Sticky Boys + Rebel Assholes + Chateau Brutal @ Le Petit Bain – 28/04/2017

 

Ils avaient disparus depuis de longs mois des scènes françaises, les voilà enfin de retour. Sticky Boys a repris la route pour présenter au public la version live de leur dernier album, Calling The Devil et pose ses bagages ce soir au Petit Bain, à Paris. Une date à domicile pour nos trois cheveulus. En tout cas, c’est une bien bonne soirée qui se profile à l’horizon.

_MG_8215

Arrivés sur place à 19h pour une ouverture des portes à 19h30, nous avons le temps de profiter un peu du soleil sur les quais et de regarder les vestes à patchs arriver petit à petit. Puis il est l’heure de rentrer dans le ventre de la bête (je vous ai déjà dit que j’étais un poil claustro sur les bords ?), le concert va commencer et Chateau Brutal monte sur scène. On regrettera que le public ne soit pas encore arrivé pour leur set, et encore plus que le peu qui réponde présent reste les bras croisés devant la scène. Pourtant, le duo fait plaisir à voir : ils s’éclatent sur les planches et ça se sent. Ils font fondre la glace avec leur humour taquin et leurs compos résolument rock. Mais tout à une fin et malgré leur bonne humeur, au bout de dix morceaux, il est temps pour les Lillois de quitter la scène.

Arrive ensuite Rebel Assholes. La cale du Petit Bain s’est un peu étoffée et le public est un (tout petit) peu plus réveillé que pour le groupe précédent. La formation fait monter la pression d’un cran, la fosse semble apprécier, la soirée est définitivement lancée.

_MG_8240.JPG

Et voici les patrons. La fosse est enfin blindée et le public remonté. Ce soir, les trois compères sont là pour présenter et tester sur les planches leur nouvel album et c’est sous les acclamations que Sticky Boys monte sur une scène au couleur de Calling The Devil. Il fait définitivement chaud au Petit Bain ce soir : la formation enchaîne les nouveaux titres tels que « Good Morning Sunshine » et « Ready to Go ». Et ça fait du bien de les voir ce soir, de voir qu’ils s’éclatent toujours autant. Ils jouent fort, ils courent partout, ils se font plaisir. Leur énergie est communicative et le public qui était encore un peu mou jusque-là est en ébullition : les gens dansent, lèvent les bras, sautent et une demoiselle se paie même le luxe de slammer (attention à la tête quand même !). Le pari est gagné, leur troisième bébé passe à merveille en live.

Parmi les nouveaux titres, on notera la présence des emblématiques «  The Future in your Hands » dédicacé à tous les petiots amateurs de Rock ou encore « Girls in the City » sur lequel même moi, je me surprends à sautiller sur place en chantant (en hurlant ?). La formation communique avec son public, nous dit que ça fait du bien de jouer à la maison, remercie tout le monde d’avoir fait le déplacement, ceux qui sont avec eux sur la route. Même pas besoin de trépigné pour un rappel, Sticky Boys enchaînent directement avec « Miss Saturday » et surtout, surtout, la parfaite « Mary Christmas ». C’est la folie,  tout le monde est unanime pour dire que la soirée a été dingue.

_MG_8344

Les garçons quittent la scène et la fosse se dirige doucement vers la sortie, la soirée est terminée. Direction le métro en fredonnant et en esquissant quelques pas de dance.

Texte : Camille

Photos : Morane

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s