ASH Vs EVIL DEAD

Le premier épisode d’Ash vs Evil Dead est un véritable coup de cœur. Grâce à ses qualités, mais aussi dans le contexte actuel, cette série fait l’effet d’une bombe. 
Ces dernières années de nombreux films d’horreur cultes ont été adapté en séries télévisées. 
Bates Motel, Scream, Une Nuit en Enfer,… Toutes sont des séries aseptisées à destination d’un public de teenagers américains élevés à la culture MTV et n’ont jamais su retrouver la saveur des films originaux. 
Certes, les films visaient plus ou moins les mêmes spectateurs, mais avaient tous un « je ne sais quoi » de plus provoquant, de plus horrifique, de plus dérangeant qu’aucune de ces séries n’a jamais eu.
 Tout comme son remake sorti en 2013, Evil Dead qui n’avait que peu de choses en commun avec son modèle et avait bien du mal à convaincre.
Ce qui marque donc dans Ash vs Evil Dead, c’est sa capacité à pouvoir enthousiasmer les fans de la première heure, tout en étant suffisamment compréhensible pour les nouveaux arrivants.

ash-vs-evil-dead-header-2



Ash est employé dans un magasin d’électroménager et vit dans une caravane. Il passe son temps libre à se défoncer, à draguer dans des bars miteux et à écouter du rock’n’roll. Il est toujours le même, maladroit et looser sur les bords. Pourtant, son charisme en fait un personnage touchant dès les premières minutes de l’épisode. 
La série s’apparente fortement à ce qu’aurait pu être Evil Dead 4. Nous sommes dans le même univers, nous retrouvons Bruce Campbell dans le rôle principal, il lui manque sa main, possède le fameux livre des morts, le Necronomicon. Plusieurs fois, il est fait mention d’événements qui se sont déroulés, il y a une trentaine d’années. 
Suite à l’une de ses soirées de débauche, Ash a commis la grossière erreur de lire quelques pages du livre maudit. Ouvrant le passage dans son monde à une horde de démons.

L’épisode n’a en soi rien de révolutionnaire. Pourtant, Sam Raimi et Bruce Campbell offrent un spectacle des plus réjouissant. Ils se font plaisir et cela se ressent.
L’épisode est tourné avec une telle désinvolture, qu’il en résulte 40 minutes vraiment jouissives.
Sam Raimi a conservé son savoir faire old school. Le pilote fait la part belle aux effets spéciaux gore physiques et aux cascades. L’une des marques de fabrique des Evil Dead. 
Les fans seront également contents de retrouver les plans signatures de Sam Raimi, comme ceux réalisés à la « shaky cam » lorsque les démons approchent de la caravane. 
Le sang gicle par hectolitres, les têtes coupées et les corps volent, c’est fun et trash à la fois.

Ash vs Evil Dead
La coolitude de son acteur fétiche et ses punchlines, l’humour et le second degrés, une photographie flashy pleine de néons et une bande son groovy teintée 80’s, voilà les ingrédients de la réussite de cette nouvelle série.
Certes, on baigne dans le kitsch et à la limite du mauvais goût, mais un tel plaisir régressif ne se refuse pas. 
Comme le dit Ash lui même : « It’s good to be back ! »

Ash Vs Evil Dead, Bruce Campbell & Sam Raimi, Saison 1 (2015) en production, avec Bruce Campbell, Lucy Lawless, Ray Santiago

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.