FLESHGOD APOCALYPSE – KING

Depuis 2007, Fleshgod Apocalypse est une pointure en matière de metal extrême symphonique ; c’est d’ailleurs, à mon humble avis, le seul groupe de metal qui mérite cette appellation, parce qu’on parle ici de véritable orchestration symphonique au sens musicologique du terme, loin des clichés habituels du metal symphonique avec juste un sample de violon et des mélodies grandiloquentes. Qu’en est-il de leur dernière production, King?

549315

L’avancée dans le temps a un effet considérable sur la dimension orchestrale du groupe, évoluant progressivement vers une réelle composition de musique savante. Les précédents albums avaient comme principal défaut d’avoir ce côté « symphonique » uniquement en accompagnement, sans vraiment aller jusqu’au bout. Depuis Labyrinth (qui fut une déception pour moi), les Italiens mettent un accent plus fort sur cette partie de leurs morceaux. Ils réussissent à entremêler parfaitement ce dialogue entre death technique et musique savante. On remarquera une présence de certaines époques dans le son de Fleshgod Apocalypse, manifestement amoureux de l’époque romantique sur Oracle ou Mafia, tandis que ce King fait d’avantage penser à une époque classique voire baroque avec ses mélodies simples et grandioses, bien plus solaires et plus axées sur le gigantisme qu’auparavant.

L’album en lui même, que dire ? C’est dans la même veine que Labyrinth, le même death. C’est pas très original, on perd le côté ultra technique qu’on avait avant. Pourtant, contrairement à ce dernier, j’ai adoré King. Sans doute taillé pour le live lui aussi, je garde une réserve tout de même pour les voir le défendre en concert. Toujours plus loin dans ce death très moderne, j’ai tout de même peur qu’ils finissent , comme Opeth, par délaisser complètement le metal extrême pour expérimenter plus de musique symphonique… Le groupe ne s’écarte en revanche pas du tout de la composition ultra saccadée et très lourde à laquelle ils nous ont habitués depuis Agony, gardant l’ambiance hymnique et monolithique dans leur façon de faire. Un procédé très puissant quand il est bien dosé, mais, je leur reproche la même chose qu’à Septic Flesh, trop d’hymne tue l’hymne, au final on se retrouve avec une galette , certes, homogène et cohérente, mais ultra répétitive et, malheureusement, tous les morceaux finissent pas se ressembler.

Je me dois en revanche de parler d’une chose qui m’a fait adorer l’album (et qui m’a poussé à le chroniquer), c’est la présence d’un lied en tant qu’articulation principale de l’album ! Pour ceux qui ne le savent pas , un lied est une forme pour instrument et voix dont Schubert est le maître. C’est très fort expressivement, dramatiquement. Une coupure nette dans l’album puisque c’est une pièce extrêmement intime, et en Allemand, dans la pure tradition. Cette surprise au milieu de l’album. C’est le chewing-gum au milieu du bonbon dur qui te nique les dents. Un morceau piano/voix, sublime, d’une douceur infinie, d’une intimité romantique. ce qui fait mouche dans ce flot de soleil classique et de ce clavecin, si rare dans ce qui n’est pas Bach … King se conclue donc, sur un morceau au piano, presque une tradition chez ce groupe.

Parlons de l’artwork : fini les paysages mythologiques et les créatures fantastiques, un roi trône au milieu de la pochette, dans les tons dorés, une faible lueur l’entoure, et l’ombre est très présente. On remarque les fils qui relient ses mains et sa tête au haut de la pochette, on peut supposer qu’il est la métaphore d’un roi qui sert d’image « officielle » pour quelque chose ou quelqu’un qui contrôle bien plus de choses. Une sorte de manipulation, une référence au passé ? Une continuité finalement bien présente avec les pochettes précédentes et ce thème de la « mafia » et de la manipulation ? L’album n’est clairement pas leur meilleur, mais il reste très bien exécuté, tant dans la musique que dans le visuel, on décèle un lourd travail en amont. Du tout bon.

 

Texte : Kant’

 

Fleshgod Apocalypse, King, sorti le 5 février 2016 chez Nuclear Blast Records

 

Page Facebook

Site Officiel

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s