SWEET GUM TREE – Sustain The Illusion

Il fait gris, il fait moche aujourd’hui ? Le début d’année est difficile ? Pas de souci, je vous propose de laisser de côté un instant les problèmes et de faire une petite parenthèse dans votre quotidien. Venez avec moi découvrir Sweet Gum Tree, projet de Arno Sojo, un jeune artiste, qui sort Sustain The Illusion, son second album. Pas de grosse guitare, ni de riff endiablé aujourd’hui : uniquement douceur, bulle de savon et nuage en coton. Suivez-moi, je vous montre le chemin.

7656020.jpg

L’album s’ouvre sur « Breaking the Bond » et son intro sur laquelle souffle un grand vent, assez raccord avec le temps de ces derniers jours. On reste très simple dans la structure : une boite à rythme, une guitare, une voix ; mais cette dernière est mise en valeur dès les premières secondes du titre et on se laisse porter jusqu’aux quelques notes du clavecin, aériennes, emportées par le vent qui s’est remis à souffler à fortes bourrasques. Arrive ensuite « Twinkle », au rythme plus soutenu et on se laisse, cette fois, entrainer sur la piste de danse, sous les accords de guitare folk. « Someday » aurait pu être une très jolie ballade piano / voix. “Aurait pu” sans la boîte à rythme hyper artificielle et présente ! Dommage.

« Rollercoaster » rattrape le coup, et se pose comme étant plus complexe sur le plan instrumental que les titres précédents et on se laisse facilement apprivoiser. « Faitweather Faith » reste dans la douceur et on se surprend à bouger la tête de droite à gauche, en suivant le rythme de la musique. Mais malheureusement pour moi, la boîte à rythme est de retour sur « Stars Align » et à mon sens, gâche tout le plaisir. (Non, je ne suis pas monomaniaque). Je ne m’attarderai pas sur ce titre.

Nous revoilà dans notre bulle de savon avec « Clean Slate », certainement mon titre coup de cœur de l’album, portée dans les airs par les délicates notes de piano. Et la bulle monte, monte … On notera aussi « The Gift », dans la lignée du titre précédemment cité, qui se termine sur une belle ligne d’orgue.

Et on arrive au bout du voyage avec « Keeper » et son intro au piano doucement posé là. On s’assoit, on colle une oreille sur le piano et on écoute. On écoute les notes joliment égrainées, la voix sobrement posée, les cordes qui apparaissent ici et là…

En conclusion, Sustain The Illusion est un disque très aérien, qui nous transporte littéralement dans l’univers de l’artiste. On apprécie les fugaces apparitions de violons, saxos, orgue et autres instruments qui apportent encore un peu plus de couleur à tout ça. Laissons cette boîte à rythme de côté et passons de l’autre côté du miroir avec Sweet Gum Tree.

Sweet Gum Tree – Sustain The Illusion, sortie le 31 Mars 2017 chez The Orchard / Plastic Head

Texte : Camille

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s