Ustalost – The Spoor Of Vipers

Des groupes de Black Metal New Yorkais on en connaissait déjà quelques-uns : Funereal Presence, Negative Plane et So Hideous (entre autres). Mais connaissiez-vous Ustalost ? Il y a peu de chances que ce soit le cas, à moins que vous ayez croisé le chemin de Yellow Eyes au fil de vos pérégrinations, groupe dans lequel officie également Will Skarstad à l’origine de ce fameux Ustalost.

Ustalost

Ustalost, ou Усталость (pour les plus russophones d’entre vous), se traduit littéralement par « la fatigue » ou « l’épuisement ». Le New-Yorkais n’officie cependant pas dans la scène dépressive bien que certaines influences se fassent parfois sentir.

Cet épuisement est palpable à de nombreuses reprises sur The Spoor Of Vipers. Les guitares sont souvent lentes, alternent des riffs assez simples, mais le tout est soutenu par un chant (plus proche du cri) assez remarquable qui permet d’élaborer une ambiance hagarde et un brin angoissante. Des claviers murmurent quelques nappes synthétiques et électroniques calmes mais pas moins tiraillées vers le côté obscur des mélodies construites par le démiurge  Will Skarstad.

Les liens avec ses compatriotes de Funereal Presence sont d’ailleurs palpables dans le jeu des guitares, parfois proche d’un Heavy assez sombre et complexe. Les aigus sont rapidement atteints et délivrent des tonalités malsaines comme sur la quatrième piste, sobrement titrée IV.  Alors que Bestial Devotion aimait à produire des mélodies croisant la folie douce, Ustalost se complait plutôt dans un style de Black Metal néfaste, épris de fatigue et de tristesse sans nom.

On s’attendrait à entendre des chœurs ou autres chants lugubres comme chez Schammasch, mais non, Will reste fidèle à sa démarche même si les claviers (et parfois les guitares) font parfois le travail rituel dévoué habituellement aux chants partagés. Le projet est solitaire et le restera jusqu’au bout de ces quelques quarante minutes de lassitude aigue.

Усталость (pour rester fidèle à l’écriture d’origine) est un one-man-band intéressant, coincé entre un Funereal Presence et du DSBM qui n’oserait pas s’avouer comme tel. The Spoor Of Vipers vaut largement l’écoute, voire plus si affinité particulière…

Ustalost, The Spoor Of Vipers, sortie chez Sibir Records en Avril 2016

Texte : Max

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s