Rencontre avec Mariette

 

Tatoueuse et gérante du shop Turbo Zéro à Nantes, avec sa marque dermographique unique et son grand cœur, avec lequel elle lance, avec son équipe, le projet Turbo Cœur Cœur. Elle nous dit tout :

16194969_10211748222838478_7875125415131968003_n

Salut Marie, peux-tu nous dire, en quelques mots, qui tu es ?

Je suis Marie, dite « Mariette ». Nantaise de 32 ans.

A partir de quel moment as tu voulu être tatoueuse ?

Je n’ai jamais « voulu » être tatoueuse, je ne m’en sentais pas la légitimité… Je fréquentais, bossais avec ce milieu et j’ai eu la chance de rencontrer de chouettes personnes qui m’ont poussée la dedans.

Comment ça s’est passé pour toi l’entrée dans ce milieu ? As-tu été apprentie ?

Du coup, oui j’ai été l’apprentie de mon collègue et copain Rocky Zéro. Après j’ai moins trimé que beaucoup, j’ai été chanceuse. Et puis dans ceux qui m’ont poussée là-dedans et aidée en technique et autres il y a eu l’équipe d’Iron Ink aussi (Stoo & Lio) ainsi que pas mal de Guests qui passaient à la boutique.

Dès le départ tu t’es affirmée avec ta technique de point de croix ou tu as dû faire quelques tattoos « lambda » pour commencer ?

Non je n’ai toujours que fait du point de croix. Comme je disais plus haut, on m’a aidée à fond à adapter ce que je faisais déjà sur d’autres supports, sur la peau. Je ne « piquais » le boulot de personne vu que personne ne faisait ça du coup j’ai été plutôt bien accueillie dans ce monde de brutes héhé 😉

As tu fait des écoles d’art ?

Ouais j’ai fait les Beaux Arts de Rennes pendant 4 ans en communication graphique. Ce n’était pas ma place. Avant de faire un burn out je me suis barrée 😉

D’ailleurs pourquoi les points de croix ?

Parce que ! Non sérieusement, je ne pourrais pas te dire… Ça rentre dans des cases, ça se décline à fond, c’est carré sans trop l’être … J’aime ça !

16473757_1232492306785798_421711432825140129_n

Et pourquoi ce choix de couleurs, bleu et rouge ?

Ça marche bien je trouve ! Je commence à m’orienter doucement vers autre chose mais c’est tellement ma « patte » que c’est difficile d’en sortir…

Lorsque tu prépares tes flashs, tu t’inspires de quoi ?

La plupart du temps je réadapte des broderies existantes pour les petits motifs, après pour les frises, les phrases, ou les gros projets ça sort de ma tête ou de celui/celle que je vais tatouer.

Du coup, tu as des sujets que tu préfères tatouer ou tu préfères la diversité ?

Bien sûr j’aime tatouer mes dessins, j’adore faire des frises par exemple… Mais j’aime bien le challenge que représente une demande.

Tu n’es pas trop limitée dans les motifs avec cette technique ?

Si bien sûr ! Si tu me demandes un motif de 4 x 4 cm c’est compliqué. Mais je m’en sors toujours … Pour le moment !

Tu es à l’origine du salon Turbo Zéro, à Nantes, il a ouvert (si je ne me trompe pas) en 2012, c’est bien ça ?

Mars 2011 ! Ca va faire 6 ans…

Peux-tu m’en dire un peu plus ?

L’histoire c’est qu’on m’appelait Marie Turbo en référence à Turbonegro et au fait que je fasse partie de la Turbojugend Nantaise, les Saboteurs. Parce que je suis un peu speed aussi. Et puis vu qu’on l’a monté avec Rocky on a associé nos deux noms et puis hop ! Maintenant c’est le nom d’un lieu surtout, les clients ne se posent plus la question du pourquoi du comment…

16299449_1234644623237233_3581958940205574629_n

Concernant l’ambiance de celui ci, qu’as tu voulu faire dégager à travers la déco, l’accueil, etc…? As-tu toujours cette immense collection de ©Pez ?

Je suis une collectionneuse née ! Je garde tout, c’est l’enfer. Du coup ce shop m a permis de vider ma baraque de certaines de ces collections dont les Pez et les machines à écrire pour le plus grand bonheur de mon mec (rire) ! Autant te dire que je ne suis pas prête de déménager le shop !

Et puis ça fait plus familial… Quand on rentre chez vous on est tout de suite à l’aise !

Concernant le lieu, à savoir pour ceux qui ne sont jamais venus, c’est un shop qui se trouve à l’étage du magasin Rock à gogo, lui même étant situé dans une petite ruelle. Ça n’a pas été trop dur de lancer le shop ? Tu avais le choix ou c’est toi et l’équipe (à l’époque constituée de toi, Rocky, Brice et Doberman) qui avez choisi d’être placé là ?

Au début c’était que moi, Rocky et Alx Bizar. Brice et Dob sont arrivés un peu plus tard … C’est le lieu qui a permis le shop et non le contraire bizarrement. Je bossais en bas à Rock à Gogo, y avait cet étage vide, y avait cette ambiance Camden Street, y avait nous, et en 6 mois c’était parti ! Le bouche à oreille a fait le reste …

Aujourd’hui on peut y rencontrer Dwam, Moonkey, Junior, Victor BP et toi même (évidemment!), c’est toi qui t’es occupée du « recrutement » ? Qu’est ce que tu recherchais dans ton équipe ?

Oui mais pas que. On est une équipe donc chacun donne son avis et je le prends en compte… Pour Moonkey il avait fait son apprentissage chez nous donc il est revenu au bercail. Junior et Dwam étaient des guests au début et puis ils ont posés leurs valises. Enfin Junior pas complètement il a trop la bougeotte et il a bien raison ! Et Victor est venu démarcher avec son book l’année où Lio (qui l’avait tatoué) bossait chez nous, et on l’a adopté.

Quel futur prévois tu pour Turbo Zéro ?  Penses-tu ouvrir un autre shop ?

Oh non pas d’autre shop ! Je ne vois pas grand ! Je veux juste continuer à bosser peinard avec des gens chouettes dans une ambiance à la cool … Je veux toujours continuer le système Guest car on rencontre vraiment plein de gens mortels et ça fait avancer.

Et alors, il y a quelques mois, vous avez mis en place le Turbo Coeur Coeur, cette action caritative où l’intégralité des bénéfices est reversée à une association différente à chaque fois. Je te laisse nous expliquer, tu le feras mieux que moi :

C’est une idée commune de l’équipe. On voit de plus en plus se monter des Walk In [session où les gens se font tatouer les flashs des artistes, souvent premier arrivé, premier servi, ndlr] dans les shops où les fonds sont reversés à des assos. On trouvait l’idée chouette mais on voulait aussi qu’il n’y ait pas que les tatoués qui puissent participer. Donc notre première action était une vente de prints. Après on choisit des associations locales selon nos affectes, nos sensibilités à chacun.

D’où vous est venue cette idée ? A part vouloir vous acheter une place au paradis (rires) :

Ahah ! Sans tomber dans le pathos on ne vit pas dans une époque où la solidarité est le mot d’ordre… On voulait juste pouvoir filer un coup de main à notre échelle en faisant des trucs qui nous plaisent.

13325494_1025599604141737_4865152004227231259_n

Tout artiste peux y participer ou comme le nom l’indique ce sont que les résidents de Turbo Zéro ?

Oh non on n’est pas fermés mais tout ça c’est de l’orga ! La prochaine action est une Tattoo Roulette (tu tournes la roue, tu tombes sur un visu, il finit sur ton corps et tout ça à petit prix fixe) et Virginie B. et Benjo San de La Brûlerie à Nanterre seront de la partie début juin par exemple.

Ah oui, sympa l’idée !!

Et là, quels sont tes ressentis ? Les gens sont réceptifs ?

Ouais plutôt ! Je t’avoue qu’on fuit (et c’est un peu con de dire ça) l’étiquette de « super héros ». Il y a plein de gens qui font bien plus que nous dans l’anonymat et c’est eux qu’on veut aider en fait.

Qui achète les prints ?

Tout le monde! On en a même fait partir à l’étranger. D’ailleurs il en reste alors, n’hésitez pas !!!

16708596_1240056722696023_8503514461340236928_n

On parlait du futur de Turbo Zéro, mais pour le tien ? Qu’en est-il ?

Oh bah si ça pouvait continuer comme ça ce serait bien ! Je commence enfin les Guests après deux ans à Nantes (jeune maman oblige) du coup je pars à Liège, Strasbourg et Tours au printemps et après on verra ! Tant que j’ai l’amoureux, l’enfant et les copains avec moi tout va bien. Je me projette peu, c’est les rencontres et occasions qui font ton avenir selon moi.

13321675_1025599594141738_1905429019653593230_n

Et tu as raison ! Il faut prendre la vie comme elle vient, et profiter des moments présents avec les meilleures personnes !

En tout cas un grand merci Mariette pour cette interview, ce fût bien bien cool !

 

Interview de Lëaa

Photos : ©Mariette

 

Plus d’infos:

Shop: 11 rue Paré, 44000 Nantes 02 28 08 06 76

Facebook: https://www.facebook.com/mariette.broches/?fref=ts

Instagram: Mariette_tz

One thought on “Rencontre avec Mariette”

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s