The Milton Incident + 9 Fake Reasons + Evenline @La Péniche Antipode – 17/04/2015

Du metal ? En acoustique ? Sérieusement ? ET bien qu’est ce que ça peut donner…  A bas tous les préjugés, le metal version unplugged, ça a une sacré gueule. Et c’est Dooweet avec trois groupes de son roaster qui nous a proposé d’en faire l’expérience ce vendredi 17 Avril à La Péniche Antipode et faisant de l’ombre aux fameux MTV Unplugged connus de tous.

Un cadre intime pour un concert intime. Logé dans le ventre d’une péniche, la petite salle de concert est l’endroit parfait pour un tel show. Et c’est The Milton Incident qui ouvre le bal. Jay, batteur, a laissé sa place à un sample pour cause de voyage de noces. On ne lui en voudra pas. Les quatre membres restant en ont profité pour recruter deux jolies filles pour l’occasion : l’une au violon, l’autre au clavier. Et les titres prennent tout d’un coup une nouvelle couleur, une nouvelle dimension. La voix de Sam est parfaitement mise en valeur et hypnotise la salle.

Puis vient le tour des 9 Fake Reasons. Eux, je les suis depuis un moment déjà, je peux me permettre d’être plus critique. Le set arrangé version acoustique donne l’impression d’écouter de nouveaux morceaux. Et bien que je ne sois pas parfaitement d’accord avec tous les changements et les arrangements, je dois dire que ça sonne drôlement bien. C’est aussi l’occasion pour le groupe de nous présenter Mister Chee Salis alias Brutal qui donne une touche très latino au set et nous fait bien rire avec ses pitreries. Il est simplement un peu dommage que Charles finisse tout juste de se chauffer la voix lorsque la prestation prend fin.

La soirée se termine avec Evenline. A l’inverse, eux, je ne les connais que très peu. Et ce soir est donc l’occasion de les découvrir. La première chose qui me frappe est la voix d’Arnaud. Pas vraiment ordinaire, elle m’a obligé à me poser un instant pour écouter. La formation possède une bonne présence et les morceaux se sont enchainés sans accros avec un petit coup de cœur de ma part pour l’émouvante « Without You ». Maintenant, il ne reste plus qu’à se pencher sur l’album studio et à aller voir ce que donne un vrai show électrique.

La douceur était au rendez-vous ce soir : pas de pogos ni de Circle Pit (et pourtant, Brutal en a réclamé !) On n’arrêtera pas le metal mais pourtant, des soirées comme celles-ci, on en refera ! Longue vie aux Dooweet Unplugged.

Merci à Dooweet pour ce concert, à 9 Fake Reasons pour l’invitation et aux groupes de la soirée pour avoir assuré le show.

Texte: Camille Loissau.

Liens: 

Dooweet

The Milton Incident

9 Fake Reasons

Evenline

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s