IRON REAGAN + WE’REWOLVES @ LE DIVAN DU MONDE – 25/08/16

Ce jeudi soir d’aout, Paris avance au ralenti, empêtré dans une nasse de chaleur étouffante, la capitale s’est changé en sauna géant avec des températures nocturnes assez sympathiques. Du coup on a rien trouvé de mieux que d’aller se faire un petit concert. Surtout que ce sont les Stoned Gatherings, qui pour l’occasion squattaient le Divan Du Monde pour le passage parisien d’Iron Reagan. Vous allez me dire qu’ils sont passés l’année dernière au Petit Bain et il y a quelques semaines on a eu le droit à Municipal Waste. Je vous vois venir. Du coup, je vais vous répondre, peut-être bien que oui, mais tout d’abord ce sont les Stoned Gatherings donc on soutient (hein !), ensuite Iron Reagan, quoi qu’il arrive, les concerts sont jamais pareils et il y au final la clim au Divan… Surtout que ce n’est pas complet, donc on peut profiter. Il est vrai que le public ne s’est pas déplacé en masse ce soir, la chaleur, les vacances, qui sait…

En tout cas c’est avec une salle assez clairsemé que les belges de We’re wolves débuteront avec un léger décalage pour laisser une chance aux retardataires. En tout cas il fait encore frais et c’est bien cool ! Quand aux belges, ils ne déméritent pas avec un rock n’ roll assez bien burné, surtout avec un public assez peu réactif. Encore anesthésié par la chaleur extérieure peut être… mais c’est mou ce soir alors que ça devrait headbanguer ou taper du pied. Bref. En ce qui l’en est, le groupe balance son rock bien groovy mais qui manque tout de même d’un peu de gras, pas assez crade au niveau du son. Mais la formule prend bien pour une première partie.

14054365_10154001301977832_9206180903448107653_o

Un peu de tonus et ça tape bien,  le groupe est bien motivé, contrairement au public. Etant donné le manque de motivation en salle, le frontman n’hésitera pas à aller faire aussi un tour dans le “pit” pour aller bouger un peu tout ça. Des titres qui balancent entre un rock bien énergique et un côté plus posé avec des mélodies plus suaves à solos à distos. Ça reste gentil et tout simplement ce qu’il faut pour se mettre en jambes tranquillement avant El Presidente en acier.

14086252_10154001190977832_2258214489869946534_o

Car il ne faut pas se leurrer, le public de ce soir venait surtout pour Iron reagan malgré le fait que Municipal Waste était présent dans la même salle le mois précédent. Du coup, l’affluence plus faible pouvait se comprendre même si la salle a commencé à se peupler progressivement (sans abuser non plus ).

La bande de Tony Foresta va tout simplement nous mettre une grosse claque en travers du visage, non stop et sans temps mort mis a à part unerappel, le tout en moins d’un heure avec 50 minutes à tout casser.  “In Greed We Trust”, “Tiranny To Will”, “Miserable Failure”, des gros titres bien burnés et sous coke pour commencer et balancer ce crossover punk thrash en plein gueule. Pas de nouvel album sous la main depuis Tiranny Of Will en 2014 mais on s’en fout un peu au passage, pas le temps de tergiverser et les titres ours s’enchainent à une certaine vitesse qui ne laisse pas de répits. Public bien chaud avec certains même cramés, ça commence à bouger et le stage diving suit naturellement.

14138720_10154003283152832_2037115370601548204_o

14124974_10154003178192832_5897139032629659131_o

Tony Foresta est assez en forme et les appels au bordel se suivront. Ce dernier nous offrira 2,3 covers forts appréciables au sein de la set list, dont Cannibal Corpse et les inimitables Cro-Mags en rappel. Quelques petits mots sympas par-ci par là et les baffes Trash Punk core continueront à être donnés au même rythme depuis le début, enchaînant sur la fin  les Your Kid’s an Asshole, Eyeball Gore et The Living Skull en rappel.

14066356_10154001249682832_3062368585113041097_o

Partis aussi vite qu’ils sont venus, ce fut très court mais on s’en fout un peu car  on l’a bien pris en pleine face !  Un petit shoot d’Iron reagan fait toujours autant son d’effet et ce genre de cocktail survitaminé c’est tous les jours qu’on en veut ! Donc toi qui n’était pas là eh bien tant pis pour toi…

En tout cas encore merci aux Stoned Gatherings ne nous avoir rafraichi les idées avec cette canicule de cette chaude soirée d’aout. On attend la programmation de rentrée avec impatience.

Plus d’infos: Stoned Gatherings 

Photos: Immortalizr / Brian Ravaux

Texte: Anthony

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s