THE VELVET UNDERGROUND – NEW-YORK EXTRAVAGANZA @ LA PHILHARMONIE DE PARIS

En cette fin de printemps humide, difficile de profiter de l’oisiveté des terrasses et parcs parisiens. Si l’on croise les doigts pour un retour du soleil et un été radieux, chez The Unchained on pense à vous, et on vous propose de vous réfugier bien au sec, et de déambuler dans les couloirs des musées. Vous n’avez plus d’essence et êtes bloqués sur Paris ? Filez à la Philharmonie, en face de la Grande Halle de La Villette, et (re-)découvrez le parcours atypique d’un groupe pilier de l’histoire du rock, à travers l’exposition The Velvet Underground – New-York Extravaganza.  

velvet-underground-affiche
©Courtesy Division of Rare and Manuscript Collections, Cornell University Library

Pilotée par Christian Fevret (fondateur du magazine Les Inrockuptibles et du mensuel Volume) et Carole Mirabello (fondatrice de la société de production Un Monde Meilleur), l’exposition s’interroge sur le parcours du Velvet Underground, groupe boudé pendant sa brève existence (1965-1970) pour finalement devenir une légende du rock. Grâce à une scénographie psychédélique signée Matali Crasset, designer et scénographe, nous plongeons dans l’atmosphère aussi glauque que fascinante de la seule ville qui a pu être le théâtre de la rencontre de l’Américain Lou Reed et du Gallois John Cale : New York, au milieu des années 1960, où les artistes décident que tout y est permis. L’exposition se divise en six parties, divisions chronologiques de l’histoire du groupe : Welcome to America : culture et contre-culture ; L’enfance de l’Art : la jeunesse de Lou Reed et de John Cale ; New-York spirit, les racines du Velvet Underground ; Les années Factory ; Réinventions du Velvet ; et pour finir Echos et Héritages.

Le-Velvet-Underground-a-la-Philharmonie
©Eric FEFERBERG / AFP

Un parcours qui s’inscrit dans une logique temporelle donc, mais qui tantôt propose un pas de côté, tantôt joue sur les symboles, à l’image du groupe tant attaché à l’expérimentation des concepts. Récupérez votre casque, et débutez votre voyage dans les lignes de « Howl » d’Allan Ginsberg, l’infatigable poète de la Beat Generation et comparse de Jack Kerouac. Après cette mise en conditions, découvrez les membres du groupe au travers de biographies, photos et films. Attardez-vous sur Lou Reed et John Cale, nés à une semaine d’intervalle d’un côté et de l’autre du globe, avec pour seuls points communs : la fascination pour le rock’n’roll naissant et un attrait poussé pour les expériences extrêmes. Pénétrez alors dans la verticalité de New-York, et perdez-vous dans l’enfer décadent de Greenwich Village, carrefour de l’avant-garde et de la pop-culture, de l’art conceptuel et des rythmes tribaux, des pitreries juvéniles et des théories les plus sophistiquées. Dans cette terre promise des artistes incompatible avec les valeurs fondatrices de l’Amérique, assistez à la formation du groupe, et à la genèse de sa poésie qui aborde de front sexe, drogues ou questions existentielles sur une musique à la fois schizophrène et fluide, sombre et lumineuse, dont les paradoxes et extravagances obligent l’auditeur/spectateur à s’impliquer et à prendre parti. Comme les musiciens, atterrissez au sein de la Factory, pépinière de talents pilotée par Andy Warhol, alors prince du pop-art, rencontrez la sulfureuse actrice allemande Nico, et allongez-vous confortablement sous une tente pour assister aux répétitions du groupe qui vient d’accoucher de l’album à la banane. Séparez-vous de Nico, de Warhol, de John Cale et de New-York, et plongez dans l’autisme mégalomaniaque de Lou Reed en découvrant Doug Yule, son double, qu’il engage pour enregistrer des couplets tourmentés introspectifs aux harmonies lumineuses. Et puis c’est la mort. Et puis c’est la vie après la mort. Asseyez-vous, écoutez, regardez, comprenez. Une exposition courte mais intense, à l’instar de la carrière du groupe, riche de nombreux films, de centaines de photos, de portraits, d’œuvres d’artistes contemporains, de musiques.

Au-coeur-du-New-York-des-60s-avec-le-Velvet-Underground-7

Texte : Charlotte Sert

The Velvet Underground – New-York Extravaganza

Du 30 mars au 21 août 2016

Philharmonie de Paris

221, avenue Jean-Jaurès

75019 – Paris

M° Porte de la Villette

Visites libres :

Du 30 mars au 1er juillet 2016

Du mardi au jeudi : 12h-18h

Vendredi : 12h-22h

Samedi et dimanche : 10h-20h

Du 2 juillet au 21 août 2016 (vacances scolaires)

Du mardi au dimanche : ouverture à 10h

Dernier accès à l’espace d’exposition temporaire : 1h avant la fermeture de l’exposition.

Tarif plein adulte : 10€

Tarif Jeunes -26 ans : 5€

Abonnés de la Philharmonie de Paris : 8€

Billet + : 8€ (Titulaires d’un billet Philharmonie de Paris 2015/2016)

Tarif réduit : 8€ (Titulaires du Pass Éducation, groupes à partir de 10 personnes, professeurs des écoles de musique, comités d’entreprise, associations du personnel, porteurs du Paris Museum Pass, jeunes de 26 à 28 ans)

Tarif réduit : 5€ (Demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA ou de l’APSA, relais du champ social)

Porteurs du billet de l’exposition Gus Van Sant de la Cinémathèque française : 5€

Gratuité (Enfant de moins de 6 ans, amis du Musée de la musique, amis de la Philharmonie de Paris, personnes handicapées et accompagnateurs)

Visites guidées :

Du 30 mars au 1er juillet 2016 (hors vacances scolaires)

Samedi et dimanche : 11h

Du 2 au 13 juillet 2016 (vacances scolaires)

Du mardi au dimanche : 11h

Durée de la visite guidée : 1h30

Tarif plein adulte : 12€

Abonnés de la Philharmonie de Paris : 10€

Tarif réduit : 10€ (Professeurs des écoles de musique, amis du Louvre, carte Culture, personnel du site de La Villette, groupes à partir de 10 personnes, comités d’entreprise, associations du personnel, demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA et de l’ASPA)

Tarif réduit personnes handicapées : 5€ (Personnes handicapées et accompagnateurs)

Les bénéficiaires de tarifs réduits ou de gratuité doivent présenter un justificatif. Le billet de l’exposition donne accès aux collections permanentes du Musée de la musique (le jour de votre visite).

Site Officiel

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s