The Black Dahlia Murder @ Backstage – 19/06/2017

Les américains de The Black Dahlia Murder se font assez rare dans nos contrées  en ce moment, pas d’album depuis Abysmal  en 2015 et la tournée européenne la même année dont ce passage au Petit Bain qui fut bien méchant.   Il est vrai que le départ de Ryan Knight (guitare lead) l’année dernière avait de quoi calmer un peu le jeu mais c’est toujours avec la même envie que l’on se rend   à un show des patrons du death mélodique. Du coup cette petite date estivale (encore) sans rien à défendre mais avec un petit anniversaire à fêter qu’est celui  des 10ans du grand Nocturnal et bien ça tombait à pique et puis voir Trevor triper sur scène ça nous manquait aussi

C’est en plein set de la première partie qu’on arrive dans un Backstage qui sonne un peu vide pour le moment. C’est Widespreadm Disease qui officie.  Jeune groupe local qui a été appelé au dernier moment pour le remplacement  de l’ouverture de ce soir et on peut mettre en avant leur réactivité. Mais malgré cela c’est un deathcore parmi la multitude de groupes du même ton auquel on aura le droit, Suicide Silence validant les influences de Widespread Disease .   On laissera le reste aux fans hardcore du genre

Widespread Disease3

Du coup c’est l’heure du bon death metal.  On est dans l’anniversaire et le plaisir complet en commençant avec “What a Horrible Night to Have a Curse” Trevor est en forme et le maitre d ‘orchestre ne tarde pas à se mettre au travail.  Malgré l’assistance un peu légère en terme de consistance et bien les fans sont présents et répondent bien à la demande.  “Malenchantments of the Necrosphere” de Ritual c’est l’essoreuse bien lourde et qui martele bien, le son n’est vraiment pas mauvais au passage car c’est toujours la question subsidiaire concernant la salle. Mais après le passage bien lourd, le death mélodique reprend et retour en 2013 sur Everblack avec “Raped in Hatred by Vines of Thorn”. Le remplaçant de Knight, Brandon Ellis, quand à lui s’en tire bien et  gère ses solis.

the black dahlia murder 5

the black dahlia murder 6

Une set-list un peu best-of  de 2005 à  aujourd’hui mais n’hésitant pas à sortir des titres un peu moins joués pour se faire plaisir, on aura le droit à Miasma des origines,  Abysmal le dernier en date avec le titre éponyme mais aussi  et surtout Nocturnal dont on fête l’anniversaire et qui aura plusieurs titres sortis des cartons dont l’ouverture de ce show mais aussi les très bons et mélodiques “I Worship Only What You Bleed” et “Everything Went Black”, le maitre d’orchestre est à fond et la foule suit le mouvement. C’est vraiment un frontman qui se prend plaisir à chaque show avec le smile jusqu’aux oreilles. Le groupe balance autant de technique, de mélodie mais aussi de punch, de kiffe.

the black dahlia murder 3

Pas de rappel inutile et deux dernières qui arrivent vraiment trop vite, surtout quand le kiffe est partagé, “Deathmask Divine” et “I Will Return” pour le gros final en roue libre demandé par Trevor. Ce titre est juste parfait pour un au revoir mais ne tardez pas à revenir.

Un show comme on attendait mais on sent moins cette folie à laquelle on était habitués avec le groupe, malgré tout on mettra ça sur le compte d’autre chose, un pit plus riche en monde peut être…  Quoi qu’il en soit, un  concert de The Black Dahlia Murder reste toujours aussi appréciable et celui là ne déroge pas à la règle.  Quand on les retrouve on se dit que certains groupes deathcore   actuels devraient tout de même revoir certaines bases.

Merci Alternative Live

Photo: Aurélia Sendra

 

 

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s