KORPIKLAANI – NOITA

On l’a compris depuis quelques temps déjà, Korpiklaani est un groupe très productif. Devenus même une référence en matière de Pagan Metal en étant très régulièrement à l’affiche de festivals, les Finlandais continuent de nous apporter joie et allégresse à chaque nouvelle sortie d’album. Noita nous comblera donc une neuvième fois et il était, de ce fait, tout à fait normal de le choisir en tant qu’album de la semaine. Je vous invite pour l’occasion à vous munir d’une bonne bière, de profiter du retour des beaux jours et de danser sur les airs toujours plus enjoués des nouveaux morceaux de Korpiklaani. Il ne faudrait certainement pas passer à côté de cette offrande !

Korpiklaani-Noita

A noter comme changement tout de même, l’arrivée de Sami Perttula à l’accordéon, qui garde toujours une place centrale dans les compositions. D’ailleurs, rien que les premières notes de « Viinamäen Mies », qui ouvre les festivités, sont là pour le prouver. Tous les ingrédients qui font la renommée du combo sont présents, pas de surprises donc, mais plus de plaisir à l’écoute après ces dernières productions.

Noita en finnois signifie sorcier, magicien, mais c’est plus que ça, voyons le plutôt comme un druide, un guérisseur, celui qui a un pouvoir spécial ainsi que des connaissances, tout ça, mis au service des autres. Rien à voir  avec de la sorcellerie mais on rentre bien dans un thème purement folklorique. Si certains titres comme « Lempo » peuvent laisser un arrière-goût de déjà-vu, d’autres nous apportent la satisfaction attendue. « Minä Näin Vedessä Neidon » par exemple sonne comme une pure chanson traditionnelle. La voix de Jonne, très convaincante pour ce type de chant, est fièrement assumée.  A l’inverse « Jouni Jouni » surprendra par son timbre très rock et la présence remarquable du violon, cela dit ce titre à le pouvoir  de faire danser comme jamais !

On aime le tempérament que prennent l’accordéon et le violon dans cet album, les solos sont plus présents, constamment plus rythmés et le chant en finnois, il n’y a pas à dire,  accroît cette dimension authentique qui fait la singularité de Korpiklaani.

Un album de la semaine riche et frais, un condensé de bonne humeur à consommer sans modération !

Korpiklaani, Noita, sortie le 1er mai 2015 chez Nuclear Blast

 

Texte : Cindy Tucci

Be the first to comment

Leave a Reply