TOP 2016 DE LA REDACTION

Vous n’y loupez pas, vous avez le droit aussi à notre top de l’année écoulée. Mais étant donné que le Rédaction se diversifie dans ses thèmes en ouvrant sa ligne éditorial à d’autres arts, du coup c’est un top des événements culturels des membres de l’équipe ! Autant cinéma que musique ou bien littéraire.

ANTHONY (rédacteur)

NEUROSIS- Fire Within Fires

c’est l’album de 2016 en ce qui me concerne. 4 ans après Honour Found In Decay, Neurosis revient avec un album qui trouve encore la vérité dans les ténèbres pour en faire triompher la lumière qui imprègne leur création depuis 30 ans. Le groupe nous touche encore avec cet oeuvre qui plonge encore plus profondément dans l’émotion et sa douleur inhérente.

NEUROSIS – Concert 30 ans Londres Koko 

2 concerts événement qui retraçait les 30 ans de carrière du groupe en incluant sa dernière oeuvre. C’était difficile de louper ça Mémorable et intense, difficile à oublier, le groupe se bonifie en prenant de l’âge. Le live-report pour y revenir, ici.

GOJIRA – Magma

Les landais ont aussi marqués l’année 2016 avec Magma, un album moins sauvage et marqué par la mélancolie, l’émotion liée à la perte de la mère des frères DUplantier. Après l’Enfant Sauvage, Gojira évolue et  continue son ascension, ce n’est pas Magma qui nous fera démentir. “Lowlands”, séquence émotion.

TIM BURTON – Miss Peregrine et les enfants particuliers 

Grand fan du réalisateur depuis le début, ces derniers temps il était difficile de le suivre. Du coup le voir revenir à ses thèmes fétiches avec l’adaptation d’un livre qui ne pouvait être adapté que par lui c’est le retour d’un cinéma qui nous manquait un peu.

 

JIM JARMUSCH – Paterson 

Un moment de poésie et de simplicité dans ce triste monde. Heureusement que Jim est là.

 

OLIVIER (rédacteur)

Le meilleur des livres 2016
CRAIG THOMPSON- Space Dumplins

Après la disparition mystérieuse de son père, une petite fille flanquée de deux acolytes improbables – un poulet maniaco-dépressif et un personnage en forme de cacahuète – part à sa recherche dans l’immensité de l’espace… Avec Space Dumplins, Thompson mélange les Peanuts avec Battlestar Galactica. Rien que ça. Un space opera fourmillant de bestioles extraterrestres, de poursuites intergalactiques à la vitesse de la lumière et de punchlines dignes du meilleur Woody Allen. Alliant la douceur du trait de la littérature enfantine à la densité scénaristique des comics pour adultes, Space Dumplins est une merveille à lire et à relire et à relire et…

Le meilleur des séries TV 2016

MATT & ROSS DUFFER-Stranger Things

Oui, je sais, rien de très original. Pour ses détracteurs, l’objet se limite à un étalage de références et de grosses ficelles pour les nostalgiques des années 80. BMX, doudounes orange et D&D d’un côté, disparitions mystérieuses et mondes parallèles de l’autre, deux univers qui cohabitent et qui finissent par se mélanger  : l’indolence de l’enfance rattrapée par le tragique de la vie. Vaste programme  ! Une recette certes un peu racoleuse mais qui ravive aussi des pistes narratives qu’on pensait depuis longtemps obsolètes. Gageons que la deuxième saison soit une preuve parmi d’autres que 2017 nous fera oublier 2016  !

Le meilleur de la musique 2016

PLANES MISTAKEN FOR STARS- Prey

2016 a vraiment été une année de merde. En me retournant sur ce champ de ruines, je n’entends pas une seule note de musique, fut-ce t’elle un murmure agonisant. Et pour cause, je n’ai pas écouté UN SEUL album de musique les 9 premiers mois. Heureusement, en octobre, un pote bien intentionné me dit «  Ben, toi qu’aime bien Hot Water Music (oui, je suis vieux), écoute donc PMFS  !  » BAM  ! Mon année fut sauvée in extremis par ce post-hardcore bien agressif mais quand même sacrément mélodique. Et puis «  Fucking Tenderness  », si c’est pas un titre de chanson qui claque, je ne m’y connais pas.

Le meilleur du cinéma 2016

MIDNIGHT SPECIAL – Jeff Nichols

Number one incontestable de mon top 30 cinéma, le dernier film de Jeff Nichols est une pure merveille de cinéma. Sombre et lumineux à la fois, ce film à l’universalité incandescente passionne autant dans le registre intime que dans les scènes spectaculaires. Porté de la première à la dernière image par le jeu habité de son acteur fétiche Michael Shannon, Nichols brouille les pistes, partant d’un thriller nerveux, road movie aux bordures du rêve américain, pour nous embarquer ensuite dans un récit aux confins du surnaturel. Nichols signe là un film au questionnement humble et ambitieux à la fois sur le rapport aux autres et à l’image et la responsabilité qui nous incombe. La classe.

Le meilleur des filles 2016

INA MIHALACHE – Solange te parle 

D’abord, cette meuf a un nom imprononçable. Ça donne envie d’en savoir plus. Ensuite, parce qu’elle a sorti un film en 2016, une sorte d’autofiction qui s’appelle «  Solange et les vivants  », je décide d’aller voir son blog parce que tout le monde en parle. Et, là, c’est embêtant parce que je tombe amoureux. Je tombe amoureux d’une fille qui parle bizarrement (elle est québécoise et bon sang, que ces gens parlent bizarrement  !), qui n’arrête pas de faire des gestes chelous avec ses mains, ses doigts (pour se gratter la tête, pour se frotter les yeux). Et puis aussi parce que, une fois, elle a montré le haut de ses fesses, ou parce qu’une autre fois, elle a pleuré. Épuré et en même temps plein comme un œuf, le blog de Solange est un ovni visuel et sonore, comme en son temps, la «  Minute de Mr Cyclopède  ». Est-ce de l’art ou du cochon  ? Je m’en fiche. Solange parle. Solange est dingue. Solange est belle.

MATHIEU (rédacteur)

KING DUDE –Sex

Un des meilleurs albums de 2016, un mix très original entre de la dark folk et Johnny Cash.

CROWBAR- The serpent only lies

Le retour de ce groupe mythique de sludge que j’ai découvert dans les années 90, un album qui fleure bon le bayou de Louisiane…

FRANCK PAVICH – Jodorowsky’s Dune

Le documentaire sur le projet de film dantesque d’Alejandro Jodorowsky d’adapter le roman de SF “Dune” de Franck Herbert, lequel n’a malheureusement jamais vu le jour.

Denis Villeneuve – Premier Contact

Excellent long-métrage abordant la question de la rencontre entre les humains et les extraterrestres du point de vue du langage et de son décryptage. A noter que ce réalisateur canadien est l’auteur de Blade Runner 2049 qui sortira en 2017 !

INCARCERATION –  Catharsis

Dernier LP d’un groupe très prometteur de death ultra speed avec un chanteur brésilien et des musiciens allemands, Un avant-gôut de l’apocalypse !

 

CHARLOTTE (rédactrice)

GOJIRA – Magma

Je n’attendais pas grand-chose de ce quatrième opus des Landais de Gojira, n’étant pas une fan incontestée du groupe. J’ai pourtant été emportée dans leur tourbillon dès les premiers riffs du disque. C’est pour moi le meilleur album de l’année, mêlant émotion et élégance avec brio. Vous pouvez retrouver ma chronique ici. (https://theunchained.net/2016/06/14/gojira-magma/ )

IGGY POP– Post Pop Depression

Parce que c’est Iggy, et que j’adore tout ce que fait Iggy. Je ne suis certes absolument pas objective, mais je suis systématiquement emportée dans une atmosphère qui me plaît lorsque je lance chacun de ses CDs. Deal with it. Vous pouvez retrouver ma chronique ici.     ( https://theunchained.net/2016/03/14/iggy-pop-post-pop-depression/ )

RYAN MURPHY, BRAD FALCHUCK – American Horror Story : Roanoke

Après une cinquième saison, Hotel, plus que pathétique, je ne m’attendais plus à retrouver l’excitation des premières saisons à la fin de chaque épisode lorsque Roanoke a été diffusée en octobre. Et voilà que j’ai fini sans voix le visionnage du premier épisode de la saison, presque en colère de devoir attendre une semaine pour en voir la suite. Cette année, Ryan Murphy et Brad Falchuk ont été ouverts à des suggestions extérieures, et bordel, on s’en est pris plein la tête. C’était gore, c’était poignant, c’était plein de suspens, et ça nous retournait presque le cerveau. Au top.

QUENTIN TARANTINO– Les 8 Salopards

Ici je triche un peu, parce que le film est originellement sorti en 2015, mais seulement en janvier 2016 en France, donc j’en profite. Ce western politique, construit comme une enquête presque en lieu-clos, est peut-être le seul film de Tarantino que je ne chercherai pas spécialement à revoir tant je suis persuadée qu’il n’est plus autant appréciable lorsque l’on connaît le dénouement. Mais j’ai évidemment tout adoré dedans : le jeu fabuleux des acteurs, le mélange humour/violence, la musique d’Ennio Morricone, et la photographie de Robert Richardson.

MATT & ROSS DUFFER – Stranger Things

Vibrant hommage à la pop culture des années 1980, cette série a souffert de son succès et beaucoup ont crié à la platitude du scénario. Malgré tout, nous sommes tous allés au bout de la saison, ne pouvant nous décrocher de l’aventure épique de ces enfants, qu’ils mènent comme une partie de Donjons & Dragons. Et puis y a Winona ❤

 

CAMILLE ( rédactrice)

GARETH EDWARDS – Rogue One : A Star Wars Story

 Parce que Star Wars quoi !

Download France 

Une première édition française qui malgré quelques petits ratés a été franchement agréable. Rendez-vous en 2017.

UNZUCHT – Neuntöter  Une première sortie d’album à l’international pour les Allemands d’Unzucht parfaitement ficelée et orchestrée. Ça a été en plus un plaisir de leur voir sur scène en Novembre dernier.

ALL HAIL THE YETI – Scream From A Black Wilderness

 J’ai été bien contente de retrouver pour un deuxième album mon coup de coeur de l’année 2015 !

VOLBEAT – Seal The Deal and Let’s Boogie 

“Seal The Deal & Let’s Boogie” ? Un joli rayon de soleil au milieu de la grisaille.

 

LAURINE (rédactrice)

BATHUSKA- Litourgiya

ALCEST – Kodama

OATHBREAKER- Rheia

OBSCURS SPHINX – Epitaphs

SYNDROME – Forever and a day

 

AURELIA (photographe)

VEKTOR – Terminal Redux

Pourquoi ? par se que cet album est vraiment par ses riffs, entrainants et massif avec un chant tout simplement venant des plus profondes tripes du chanteur, une voix puissante.

INQUISITION – Bloodshed Across the Empyrean Altar Beyond the Celestial Zenith. 

Juste exceptionnel, d’une violence sans nom, et d’une beauté extrême.

SOAR – Guardians

L’album nous transporte à travers une autre planète, littéralement, la musique nous apaise et nous emporte ailleurs, il nous fait planer.

DENIS VILLENEUVE – Premier Contact

Associe, thriller-drame- science-fiction à la perfection, avec un scénario intelligent, il nous fait vivre a travers les personnages leurs angoisses, leurs peurs, leurs joies, on est transportés avec eux dans cette superbe aventure. Une nouvelle approche d’un contact avec les extraterrestres.

BENJAMIN LACOMBE – Exposition  Frida A N A T O M I C U M

il illustre ici le côté sombre de la vie de Frida Khalo une peintre mexicaine. A travers ses illustrations, il parvient à montrer le coté morbide et à la fois fleuri et pure de cette peintre, ses dessins et sculptures sont sublimes.

EMMA (rédactrice)

TIM BURTON – Miss Pérégrine et les enfants particuliers 

Miss Peregrine m’a fait un peu penser à l’univers de Big Fish, on a retrouvé notre bon vieux Burton avec son manoir, ses monstres, et tout l’univers d’un conte noir pour enfant. Un monde dont on ne se lasse jamais. De plus, Eva Green est encore une fois exquise dans un rôle qui lui va à merveille.

GHOST – Popestar

En septembre, le titre « Square Hammer » du nouvel EP de Ghost sort avec succès. On retrouve la touche Ghost et les rythmes effrénés, un côté plus pop, comme l’annonce le titre de l’Ep d’ailleurs : « Popestar ». Cet Ep comporte également quatre reprises inattendues, les plus surprenantes les unes que les autres. Ghost sait comment nous faire plaisir.

GENERAL ELEKTRICS – concert à Nîmes :

Une superbe surprise, ce groupe s’est fait connaître dans les années ‘90, ils sont revenus cette année avec un nouvel album « To be a stranger » et une tournée. Sur scène, la fraîcheur est toujours présente, rythme endiablé et groove artisanal, le groupe a su garder la pêche au fil des années et une ambiance unique où toutes les générations dansent sur un même son electro-pop-funk avec des beats digitaux, batteries et collection de claviers, bref, un groupe qui ne se classifie dans aucun style musical.

Salon International de l’Art Contemporain à Marseille

Chaque année au Parc Chanot se déroule la SIAC, elle nous permet de suivre un parcours où l’on découvre plus de 170 artistes professionnels et une dizaine de nationalités représentées. Sculptures, peintures, installations etc.
Mon gros coup de cœur : l’artiste Ann R (pour découvrir ses œuvres : http://www.ann-r.com).
J’ai même pu rencontrer l’illustrateur François Amoretti qui a travaillé sur l’histoire d’Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll, il m’a laissé un joli dessin du chat en souvenir.

Download Festival à Paris

Pour une première édition, quelques petits couacs (on se souviendra tous de la queue interminable pour rentrer le premier jour), mais des concerts inoubliables : Rammstein nous a encore une fois montré son talent, Ghost (pour la quatrième fois mais je m’en lasse pas)…et d’autres concerts à la hauteur de nos espérances.
Un festival avec une ambiance sympathique, un temps presque favorable, on remet ça en 2017.

AURELIE (rédactrice)

LETLIVE – If I’m The Devil…

ARCHITECTS au Cabaret Sauvage

DON BROCO + MERGE + THE ONE HUNDRED à la Maroquinerie
BRING ME THE HORIZON  au Zénith de Paris
MUSEE DE LA VIE ROMANTIQUE – Exposition Dans l’œil de Baudelaire

LESLY (photographe)

FILTER – Crazy Eyes
Un album que je n’attendais pas particulièrement cette année mais qui a été LA surprise de mon année musicale. L’album dans sa totalité m’a beaucoup plu et dès la 1 ère écoute. Un rock indus qui me rappelle la bonne époque de Nin Inch Nails. Une grosse claque que je retrouve à chaque écoute.

KNOTFEST 2016 – Festival San Bernardino (concert de Slipknot, album Iowa en entier)

Le festival américain du groupe Slipknot où j’ai pu me rendre lors de mon voyage en Californie. Je n’avais jamais participer à un festival aux Etats-unis et c’est chose faite ! Les Slipknot nous avaient concocté une énorme surprise, celle de jouer l’album Iowa en entier. J’ai passé une journée inoubliable. Seul bémol, le festival doit encore s’améliorer sur quelques points.

TURNSTILE – Non stop Feeling
Sortie en 2015 mais découverte totale en 2016 de ce jeune groupe de Hardcore avec ce 1er album qui m’a tout de suite séduit. Une mélange de Hardcore, de punk californien teinté de néo-metal, un véritable ovni qui plaira à toutes les personnes en quête de nouveautés.

GHOST – Meliora (et le concert de Ghost au Hellfest)

Comment passer à côté du phénomène Ghost ? J’étais passé à côté à une époque et finalement après plusieurs écoutes de leur nouvel album “Meliora”, la magie a opéré. De plus, le concert de Ghost au Hellfest cette année fait parti de mes souvenirs les plus mémorables. Du coup le groupe Ghost tient donc une place spéciale pour moi depuis cette année et il devait donc être dans mon top 5.

PARKWAY DRIVE – Ire
Ce n’était pas gagné avec Parkway Drive au début pour moi mais le groupe a su me conquérir à travers leurs différents albums et prestations scéniques énergiques. L’album Ire est différent de ces prédécesseurs, j’ai dû l’écouter plusieurs fois pour l’apprécier. On sent que l’album est plus calibré pour le grand public mais il est aussi plus complet avec des prises de risques très intéressantes. Il n’est donc pas en haut de mon top mais il y tient une place de choix.

 

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s