PRIMORDIAL + SVARTIDAUDI + KETZER @ DIVAN DU MONDE 21/04/16

 

Un concert de Primordial, c’est une valeur sûre, il n’y a pas à dire et cette soirée du 21 avril au Divan du Monde ne me fera définitivement pas changer d’avis. Du moins si on reste concentré sur les performances vocales et sur le charisme du frontman  Alan Averill (A.A. Nemtheanga). On peut dire cependant que les premières parties permettent d’élargir les horizons, voyons les choses comme ça, et ce soir la salle accueillait aussi Ketzer originaires d’Allemagne et les islandais de Svartidauði.

19 h, pile à l’heure. Le premier groupe prend place et commence son set. Ketzer et son black/thrash nous envoie… Sa linéarité. Devant une salle encore peu remplie les allemands vont devoir se donner à fond pour convaincre. C’est loin d’être mou, le son est même plutôt agréable entre musicalité et riffs assez prenants  mais on attend tout de même un peu plus. L’enthousiasme de Gerrit (chant) semble plus lié au plaisir de montrer son torse que d’envoyer du pâté. Dommage, nous on veut du lourd !

K2

Petit à petit, on finit par rentrer dedans. Ça se réveille, et le groupe prend enfin la parole mais le public est loin d’être agité. Les morceaux de Ketzer ne sont pas à oublier pour autant et le logo du groupe, clairement des symboles alchimiques (qui ne sont pas sans rappeler Behemoth, des flammes dans un triangle entre autres), interpelle. Le set reste bien géré, propre, un peu trop peut-être.

K1

La soirée continue avec Svartidauði, et je dois dire que je les attends avec impatience. Je me dis que  l’ambiance générale va s’intensifier, et puis c’est toujours une réjouissance que de découvrir un groupe scandinave ! Beaucoup plus sombre et plus thrash, leur entrée montre déjà plus de professionnalisme. C’était très prometteur, seulement que s’est-il passé ? Le son est mauvais et trop saturé et leur musique qui devait être efficace devient vite redondante. Un coup de malchance car leur prestation n’est pas à la hauteur de ce qu’est le groupe réellement.

S2

   S1

Passons aux choses sérieuses, et l’efficacité au Divan du Monde est indéniable, l’attente n’est pas très longue avant l’arrivée très attendue de Primordial. Pendant que résonne « Dark horse on the wind », nous plongeant directement dans le folklore, le groupe entre en scène et entame vite les  premières notes de « Where greater men have fallen » titre éponyme du dernier album. Le public s’enflamme rapidement, laissant  les prédécesseurs loin derrière comme un vague souvenir. Les festivités ont bel et bien commencé.

P1

D’une voix envoûtante Alan Averill fait vibrer, sa présence envahit la scène et se propage dans la foule. Il n’hésite pas, d’ailleurs, à aller à la rencontre des mains des personnes présentes dans la fosse. Cette ambiance est contagieuse, personne ne restera statique pendant que le groupe nous offrira des morceaux de leurs précédents albums. « No grave deep enough » de  Redemption at the puritan’s hand  , des titres de To the Nameless dead  dont le fameux « Empire Falls » mais aussi les beaucoup plus anciens « The calling » et « No grave deep enough ». La discographie de Primordial prend vie pour le plus grand bonheur des fans.  Un moment calme mais non moins intense vient ponctuer le set avec « Babel’s tower » et c’est là où on se rend compte que chaque titre est personnifié et puissant.

P3

C’était bien l’endroit où se rendre ce soir, la musique de Primordial en live est vivante et interprétée avec passion. Lorsqu’ils entament « Empire falls » on se doute que le concert touche à sa fin, mais les irlandais nous gratifient d’un rappel, non sans humour au passage! « Quelle heure est-il ? On a encore le temps ? » Mais oui, ici c’est Paris et on en redemande autant que possible !  « Heathen Tribes » viendra donc conclure la soirée dans les rythmes mélancoliques tellement spécifiques. Une dernière petite envolée folklorique sur les terres irlandaises.

P2

Set-list Primordial :

  • Where Greater Men Have Fallen
  • Gods to the Godless
  • No Grave Deep Enough
  • Babel’s Tower
  • The Calling
  • As Rome Burns
  • Traitors Gate
  • The Coffin Ships
  • Wield Lightning to Split the Sun
  • Empire Falls
  • Rappel : Heathen Tribes

Texte : Cindy Tucci

Photos : Mats L.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s