Aura Noir + Guests @ Le Petit Bain – 22/05/2017

Ce lundi soir, la péniche du Petit Bain située tout près de la BNF se met aux couleurs du Black Metal old school avec, en tête d’affiche, les vétérans d’Aura Noir qui ont plus de 20 ans d’existence derrière eux ! La salle commence à se remplir progressivement d’une masse compacte de chevelus vêtus de noir.

necroblood 2.JPG

Le sabbat démarre à 19h30 avec les franciliens de Necroblood. Après plusieurs démos et EP, le groupe formé en 2010 sort enfin un album studio, Collapse of the human race sur le label Amor Fati Productions. Dès les premiers accords, on a compris que Necroblood ne fait pas dans la dentelle. Le son est assez brut et sans fioritures. Leur musique bruyante fait penser à du Blasphemy, du Archgoat ou du Revenge et aux antipodes de ce qui se fait aujourd’hui en matière de post-black technique et sophistiqué.

On se croirait revenu 20 ans auparavant. Malgré la rage qui émane de leur show et l’énergie des musiciens, le tout reste assez brouillon et on aurait aimé que le son soit un peu plus audible. Bref, le groupe se complaît dans les clichés du black metal. C’est le genre de prestation scénique que l’on s’empresse d’oublier aussitôt que l’on y a assisté !

occvlta 2.JPG

Une heure plus tard, place à un groupe allemand dont j’ignorais jusque-là l’existence : Occulta. Formé en 2004, les teutons sont classifiés dans le genre doom / black sur le site metal archives. Pourtant, j’ai du mal à voir ce qu’il y a de doom là-dedans. Cela me ferait plutôt penser à du black / thrash mid tempo. Si Occulta est un jeune groupe, leur musique évoque plutôt les années 80/90, notamment Hellhammer, Celtic Frost ou les débuts de Dark Throne. Après quelques démos, ils s’apprêtent à sortir un LP en juin prochain, Night without end (Dying victims productions).

Dès les premières secondes de leur prestation on franchit alors un cap supérieur. En effet, le son est nettement plus audible que pour Necroblood et leur musique est aussi plus énergique ! Vraisemblablement habité par une forme de démence, le chanteur qui a des faux airs de Rob Halford s’agite avec force autour de son micro, éructant à la gloire du grand cornu. Egalement plus réceptif, le public commence à se défouler dans le pit de manière jubilatoire !

En fin de soirée, le temps est donc venu de passer aux choses (vraiment) sérieuses avec l’arrivée sur scène des norvégiens d’Aura Noir. Formé en 1995, le groupe a déjà une discographie bien fournie avec cinq albums studio et autant de démos et split albums. Pourtant, leur dernier album (Out to die) a déjà cinq ans et n’a donc pas de nouvelle galette à proposer pour le moment ! Fans de black / thrash old school dans la lignée de Bathory, Venom ou Celtic Frost, ce groupe est fait pour vous !

Le groupe débute de manière magistrale avec la chanson « Son of Hades », extrait de leur premier album, Black Thrash attack (1996). Par la suite, le groupe jouera des titres de ses albums les plus emblématiques, notamment Hades rises (2008), The merciless (2004) ou Out to die (2012). Dans la fosse, le public commence à s’agiter, enchaînant les pogos et faisant grimer la température devant la scène. La tension monte d’un cran vers la fin du concert lorsque les norvégiens entament une reprise de Venom, « Heaven’s on fire » (Titre d’autant plus culte qu’il est extrait de leur album de 1982, Black Metal) ! Au final, on peut dire que malgré ses vingt ans d’existence, le groupe a toujours autant la foi, le temps n’ayant pas de prise sur la volonté de porter haut la flamme du « true black metal » !

Merci à Garmonbozia !

Texte : Mathieu

Photo : Aurélia / La Petite Photographe

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s