Cela revient à essayer de donner sa propre vision du monde. Voilà ce qu’est la musique pour moi.

Quel est votre avis sur un groupe comme King Dude qui est semblable au vôtre ?

Juho: Nous avons joué avec lui une fois à Berlin. C’est une personne très agréable et drôle! Je respecte beaucoup son travail. Il combine beaucoup de choses. Particulièrement lors ses concerts. J’aime beaucoup !

sans-titre

Quelle est la signification du titre et la couverture de l’album Motherblood ? Pourquoi cette représentation de la déesse indienne Kali ?

Natte: Kali représente la mère de l’univers ou l’univers lui-même. Elle est assise au-dessus du cycle de vie et de mort, elle représente la création et la destruction. Nous sommes nés et nous mourons dans son utérus. Siva à ses pieds est la représentation du destructeur et du transformateur. Nous avons voulu avoir une icône religieuse qui représente l’état de notre existence. Motherblood parle du grand sacrifice. Le sacrifice primordial a toujours été celui de la mère. Les enfants devraient manger la chair et boire le sang de leur mère. C’est le sens de l’eucharistie dans le rite chrétien moderne à travers lequel nous buvons le sang et mangeons le corps du Christ. Cette image a été changée en homme, mais l’archétype réel est une femme. Pour moi cela symbolise parfaitement ce que nous faisons à notre mère la Terre en détruisant l’ordre naturel. Nous créons et avons la capacité de créer mais au lieu de ça, l’humanité engendre la mort, notamment à travers la menace de la guerre nucléaire. Nous  humains nous définissons comme une espèce avec le capacité de détruire et d’assassiner. J’ai voulu aussi représenter la figure de proue d’une nouvelle religion, d’une mythologie née du besoin de raconter l’histoire de notre religion nucléaire. Kali serait le totem parfait de notre sacerdoce nucléaire afin de refléter le chaos et la destruction de l’univers. Motherblood n’est ni plus ni moins que nous même mangeant la chair de notre mère. Le sang se répand, comme les sables du temps. Et le temps vient à manquer pour notre espèce.

gravepleasuresmotherbloodcd

Les groupes de post punk et de musique industrielle ont toujours utilisé des symboles fascistes ou communistes comme par exemple Laibach ou Joy Division. Quel est votre avis sur la question ?

Juho: Je pense que ces symboles doivent être cassés. Afin qu’ils perdent de leur puissance, il est important qu’ils soient réutilisés et que leurs signification soit changée et réinterprétée à travers l’Art. Rammstein l’a beaucoup fait. Utiliser des images fascistes dans l’art permet d’annihiler leur puissance par le biais de l’humour. Mais cela ne signifie pas qu’il faille tirer un trait sur l’histoire. En général, ce sont des personnes mal intentionnées qui utilisent les symboles à des fins idéologiques. Par exemple, la svastika n’a pas été inventée par les nazis. Ils l’ont juste utilisé en y associant une nouvelle signification.

Quels sont vos projets dans un proche avenir ?

Juho: Faire le plus de concerts que possible avec des Grave Pleasures prend déjà pas mal de mon temps bien sûr. Sinon, j’ai un projet secret dont je ne peux pas encore parler pour le moment malheureusement. Il y a aussi un nouvel album à venir pour Atomikylä et un travail de composition avec Oranssi Pazuzu. Donc la période à venir va sûrement être très chargé en terme de travail. Mais nous allons faire des choses inspirantes et agréables !

Merci pour votre patience Juho!

Juho: Merci Mathieu!

L’album Motherblood sort le 29 septembre 2017 sur le label Century Media

Texte: Mathieu Bollon

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s