1000 Mods + Glowsun + Powder for pigeons @ Le Petit Bain – 27 avril 2017

Autant il est courant que j’aille voir du doom ou du sludge sur scène, autant il est très rare que je sois présent à des festivals ou des concerts 100% stoner. Ce soir-là, je ne devais pourtant pas le regretter ! La prestation des ukrainiens de Stoned Jesus, initialement prévus à l’affiche, ayant été annulée quelques jours auparavant, cela n’a pas gâché mon plaisir pour autant. En effet, il y a des riffs de bûcherons canadiens à gogo au programme de cette soirée avec notamment les lillois de Glowsun et les grecs de 1000 mods.

downloads

La soirée commence avec Powder for pigeons, un duo musical composé d’un chanteur guitariste britannique et d’une batteuse d’origine australienne. Jouant un stoner rock très classique, le groupe parvient uniquement à chauffer la salle. Au final, ce n’est pas mauvais mais il n’y a rien de très révolutionnaire dans ce heavy rock-stoner des plus conventionnels.

Un peu avant 21 heures, on passe enfin aux choses sérieuses avec les lillois de Glowsun. Cette formation franchouillarde de stoner-rock psyché n’est pas à proprement parler très nouvelle puisque le groupe a été formé en 1997 et a sorti, outre des démos et un split, trois albums studio. Le trio a partagé l’affiche avec des grands noms du stoner comme Karma to Burn. Sur scène, les musiciens de Glowsun se défendent bien, arrivant sans peine à créer une ambiance psychédélique rappelant les grandes heures de Kyuss. Il suffit de fermer les yeux pour s’imaginer perdu en plein désert de l’Arizona, à la merci des tempêtes de sable, des coyotes et des scorpions ! Leur musique alterne les passages planants au psychédélisme vintage avec des riffs pachydermiques typiques du doom, le tout agrémenté de solos envoûtants. Le son de Glowsun évoque l’héritage d’un monument du genre, à savoir Black Sabbath. What else ?

Une heure après, c’est donc au tour à 1000 mods de reprendre le flambeau en envahissant la scène du Petit Bain. Après Glowsun, leur prestation promet d’être la cerise sur le gâteau. Devrais-je dire sur le « space cake », ce qui serait plus approprié ? Formé en 2006, le quatuor a trois LPs accrochés à son tableau de chasse. Revendiquant eux aussi l’héritage de Kyuss, les grecs possèdent un son plus massif que les français de Glowsun, le tout sonnant plus punk et beaucoup moins psyché. En effet, on perçoit dans leur stoner rock des influences issues du rock’n’roll seventies comme MC5, Hawkwind et bien sûr l’indémodable Black Sabbath, la référence ultime des adeptes de stoner-doom. Le groupe assène son heavy-rock rapide et entraînant avec une précision et une conviction remarquables pendant tout le long de son set. Cela fait parfois penser à la musique d’un autre groupe incontournable de ce style, autrement dit les nippons de Church of Misery. Ces derniers ont d’ailleurs pour particularité d’avoir fait des tueurs en série le thème central de leurs « lyrics », ce qui s’accorde parfaitement avec leur son de rouleau compresseur et leurs riffs tranchants et incisifs. Tout au long de la prestation de 1000 mods, on se sent transporté par la dimension cosmique et ensorcelante du magma sonore qui sort des amplis. A la fin du concert, le temps était enfin venu pour moi de quitter le champ de bataille laissé par les seigneurs du stoner hellène et de rejoindre mes pénates, le cœur plein de joie d’avoir pu plonger dans un trip musical aussi puissant !

Texte : Mathieu

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s