BATUSHKA – LITOURGIYA

« Pardonnez moi mon père car j’ai péché »

Je confesse à Dieu Tout-Puissant, je reconnais devant mes frères, que j’ai péché en pensée, en parole, par action et par omission. Oui, j’ai vraiment péché mes frères, car j’ai mis bien trop de temps avant de vous pondre cette chronique de Batushka ! Et pourtant, Dieu que c’est bon !

Batushka

Si je me permets ces quelques « blasphèmes » introductifs, ce n’est que pour mieux vous décrire l’ambiance de ce premier opus des polonais. Litourgiya est en effet fortement inspiré des chants religieux type grégoriens, le tout dans une ambiance que l’on pourrait qualifier de Post-Black Metal. Imaginez le mix, un régal pour les oreilles ! Il faut dire que je suis déjà personnellement un grand fan des groupes de Black occultes qui s’approprient les ambiances religieuses dans une forme d’anti-sacralité assez jouissive. Je pense aux Suisses de Schammasch, aux Chiliens d’Hertroertzen et bien d’autres.

L’album est compartimenté en huit pistes qui portent toutes le titre de Yekteníya. Le choix est malin puisque Litourgiya est effectivement un opus très homogène, formé de huit chants dévoués à la musicalité puissante et malsaine du Black Metal ; elle-même associée aux chants religieux qui offrent une grande profondeur aux mélodies développées par Batushka.

Le groupe est d’ailleurs très équilibré et on sent que les musiciens en ont sous la semelle. Mais le « crew » souhaite rester inconnu. Je ne peux donc vous révéler qui en sont les membres. Toutefois les artistes confirmés, ce n’est pas ce qui manque en Pologne, si vous voyez ce que je veux dire… Et de toute façon, je ne les connais pas moi-même, alors…

Pour continuer sur la structure de Litourgiya, il faut reconnaître que les pistes sont dans l’ensemble assez courtes (pour du Black Metal de ce type on s’entend) et oscillent entre quatre et cinq minutes. Juste le temps de développer une machine instrumentale efficace, rodée et toujours très mélodique. Brillant.

Le mélange du Black Metal aux chants religieux c’est du déjà-vu, c’est vrai, mais Batushka réinvente le genre grâce à un mix vraiment très bien orchestré, des compositions inspirées qui vont droit au but. Litourgiya est l’album qu’il vous faut pour faire résonner votre musicalité anti-sacramentale un bon soir de réveillon. Gavez-vous bande de mécréants !

Batushka, Litourgiya, Post-Black Metal Sacramental, Witching Hour Productions (Label), sortie: décembre 2015.

Texte: Maxime

Batushka-box-set-e1449516401447

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s