STICKY BOYS – MAKE ART

Pour continuer dans la série « Coup de cœur de concert de Camille », j’ai nommé Sticky Boys. J’ai vu ces trois petits parisiens sur scène bien trop de fois pour les compter. Et je suis toujours ressortie de là le sourire aux lèvres, prête à remettre ça. Sticky Boys, ce sont trois chevelus blindés d’énergie qui se donnent à fond et qui ont un jeu de scène impeccablement rodé. Me restait alors à voir ce qu’ils donnaient en studio. Je me suis donc attaquée à « Make Art », dernier né de la formation.

Make Art

Les parisiens font une parfaite entrée en matière avec le titre « Mary Christmas », titre qui résume à lui seul tout l’album : du gros son, de gros riffs, des refrains entêtants et surtout, surtout, une bonne dose de bonne humeur et d’autodérision. Un peu plus loin, on croise « High Power Thunder », premier clip de l’album. L’intro à la basse sur laquelle viennent se rajouter au fur et à mesure guitare et batterie vous fera stopper un instant ce que vous êtes en train de faire pour tirer l’oreille.

Suit ensuite « Mrs Psycho » qui tire son épingle du jeu, différente des autres, plus rock et plus mélodique. On s’arrêtera un instant sur « Party Time » qui porte bien son nom et vous donnera envie de bouger la tête et de chanter vous aussi en chœur le refrain. On arrive maintenant au deuxième clip tiré de cet album. « Future In Your Hands ».

Un petit bijou autant visuellement que musicalement qui deviendra un jour l’hymne des bébés rockeurs. « The Game Is Over » vous donnera mal aux cervicales à force de remuer la tête en vous égosillant « Whatever you say, whatever you do, you loooooose ». L’album se referme sur le merveilleux « Make Art », titre qui a donné son nom à l’album. L’intro, guitare feutrée – voix, fait penser à une ballade jusqu’à ce que la batterie vienne donner de sa puissance. On se voit bien agiter les bras en l’air sur les chœurs du refrain en guise d’au revoir.

En conclusion, j’ai pris mon pied en écoutant cet album. Bien que je regrette peut-être un certain manque de diversité dans les compositions, “Make Art” redonnera le sourire à n’importe qui. On comprend pourquoi le Hellfest les a invités sur la Mainstage cette année.

Sticky Boys ? A consommer sans modération.

Texte : Camille Loissau

Sticky Boys, Make Art,( Listenable Records), disponible

Plus d’infos:

Site officiel 

Facebook

Live:

->  17/7 – Xtreme FEST – Cap Découverte (Albi-Carmaux)
-> 19/7 – w/ IRON REAGAN @ Petit Bain – Paris
-> 25/7 – Panic Fest Open-Air – St Félix (Haute Savoie)
-> 14/8 – MOTOCULTOR FESTIVAL Open Air – St Nolff

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s