Royal Blood – How Did We Get So Dark ?

Royal Blood n’est plus à groupe à présenter. Après le succès fulgurant de leur premier album, le duo britannique revient avec un nouvel effort intitulé How Did We Get So Dark ? chez Warner, sorti le 16 juin 2017. Lorsque l’on connait le chef d’oeuvre qu’était leur dernière sortie, et la surprise qu’il constituait venant d’un groupe constitué d’une voix-basse et d’une batterie, il est vrai qu’il y a forcément quelques anticipations à avoir sur celui-ci : le bluff de savoir de quoi un si groupe aussi restreint est capable étant passé, l’impact sera-t-il le même ? Seront-ils capables de faire quelque chose de nouveau, et encore un ton au dessus ?

royal blood

Côté pochette, celle de How Did We Get So Dark? est beaucoup plus épurée que la précédente, plus minimaliste, moins complexe, et nous espérons que cela ne sera pas forcément le cas de son contenu.

Pourtant, à peine le disque lancé, nous constatons l’amputation : les instruments ont perdu en punch, la voix autrefois incisive et éraillée devient certes plus maîtrisée mais surtout plus lisse et plus claire, moins garage. Le mix, bien qu’étant de meilleure qualité, est bien plus lisse, moins énergique, et surtout bien moins enivrant. Tout semble bien moins authentique. Leurs morceaux qui avaient quelque chose d’ultra sensuel (notamment grâce à la place qu’avait la basse, et la voix) ont perdu tout leur sex appeal pour devenir la bande son d’une relation platonique tant tout sonne radiophonique et mainstream. Sauf que si nous avions voulu écouter du Muse, nous n’aurions pas débuté l’écoute d’un Royal Blood. Car oui, lorsque l’on écoute des pistes comme “Don’t Tell”, il devient nécessaire de vérifier que votre lecteur ne vous joue pas des tour en vous jouant un nouveau titre de Matthew Bellamy qui aurait leaké, ou à la limite un Queens of The Stone Age.

Malgré tout, “Lights Out”, et “Hook, Line & Sinker” nous rassurent un peu grâce à leurs riffs plus lours et leurs batteries plus agressives par moments, tout comme “Where Are You Now ?” (Composé initialement pour la série “Vinyl”, qui n’a malheureusement pas été renouvelée) retrouve l’espace de quelques instants un peu de cette vigueur, notamment sur le jeu de riffs. Malheureusement, notre joie n’ira pas beaucoup plus loin. D’ailleurs, l’album en lui-même tombe vite à court d’idées, comptabilisant tout juste 35 minutes d’écoute.

En réalité, Royal Blood a gagné en maturité et maîtrise, en qualité technique, mais le groupe a surtout perdu tout son charme en optant pour des compositions tenant moins du stoner ou garage que de la pop-rock moderne, avec un nombre trop important de ballades. How Did We Get So Dark? se révèle être beaucoup plus calme que son prédécesseur, et c’est bien dommage, car il devient vite ennuyeux, et s’oublie aussi très vite dans l’ombre de son aîné, que l’on se précipite de réécouter.

 

Texte : Aurélie

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s