MEPHORASH – 1557 – RITES OF NULLIFICATION

Mephorash, ou la triste histoire d’un groupe passé complètement aux oubliettes… et pourtant !

Mephorash

En 2011 sort Death Awakens de Mephorash. L’album ne fait aucune vague et disparaît complètement de la circulation (au point que Youtube n’en a plus aucune trace…). Le groupe ne désespère pas pour autant et sort Chalice Of Thagirion l’année qui suit, l’échec est encore plus violent et les critiques assassines. A force de rater ses tirs, Mephorash se fait oublier, sans doute malgré lui. Mais voilà, c’était sans compter sur la détermination du groupe d’Uppsala qui réitère son forfait en sortant  1557 – Rites Of Nullification. Et là, ô surprise, l’album est une véritable tuerie !

Mon résumé est sans doute laconique et un brin exagéré, mais il reflète assez bien les erreurs de parcours de Mephorash. Heureusement, les Suédois n’ont jamais abandonné le projet, et nous voici devant un album absolument magnifique, où la dimension occulte est renforcée par un son puissant et des ambiances quasi religieuse du plus bel effet. Le groupe a effectué un énorme travail sur son style, qui sonne beaucoup plus mature que les précédents. Alors que Chalice Of Thagirion jouait dans la cours des Blackeux excités, violents et sans trop d’originalité (des formations comme ça on en comptait à la pelle à l’époque !), 1557 – Rites Of Nullification ouvre les portes d’un genre nouveau, dont Schammasch s’est fait l’un des grands défenseur il y a maintenant deux ans et son album Contradiction.

“Riphyon – The Tree Of Assiyah Putrescent” ouvre la marche avec puissance. Mephorash a de l’aplomb ! La piste est hyper démonstrative et procure un plaisir intense à l’écoute. On se surprend à serrer le poing puis le lever dans un geste aussi maléfique que passionné. La fin de ce premier essai nous laisse entrevoir les portes d’une ambiance plus religieuse avec ses chants masculins/féminins éthérés. Magique ! La suite n’en est que plus convaincante. Non mais écoutez moi “Phezur – Dissolving The Sea Of Yetzirah”, c’est sacrément « couillu » ! Les voix sont multiples et très travaillées. La piste accélère avec puissance pour s’accomplir encore une fois dans le sacré de l’ambiance « religieuse ». Le reste n’en est pas moins bon, mais je préfère vous laisser vous en imprégner. Tout ce que je peux dire c’est que le côté maléfique du groupe est à son comble après “Cheidolun – Breaking The Blade Of Beriah” !

Avec 1557 – Rites Of Nullification, Mephorash a su redorer son blason en produisant un album occulte, puissant et démonstratif, pour les fanatiques du genre !

Mephorash – 1557 – Rites Of Nullification, sorti le 5 septembre 2015

Texte : Maxime

Facebook

Site Officiel

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.