AGNOSTIC FRONT + WENDY’S SURRENDER @ LA FLECHE D’OR – 17/05/2015

En ce dimanche ensoleillé, Cartel Concerts nous a donné rendez-vous dans la salle parisienne de la Flèche d’Or pour nous retrouver en tête à tête avec Agnostic Front et Wendy’s Surrender. A l’ouverture des portes à 19h, tout le monde reste dehors pour profiter des derniers rayons de soleil de la journée. Les abords du luxueux hôtel Mama Shelter sont envahis de metalleux, de punks, de coreux, de rockab’, qui attendent patiemment l’ouverture des hostilités. 11265195_10152964056172832_5171235568500720350_n Attendus à 19h45, ce n’est qu’un quart d’heure plus tard que les Bisontins de Wendy’s Surrender font leur entrée sur scène devant une fosse presque vide. Mais pas de panique : les premiers accords font rentrer une grande partie du public et la salle se remplit peu à peu. Si l’intro affiche un duo guitare/batterie très prometteur, ce qui suit nous paraît un peu plus chaotique. Problème de mise en place ou défaut de composition ? Nul ne sait, mais du coup le public parisien accueille de façon très frileuse ce set. Cependant, dès « Clear Eyes Full Heart », tout le monde est plus en place, et c’est sur « Don’t Tread On Me » que les Francs-Comtois conquissent le cœur des spectateurs, comme le prouve les applaudissements chaleureux à la fin du morceau. Maintenant que la soirée commence vraiment, le quintet enchaîne avec  « WTH », dédié aux amoureux du Jägermeister. « Skindeep » aurait presque pu être renomméee « Skippy »  tant sa rythmique plus punk et enjouée nous donne envie de sauter partout. Avec leur reprise bien menée de « New Direction » de Gorilla Biscuits, les coreux ont fait un joli cadeau au public qui reprenait en chœur les paroles de la chanson. Le premier circle pit de la soirée se fait sur « The Way », qui a plu par son efficacité et son énergie. Celui lancé sur « Back Track » a eu beaucoup moins de succès puisqu’il n’a été suivi que par deux personnes, mais ce morceau plus lourd n’a pas manqué d’être apprécié, notamment pour son passage low tempo dans la lignée des meilleures ambiances bagarre. « B Town » a moins convaincu, mais la clôture du set s’est fait brillamment sur une reprise de « What Happened ? » de H20 reconnu dès les premières notes par l’ensemble du public présent. Ouvrir pour Agnostic Front et de surcroît devant des parisiens n’était pas un défi facile. Mais avec une énergie sans failles des musiciens pendant un peu plus de quarante minutes et le charisme de Cyril au micro, les Wendy’s Surrender l’ont relevé haut la main !

Il fait très chaud dans cette Flèche d’Or bondée lorsqu’à 21h07 le thème de « La Bon, La Brute, et Le Truand » d’Ennio Moricone/Sergio Leone retentit. Les monstres new-yorkais débarquent alors sur scène sous les acclamations d’un public remonté à bloc. A partir de là, tout est allé très vite. Dès les premières notes de « The Eliminator », un gigantesque pogo se lance, et il n’aura fallu attendre que quelques minutes pour qu’un circle pit se déclenche après le premier solo de guitare. Les Agnostic Front enchaînent alors directement avec « Dead To Me » qui fait sauter et chanter toute la fosse. A l’annonce de « My Life, My Way », une explosion de joie s’empare de la salle. « That’s Life » lance le deuxième circle pit du set. En sixième position arrive un premier extrait de leur dernier album, The American Dream Died, à savoir « I Can’t Relate », qui sera suivi des tubes « For My Family » et « Friend Or Foe ». Après avoir expliqué la présence de caméras sur scène par le fait qu’ils tournent un documentaire, ils continuent avec « Victim In Pain » et encore un extrait du dernier opus, « Police Violence ». Sur « All Is Not Forgotten », le sol de la Flèche d’Or se met à trembler alors que tout le monde saute à la demande du frontman Roger Miret. Il est un peu plus de 21h30, et la luminosité commence enfin à baisser. Il faut dire que les magnifiques baies vitrées de la salle sont à la fois son atout et son point faible, tant la lumière qui reste envahissante longtemps dès l’arrivée des beaux jours.

11038725_10152963896672832_5783834921308560740_n

Le set se poursuit avec « Peace » qui, même sans Jamey Jasta, fait clairement son effet, et « Crucified ». Roger profite d’une petite pause pour remercier l’organisation, et surtout le public, sans lequel ce concert ne pourrait pas se faire. Ils reprennent avec un autre extrait du nouvel album, « Old New-York »,  puis « A Mi Manera » et « Gotta Go ».  « Riot, Riot Upstart » fait chanter tout le monde, alorsque « Police State » accueille un nouveau circle pit. L’ambiance est déjà bien déchaînée, mais les Agnostic décident de nous faire bouger encore plus vite avec deux chansons très rapides de leur dernière galette, « Enough Is Enough » et la brève « No War Fuck You ». Plus le temps passe, plus on se rend compte que leur discographie est quand-même ornée de sacrés tubes, et ils nous le prouvent avec « Take Me Back » qui fonctionne toujours aussi bien dix ans après sa sortie. « Addiction » permettra aux gens de faire leur dernier circle pit de la soirée. La fin de la soirée se fait sentir alors que retentissent les riffs lourds de « Power ».

Le temps de faire une petite pause et Vinnie Stigma s’empare du micro pour entonner la presque acoustique et non moins drôle « Pauly The Dog », avant de reprendre sa place pour finir le set avec leur reprise de « Blitzkrieg Bop » des Ramones qui fait danser toute la salle.    Et c’est sur cette note très joyeuse que se clôture cette heure en compagnie de ces piliers de la scène hardcore new-yorkaise qui nous auront offert autant de nouvelles compositions que de la crème de leur discographie.  Il n’y a pas à dire, c’est dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleures confitures, et après trente-trois ans de carrière, les Agnostic Front ont toujours l’art de faire pogoter les foules.

11267380_10152963889392832_838301810851784613_n

Merci à eux, merci à Wendy’s Surrender, et surtout merci à Cartel Concerts pour cette soirée géniale pleine d’humour et de bagarre !

Texte : Charlotte Sert

Un grand merci à ImmortalizR  pour les photos

Setlist Wendy’s Surrender :

  1. Intro
  2. Clear Eyes Full Heart
  3. Don’t Tread On Me
  4. WTH
  5. Skindeep
  6. New Direction (Gorilla Biscuits Cover)
  7. The Way
  8. Back Track
  9. B Town
  10. What Happened ? (H2O Cover)

Setlist Agnostic Front:

  1. The Eliminator
  2. Dead To Me
  3. Warriors
  4. My Life My Way
  5. That’s Life
  6. I Can’t Relate
  7. For My Family
  8. Friend Or Foe
  9. Victim In Pain
  10. Police Violence
  11. Only In America
  12. All Is Not Forgotten
  13. Peace
  14. Crucified
  15. Old New-York
  16. A Mi Manera
  17. Gotta o
  18. Riot, Riot Upstart
  19. Police State
  20. Enough Is Enough
  21. No War Fuck You
  22. Take Me Back
  23. Addiction
  24. Power
  25. Pauly The Dog
  26. Blitzkrieg Bop (The Ramones Cover)

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s