NASHVILLE PUSSY + GUESTS @ LE GLAZART-15/03/16

C’est dans le 19 eme arrondissements de Paris, coté porte de la Villette, que ce soir, les bières, les chemises à carreaux, les chapeaux façon JR de Dallas et le rock’n’roll straight Américain règnent en maître. Et c’est bien au Glazart que cela se passe.

La salle est déjà bien pleine et les Allemand de Johnny On The Spot envoient les premiers accords d’un rock lourd et graisseux. On se prend au jeu et c’est une agréable première partie que nous découvrons là malgré leur dix ans de carrière. Le chanteur se donne à fond avec une énergie et une attitude décalée, les gars se donnent tous et ce qui ne déplaît pas au public. Le front man descendra même dans la fosse, caméra à la main pour capturer l’ambiance du pit. Un set de 30mn et on remballe les violons ! Un bon hors-d’œuvre que je vous conseille d’écouter sur vos platines.

Les très attendus Peter Pan SpeedRock déboulent avec leur mythique chanteur Peter Van Elderen. On connaît déjà la réputation de ce combo et ce soir ils seront fidèle à celle-ci une fois de plus . Leur Rock Punk barré fait mouche, le public est déjà à fond, les pogos ne se font plus tarder. Piochant parmi leurs nombreux albums, Peter sait déchainer le public en nous distillant ses meilleurs riffs qui ne laissent que très peu de répit au public parisien. On peut même voir sur un côté de la scène Ruyter Suys des Nashville Pussy observer le show avec un sourire en coin. On sent clairement qu’une partie du public est là aussi pour eux, 50 minutes bien envoyées dans les dents qui en aura mis plus d’un d’accord !

 

Les voilà enfin arrivés, les américains de Nashville Pussy. Le Glazart est plein et tout le monde attend sa dose de Rock’N’Roll, telle une gorgée de bourbon versée direct dans le gosier. Cette tournée célèbre le 15eme anniversaire de leur cultisme album High As Hell.Ils joueront un bon nombre de morceaux ce soir : “Go To Hell”, “Wrong Side Of A Gun”, “Shoot First”, ou encore “Run Like Hell”. Heureusement ils ont beaucoup de ressources, on aura le droit à de supers titres comme “Get Some” ou encore “Let Them Est Pussy”. Bref la réaction du public ne se fera pas attendre. Tout le monde s’éclate, il fait chaud, çà transpire, çà rock !

Blaine Cartwright mène la barque, égal à lui-même, la tête du pompiste americain un peu simple d’esprit et nonchalant, tout droit sorti d’un film de Tarantino. Le point fort du combo est sa guitariste, la charismatique Ruyters Suys, qui comme à son habitude, se déchaîne sur scène. Elle dégage une énorme énergie, envoyant ces riffs et ses solos les plus entraînant. Le duo Bonnie Buitrago à la basse et Rob Hulsman à la batterie, est plus en retrait mais assure tout de même une rythmique solide et lourde.

C’est un concert à vivre dans les premiers rangs pour capter toute l’énergie du groupe. Malheureusement toutes les bonnes choses ont une fin et c’est sur “Fried Chicken and Coffee” qu’ils nous laisseront la goutte de bourbon à la bouche.

Un très bon show des Sudistes, qui seront de passage en juin sur la scène du Hellfest 2016, keep on rocking !!

Une très bonne soirée, avec 3 groupes à l’affiche ce qui est parfait !

On regrettera cependant le son qui n’est pas toujours au top en fonction de là où on est placé ainsi que Nashville Pussy qui finit un peu tard, obligeant certains a devoir attraper les derniers train….

Merci à Stoned Gathering et au Glazart pour ce concert.

Texte: John Doe

Photos: Lesly / Cherry Pixs

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s