BLOOD CEREMONY + BEASTMAKER @ LE BACKSTAGE – 15/04/16

C’est une soirée placée sous la marque du label Rise Above Records qui se profilait au Backstage By The Mill. Une forte concentration de riffs ensorcelés et doses de fuzz était prévus ce soir avec l’étape française des sabbatiens de Blood Ceremony accompagnés pour l’occasion par Beastmaker nouveau poulain au sein de la maison mère. c’est un peu le genre de date qu’on aurait pu retrouver au Glazart mais le côté club du Backstage colle parfaitement avec le style des canadiens et c’est donc avec curiosité qu’on se rend du côté de Blanche.

Parfaitement à l’heure pour Beastmaker, on a juste le temps de s’installer dans la salle encore assez clairsemée et ils arriveront tranquillement sur scène. Récente signature du label, c’est l’occasion pour eux de défendre leur premier album Lusus Naturae, récemment sorti, et ainsi découvrir le niveau des californiens. Pas de surprise, c’est un heavy stoner aux accents psyché bien lourds qu’offrent les américains. On sent quand même un manque de corps bien doom gras et bien lourd, pas de chape de plomb sur le dos (peut être la salle ?) mais les titres sont efficaces et sentent bon le riff des patrons tels que Pentagram. Le groupe fait le job et même plus, on est porté par des zicos qui s’éclatent et balancent le gras comme il faut et comme on aime.

2I2A9294

La voix de Trevor William Church quant à elle marque la spécificité du groupe, un côté plutôt psyché et hypnotique, moins sombre et inquiétant que dans la plupart de groupes du genre. En tout cas Lusus Nature passe crème et des titres comme « Cloud In The Sky » , « The Mask Of Satan » se veulent assez électrisants en lourdeur. Pas de longueur. Des titres plus condensés mais aux riffs et mélodies entêtantes à en remuer la tête. Les titres de leur premier effort sont plus lourds et les riffs gras, « Astral Corpse » balance un son beaucoup plus heavy et qui commence vraiment à nous plaire. Un groupe qui s’éclate et profite de l’instant , le rappelant pendant la soirée et invitant le public à les retrouve ensuite au merch. Un set court et intéressant ce qui est l’habitude quand c’est cool, on n’en a jamais assez. En tout cas c’est un groupe comme si on était aux Stoned Gatherings et nous on risque de les retrouver avec plaisir du côté de Londres à la fin du mois.

2I2A9221

Oui il y a de la flûte et non je ne suis pas aller voir Jethro Tull mais plutôt un groupe canadien dirigé par une sorcière dans un ensorcelant mélange des riffs bien heavy qu’on apprécie et un Acid Folk mâtiné de sonorités incantatoires à la flûte et au clavier pour parfaire la cérémonie. Oui c’est de Blood Ceremony dont je parle. Les canadiens qui viennent défendre Lord Of Misrule  dévoilent ainsi un visage beaucoup plus intéressant que sur disque.

Miss Alia au centre de la scène derrière ses claviers est aussi au centre des attentions. Brune ensorcelante qui a déjà pris plus d’un spectateur dans sa toile. C’est un public assez présent entre les profanes et les initiés c’est rapidement que les canadiens vont leurs faire découvrir la magie noire envoutante qu’est la leur. Une ouverture sur “Old Fires” et les esprits sont rapidement invoqués et entrent dans la danse. La flûte si particulière au groupe fait son entrée et la magie fait son effet sur « Goodbye Gemini ». Dans ces sonorités Folk psychédéliques et ces riffs plus heavy qui se nourrissent aux sources des années 70 le groupe gère son live et le charisme d’Alia fait le reste. Avec ces moments ensorcelants entrecoupés par le côté bavard de la chanteuse ça cassera un peu le rythme mais on ne lui coupera pas son plaisir de partager tout ça.

@2I2A9792

Les anciens titres ont une assise plus heavy et lourde dans l’esprit un peu sabbathien tandis que les titres de Lord Of Misrule comme « Half Moon Street » ou « Flowers Phantoms » et « Old Fires » se veulent plus Acid Folk et mélodieux. Le set est cadencé comme il faut on est dans un tourbillon 70’s et on retrouve avec plaisir les titres comme “Witchwood” ou “Eldritch Dark” et son orgue satanique psychédélique. La cérémonie du sabbath bat son plein et notre sorcière nous ensorcelle pour finir en beauté sur “The Magician” et les incantations magiques finales dans ses sonorités heavy qui concluront la soirée et qui continueront à nous hanter l’esprit.

.

Un set d’un peu plus d’une heure et malgré un dernier album qui se veut moins heavy la magie a fonctionné et la sorcellerie de Blood Ceremony est efficace en live

Dans une salle que j’ai trouvée parfaite pour un groupe comme Blood Ceremony et l’ambiance qu’il propage et bien la soirée fut réussie avec deux groupes qui offrent un son aux racines heavy mais tout autant personnel.

Merci à Karen et Veryshow.

texte: Anthony

Photos: Mel B.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s