RENCONTRE AVEC OLDWOLF DE BIGSURE

BigSure, ou la rencontre du troisième type, l’ovni du stoner psyché. Ce quatuor nantais vous fait décoller et voyager à travers ses compositions des plus planantes. Franck, le guitariste s’est joint à nous pour répondre à quelques questions.

 

4

BigSure est né en 2012, qu’elle est la petite histoire ? Pouvez-vous présenter votre groupe ?

 En réalité ça fait plus longtemps que ça, au tout début il n’y avait que Flo et moi, on occupait nos dimanche à faire un peu de zic. L’idée nous a pris de trouver un bassiste et Flo a rencontré Bapt dans un bar tout à fait par hasard. Il cherchait un chanteur pour un autre projet qui n’a pas abouti, le gars est aussi bassiste, alors on a fait un essai. Le pauvre ne comprenait rien a notre zic mais le feeling est passé direct. Depuis, on joue une zic basée sur tout un tas d’expériences de nos vies communes ou personnelles. Stoner ? Pas stoner ? Franchement on a beau essayer, on n’arrive pas à définir concrètement le style dans lequel on pourrait être catalogué. Allez, à la volée ! Post stoner rock jambon fromage…

Pourquoi BigSure ?

 Quand la question de trouver un nom se pose c’est toujours très drôle, les conneries fuses de partout et croyez-moi, on est très fort quand il s’agit de dire des conneries…Donc BigSure (et retenez bien le tout attaché et les majuscules) parce que je relisais le Big Sur de Kerouac et que je trouvais que ça sonnait bien, facile à retenir, Flo et Bapt ont validé mais avec un E à la fin et 2 ans plus tard Alex a dessiné le logo.

3

Alex a rejoint récemment votre groupe, pourquoi avez vous décider de rajouter un clavier ? Et comment s’est faite la rencontre ?

 On s’est toujours dit qu’il n’y aurait qu’une guitare et que si nous devions ajouter quelque chose ce serait un clavier, mais pas ce genre de clavier virtuose type prog un truc plus sombre plus atmosphérique… On marche au feeling véritablement à l’instinct, lors de notre premier concert au Ferrailleur [à Nantes, ndlr], Alex est venu nous féliciter dans les loges (il joue dans No Jogging For Today avec flo). Il nous a dit « putain j’kifferais de jouer ce genre de zic avec vous », on lui a dit « non pas de deuxième guitare mais un clavier s’tu veux ». Et le gars ne s’est pas dégonflé et s’y est collé.

Quelles sont les influences musicales au sein de BigSure ?

 Alors là mon vieux va y avoir du texte !!! Vraiment si je dois essayer de résumé ça reste relativement rock quand-même, pour citer quelques noms vite fait, évidement Pink floyd, Tool, Neil young, NIN, entre autres pour ma part, mais on écoute tous énormément de choses diverses et variées en passant par l’électro, le post rock, le hardcore, le blues, Rire et Chansons…

9

Dans quel univers souhaitez-vous faire entrer votre public lorsqu’il écoute vos morceaux ?

 Compliqué cette question… Comment savoir ce que peut ressentir une personne qui écoute notre musique ? Non j’peux te dire où on va nous. 2001 Odissée de l’espace a longtemps influencé notre zic, des morceaux comme  « H.A.L » ou « Out of time » ou encore « Wormhole » y font clairement allusion. C’est donc un voyage dans l’espace qu’on entreprend avec eux, « Parasaïto » nous ramène sur terre. En gros on ne voit pas un morceau comme une structure de plans qui s’enchaînent, mais comme un chemin à parcourir. Beaucoup de gens nous disent qu’on les a « emportés », et franchement c’est le plus beau des compliments.

Et c’est carrément ça ! J’étais dans le public au Motocultor, et c’était comme vivre la rencontre avec le troisième type !! Les gens étaient transportés, mais on n’avait clairement pas l’impression d’être sur Terre !! Et qui s’occupe de la composition des morceaux dans le groupe ?

Très vite on ne sait plus qui finalement, il suffit parfois de trois notes et les choses s’agencent naturellement autour. Bien souvent ça naît dans un jam. On n’est pas toujours tous d’accord, crois-moi, il y a même de méchants clashs, mais en ce qui concerne la musique, on s’accorde assez facilement pour déterminer si un plan est bon, si la structure marche ou pas. On compose vraiment tous ensemble.

1

De quoi parlent vos morceaux ? D’où vient l’inspiration ?

 De quoi ça parle, j’y ai déjà répondu plus haut quant à l’inspiration, elle nous vient de chacun des membres qui compose le groupe. Je m’inspire de Flo et Bapt et de leur groove, d’Alex qui pose une ambiance. Eux s’inspirent de la ligne de gratte, etc… On improvise et on retient certaines choses qui nous ont plu. Après les textes ? Bapt est libre de les écrire et je crois qu’il le fait en fonction de ce que la musique lui raconte.

Et le Motocultor, alors ? Ce premier fest s’est bien passé ?

 C’était fou… Je suis un gros traqueux, je n’arrêtais pas de me demander ce que je foutais là, les autres étaient chauds-bouillants, ils me boostaient à mort mais je n’avais qu’une idée en tête : ne pas tomber dans les pommes. Et on a commencé, et bordel ! On l’a fait, le public était là et réagissait, c’était grandiose…

 

7

Quelle est la suite pour le groupe ?

 Alors là mon ami, plein de projets, jouer cet album déjà, et en composer un autre avec encore de nouvelles expériences

Un petit mot pour la fin ?

Merci bizou

Merci à Franck a.k.a. Oldwolf, guitariste de BigSure, de m’avoir accordé un peu de son temps pour répondre à mes questions.

 

Plus d’infos :

Facebook

Site officiel

 

Interview réalisée par Lëaa

Photos : Mathilde Coco

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s