BUKOWSKI @ FESTIVAL INVASION DE LUCANES – 30/05/15

Ce week-end devait être de tout repos à Bordeaux chez mes parents et surtout loin de Paris. Cependant, je n’ai pas pu m’empêcher de jeter un œil aux concerts prévus dans la région. Un en particulier a arrêté mon attention : Bukowski au Festival de Lucanes, à Libourne.

Nous arrivons sur les lieux vers 18h, histoire de profiter un peu de la ville et de l’ambiance. Le festival en est à sa 7ème édition mais c’est la première année qu’il a un site attitré. Nous passons alors un moment à déambuler entre les stands de musique, de body-painting et le skate parc improvisé. 18h, c’est aussi l’heure à laquelle commencent les concerts. De tous les groupes présents, hormis Bukowski, j’en retiendrai deux : les Santa Machete, fanfare aux masques de catcheur qui déambulait au milieu des gens et les Bagdad Rodeo qui ont marqué les esprits avec leur humour et surtout pour avoir fait monter des pin-ups sur la scène.

Puis vient enfin le tour des Bukowski. Avec une heure de retard, les quatre garçons montent sur la scène décorée aux couleurs de la formation mais retardés quelques minutes de plus par un problème technique. Puis il est temps de commencer. Pour une scène en plein air, le son est plutôt bon. Quelques fans ont fait le déplacement juste pour eux et ils se font bien entendre. Hormis eux, le public est plutôt timide et Julien se fait une joie de les interpeler sans cesse. Les quatre amis s’amusent sur scène et enchainent vieux succès et nouveaux titres, ces derniers se fondant parfaitement dans le set. Petit moment émotion avec la chanson « Brothers Forever » tirée de l’album « Hazardous Creatures ». Le public s’époumone sur « Smocky Room » et se fend de deux wall of death. Fred en profite pour descendre au milieu du public, manquant de se s’y faire écraser. Le show se termine, Julien ne peux pas s’empêcher de vouloir slammer sur le public, public qui n’a visiblement pas l’habitude de ce genre de pratique barbare. Bien évidemment, le show n’a pas été parfait, mais il est indéniable que les Bukowski savent ce qu’ils font et  le font au mieux. Energie et efficacité sont les mots d’ordre chez eux.

La soirée s’est déroulée dans une bonne ambiance évidente et surtout, le beau temps était avec nous. Ça fait du bien parfois de s’éloigner de Paris et de voir que la musique est aussi présente ailleurs.

Texte : Camille Loissau

Be the first to comment

Leave a Reply