QUEENS OF THE STONE AGE – VILLAINS

 

Quand tu es fan d’un artiste, qu’il ou elle est ton idole, comme le nom l’indique il y a une dimension quasi religieuse.  Tu en oublies la nature humaine de la personne et fige dans le temps ce qui t’a fait vibrer chez cet artiste.  Tu ne veux qu’en aucun cas il ne change, qu’il reste ce compagnon de route tel que tu l’as connu…

C’est un peu le problème que rencontre Queen Of The Stone Age.  Etant des artistes en perpétuel recherche, ne restant jamais assis sur leur acquis, il défrise à chaque sortie discographique les « puristes » qui refusent en bloc tout changement.  Avant même d’avoir entendu une note du nouvel album, l’annonce de Mark Ronson à la production a fait hurler plus d’un, lançant la légendaire attaque de « ils sont des vendus »…

Puis vint le premier single, « The Way You Used To Be ».  Bon c’est vrai que c’est un changement radical, les claps disco et le côté lumineux des productions de Mark Ronson peuvent dérouter les fans de la première heure, mais si on regarde la chanson dans sa construction, c’est du QOTSA dans le texte…

Avec le reste de l’album il est vrai que ce n’est pas le genre de chansons où l’on attend les QOTSA.  Très upbeat, voir disco (aka merci Ronson) avec des claviers omniprésents comme jamais.

Une première piste de ce changement réside dans les récents événements qui sont arrivés.  Le Bataclan et même le concert d’Ariana Grande ont grandement affecté le chanteur et leader du groupe.  En plus de ses propres expériences, ces tragédies ont conforté l’artiste dans l’importance de « maintenant », que c’est tout ce que nous avons.  Peu importe comment c’est considéré, il tient dur comme fer à faire les choses comme il l’entend.  « Life is hard, that’s why no one survives it » comme il dit dans « Feet Don’t Fail Me » qui ouvre l’album

Souvent les artistes se cachent derrière un masque, un rôle.  Josh Homme a jeté ce masque et a décidé d’être plus vulnérable et honnête dans son écriture…

Ce qui n’est pas forcément nouveau, la chanson « Head Like A Haunted House » était un instrumental depuis les sessions d’Era Vulgaris en 2007 et Villains  Of Circumstances (qui donne en partie son nom à l’album ») débuta en tant que morceau acoustique en 2014…

L’autre élément pouvant expliquer ce revirement est d’avoir travaillé et tourné avec l’Iguane, Iggy Pop.  Ecrire, produire et tourner avec l’album « Post-Pop Depression » a ravivé la foi de Josh Homme dans le sacro-saint Rock n’ Roll.  Et donné envie de se bouger le cul.  Si un mec de 70 piges est capable d’avoiner encore comme ça, qu’est-ce que j’attends moi bordel !? »…

Tout ça se recoupe dans la chansons « The Evil has landed », 2e single de l’album, avec des jeux de mots postitifs comme « Living Spree » (opposé à Killing Spree) ou Near-Life experience ( à Near-death experience)….

En somme Villains est un cri du cœur d’un homme qui ne veut plus être autre chose que lui-même.  Meurtri par un monde de plus en plus fou, il veut rappeler aux gens qu’ils faut danser and have a good time no matter what happens…

Queen of the stone age, Villains, Matador, sortie le 25 août 2017.

Texte : Ru5ty

 

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s