LES ACTEURS DE LA SCENE: GARY, CREATEUR DE RISE

Pour la deuxième partie de notre série consacrée aux acteurs de la scène alternative en France, nous sommes allés à la rencontre de Gary, créateur de la soirée Rise et défenseur de la scène Metal et Rock française. Depuis maintenant un an, il fait monter les décibels une fois par mois au sein du Bus Palladium avec la fine fleur de la scène locale et les jeunes groupes au talent certain.

Tout d’abord qui est Gary ? 

Je m’appelle Gary Haution et je suis le fondateur de Rise. C’est une soirée mensuelle pour la scène française extrême et alternative, une idée que j’aie eu il y a presque un an et aujourd’hui plein d’autres choses sympathiques sont en prévision.  Un label, un tourneur et plein d’autres projets. Rise c’est vraiment consacré au Rock et au Metal et tout ce qui tourne autour du sujet, cette culture englobe plein d’éléments.

15285059_10157828385520164_184301643197091461_n

D’ou est venue ton idée de cette soirée Rise ? Tu l’as fondée dans quelle but ? 

Et bien il y a plein de groupes que j’estime très bon et qu’ils ne sont pas forcement connus. Ils galèrent, ils ne tournent pas vraiment. Et du coup le but est de fédérer une communauté, qui est déjà bien soudée, autour d’une soirée, une mensuelle où les mecs peuvent se retrouver tout les mois dans une belle salle et dans de bonnes conditions et pour écouter de la bonne musique pour pas chère.

Comment ça se passe chaque mois pour ta programmation étant donné que tu vas privilégier une scène particulière ? 

Et bien tout simplement du bouche à oreille ou bien les potes mais avant tout j’écoute de tout et je programme que ce que j’aime bien. Je souhaite que la programmation soit avant tout éclectique et surtout le reflet de notre scène, riche dans sa pluralité. Je vais  soit dénicher moi même les têtes d’affiche que je programme ou j’essaie de bosser dans une certaine logique, comme avec T.A.N.K que je vais faire jouer et qu’en tant que groupe parisien avec un public bien présent c’était normal de les faire jouer un jour. Soit les demandes que je reçois et que j’écoute pour voir les possibilités et les trouvailles musicales. Après il faut vraiment qu’il y ait un petit suivi parisien.  Après c’est sur que je suis sur une petit base faible de rentabilité, c’est à moi de voir comment je peux m’arranger avec ça. Comme je n’ai pas de force de frappe derrière, je suis obligé de faire un prévisionnel sur les entrées et donc les cachets.

Folsom 2
Folsom, Rise 12, Avril 2017
wrc-bus
When Reasons Collapse, Rise 07, Décembre 2016

Tu es un peu sur tout les fronts, comment ça se passe ta journée à chaque Rise ? 

Et bien je passe du stagiaire au cuisinier et au programmateur, au promoteur, je fais un peu tout les corps de métier en une journée. Balances, cafés, je demande aux groupes si tout va bien, notre chef au Bus nous prépare ensuite un bon petit plat avec de bons petits vins et puis tout ça. Tout le monde mange bien, tout le monde est content et tout le monde fait un bon live (rires).

Organiser une mensuelle, ce n’est pas un peu compliqué  étant donné que le public à Paris est assez difficile ? 

Oui mais ça dépend car c’est vrai qu’en live ça ne s bouge pas trop le cul alors que quand tu vas en Bretagne ou dans le Sud, les mecs dès qu’ils s tapent un live on a l’impression qu’ils donnent tout ce qu’ils ont. La demande n’est pas la même entre Paris et la province mais Paris se bouge quand même quand il le faut.  En live c’est souvent de petits hochements de tête, il n’y a jamais trop de pogo sauf sur les grosses têtes d’affiche.  Mais ça se bouge, ça se rassemble un petit peu et puis ça fait un an du coup les gens commencent à être au courant,ça va. Après niveau énergie pendant le concert c’est vrai qu’on est encore un petit peu loin de ce qu’on aimerait avoir.

Du coup tu es content de l’évolution de Rise ? 

Grave, super content même car ça commence vraiment à prendre mais il a quand même fallut se bouger au début. Faire de plans de comm’ ou je me suis souvient  d’avoir distribuer 2500 flyers au Download pour The Arrs pour finalement pas faire un chiffre extraordinaire. Veille de Hellfest très mauvaise date (rires). Mais bon, ce sont les petits soucis du début, la je pense que je commence à avoir un bon truc, on a bon rendu, après on va voir comment ça évolue mais normalement c’est parti la !

P1220924
Rise 2, The Arrs, juin 206

Cette aventure arrive bientôt à ses 1 ans comme tu disais ? 

Et oui, on va fêter l’anniversaire à la fin du mois les 26,27, 28 Mai au Glazart sur 3 jours avec des groupes qui ont déjà joués pour Rise d’autres quia arrivent et une bonne bande de copains pour 3 jours de fête bien totale.

Quels seront les groupes à l’affiche ? Etant donné que depuis 1 ans tu en as programmé beaucoup..

J’ai rappelé quelques groupes potes et on en aura des nouveaux avec des jours un peu axés. Le premier jour on aura Nakht, FRCTRD, Primal Age, Kause 4 Konflikt , T.A.N.K.
Le deuxième on serait plus Black Metal avec Orlag, Tricksterland, The Negation, Syndro-Sys, Otargos et Herrschaft
Et le troisième sera un petit peu un melting pot de tout, c’est le dimanche et on va se calmer un petit peu avec Breaky boxes, Pink Fireball, Sweet Needles, Cherrycane , Barrakuda, Sound of Memories, Gohrgone, Praetoria
Des potes qui ont déjà joués, d’autres qui arrivent et certains qui intégreront Rise Tour, je vais me faire ma petite armée (rires)

18342072_10158644899550164_7009012514861985066_n

Tu te lance donc dans l’organisation de tournées au delà des frontières parisiennes ? 

Et bien c’est un peu ce qui en découle quand tu commence à te faire des contacts et que de gens viennent te voir d’eux-mêmes.. Mais ça ce n’est pas pour tout de suite.

Et dans l’avenir proche ? 

Et bien j’aimerai bien faire un fest chaque année d la même ampleur que celui prévu au Glazart et peut être pour les 5 ans au Trianon ou quelque chose comme ça, j’aimerais beaucoup commencer à voir les choses officiellement. Comme je suis tout seul du coup je vais monter une structure, je vais faire les choses un petit peu mieux, prendre quelqu’un en administratif  vu que je suis un petit peu une bille à ce niveau là. Je souhaiterais commencer à plus m’engager sur le sujet et développer tout ça. Faire un truc qui me passionne,  je pense que c’est maintenant et il y a un truc de possible.

Pour finir, pour la prochaine interview, à ton avis quel est le corps de métier de la scène alternative qu’on devrait interviewer ? 

Et bien je te dirais mes copains les techniciens ! Sans eux, on est clairement rien.

Merci à toi Gary et bonne continuation pour Rise et ces nouveaux projets. 

Merci à toi mais aussi je remercie tous les groupes qui ont joué ou qui joueront pour RISE, Le Bus Palladium, les équipes techniques, les partenaires et Canard wc !

Propos recueillis par Anthony

Plus d’infos sur Rise Fest One Year Of Rock & Metal, l’événement ici.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s