RENCONTRE AVEC ROYAL REPUBLIC

Depuis leur début en 2007, les suédois de Royal Republic avoinent un rock énergique et fun.  Alors que sort leur 3e album Weekend Man, Ru5ty a rencontré le chanteur/guitariste Adam Grahn et le guitariste Hannes Irengard au QG de Gibson France…

IMG-14.jpg

  • Nous sommes au quartier généraux de Gibson France, donc il me semble évident de vous demander quelles guitares vous appréciez et quelle est votre approche de l’instrument ?

Adam Grahn: Je joue sur une Fender Telecaster (sshhhht!) (rires). En fait, on est endorsé par les 2 marques mais on ne penche pas plus vers l’une ou vers l’autre.  Aucune guitare au monde ne peut remplir toutes tes attentes. Donc ça dépend des moments, des morceaux…

  • Avez-vous remarqué que lorsqu’on parle d’un groupe qui ne vient pas d’Angleterre ou des USA, sa nationalité semble plus importante que le groupe lui même.  Alors est-ce « Royal Republic, rockeurs suédois » ou « les rockeurs suédois de Royal Republic » ?

Adam Grahn: Question intéressante ! C’est vrai qu’on l’a beaucoup ressenti au début de notre carrière, mais pas forcément d’un point de vue négatif.  C’était plutôt un  bonus pour nous, ça faisait de nous un groupe « exotique », surtout que beaucoup de très bon groupes/Chanteurs/producteurs viennent de suède. Alors c’est comme si on avait le bénéfice du doute parce qu’on venait de suède…

  • Ce n’est pas votre premier passage en France, mais pour ceux qui ne connaissent pas encore votre groupe, comment décririez vous votre son… ?

Adam Grahn: Je ne peux pas vraiment répondre à cette question parce que je déteste les genres.  Dire que ton groupe fait du « néo/post/giblublah » est très prétentieux et au final ne veut rien dire… C’est ce que c’est.  A la limite, quand on me pose cette question j’aimerais faire « 1,2,3,4 !! » et on jouerait un morceau mais ce n’est pas possible…

Hannes IrengardSi je devais absolument répondre, je dirais simplement du Rock’n’Roll, du Rock’n’Roll énergique…

IMG-3.jpg

  • Quelle est l’histoire derrière la chanson titre de l’album : « Weekend Man » ?

Adam Grahn : C’est ce qui se passe quand la semaine se termine et que tu relâches la pression… C’est le petit diable sur ton épaule… ça parle de ce qui se passe lorsque l’on fait la fête le weekend.  De boire, de baiser, de chatte…

Hannes Irengard : Et de feu…

Adam Grahn : De chatte et de feu ?

  • Pas forcément dans cette ordre (rires). Bref, quelle est la réaction du public français à la musique de Royal Republic ?

Adam Grahn: Elle est pourrie (rires)… Non, à vrai dire, elle est très très bien.  Il y a 2 jours, on s’est rendu compte que notre premier concert en dehors de la suède, avant même qu’on ait un contrat de disque, fût à Paris, à l’espace Kiron.  Ça nous a frappé à l’époque que 200 ou 300 personnes viennent écouter des groupes non-signés et y prêtent vraiment attention.  A la première chanson, quelques têtes dodelinaient, puis plusieurs autres et ainsi de suite.  On était inconnu et ils nous ont réclamés encore, on a joué 2 chansons, puis ils en voulaient encore… vraiment un bon souvenir…

  • Est-ce qu’il y a des artistes/groupes français que vous appréciez ?

Hannes IrengardJe dois avouer que je n’en connaît aucun…

Adam Grahn: Edith Piaf ? Elle était française non ? Louis Armstrong ? (rires) non mais c’est marrant parce j’ai dormi dans un hôtel qui fût le salon de Louis Armstrong.  Je pourrai dire plus tard: « Je me suis branlé dans le salon de Louis Armstrong… !!! » (rires)

IMG-20.jpg

  • C’est aujourd’hui l’anniversaire de Joey Ramone, est-ce que les Ramones vous ont influencé et le cas échéant en quoi ?

Adam Grahn: J’en ai écouté un peu quand j’étais jeune mais pas plus que ça…

Hannes IrengardPareil, je connais les hits et j’en ai écouté un peu plus jeune mais c’est tout.  Ce qui est assez bizarre parce que quand tu es dans un groupe de rock tu es censé dire à quel point les Ramones sont géniaux et à quel point ils ont changé ta vie, mais ce n’est pas le cas pour moi…

  • Quel est l’endroit où vous préférez tourner ?

Adam Grahn: Durant l’écriture de l’album, je suis allé à Los Angeles avec Per (le batteur, ndlr) c’était bien fun mais surtout très différent de l’Europe.  On a beaucoup tournée en Europe, surtout en Allemagne au début où ça a pris très vite de grande proportion, mais depuis quelques temps ça semble se mettre à niveau pour les autres pays.  Si je dois dire où je me sens le plus à la maison, ce serait Paris ou Berlin…

IMG-11.jpg

  • Que pouvez-vous nous dire sur la scène rock suédoise

Adam Grahn: C’est pas la joie, elle a beaucoup changé.  Avant même que Royal Republic ne démarre, j’avais une page Myspace où j’y mettais mes maquettes.  Grâce à ça, j’étais en contact avec genre 50 groupes dans les alentours de Malmö (fief du groupe, ndlr).  Tu les suis, tu regardes dans quels clubs ils vont jouer etc…. Mais maintenant, je ne pourrais pas t’en citer un….

Hannes IrengardJe suis sûr qu’il y des dizaines de kickass bands mais on en entend pas trop parler, surement parce qu’on est trop flemmard… (rires)

  • Ce sera le mot de la fin ?

Adam Grahn : Ouaip, on est des flemmards (rires)

Interview réalisé par Ru5ty

Photos par Marion Fregeac / Mamzelle Bulle

Merci à Royal Republic

Plus d’infos :

Site internet

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s