Interview Moonsorrow

Pendant la Cernunnos Pagan Fest 2015, alors que les festivités battaient leur plein à la Machine du Rouge, nous avons pu rencontrer Ville Sorvali et Matja Harvilahti de Moonsorrow. Agréables comme peuvent l’être les finlandais ils ont répondu à nos questions .

Pouvons-nous parler des nouvelles du groupe ? Un nouvel album de prévu?

Ville : Il va y avoir un nouvel album effectivement.  Je ne te dirai pas quand! Ce sera probablement dans un an.

Matja : On en a déjà composé une bonne partie, on va entrer en studio et ça sortira sûrement l’année prochaine.

Reviendrez-vous à Paris pour en faire la promotion ?

Ville : On le souhaite oui ! On projette de toute façon de faire une tournée dans plusieurs villes françaises pas seulement à Paris. Le public est bon partout.

Matja : La France est devenue un des meilleurs pays où jouer, tout comme dans le sud de l’Europe.

Ville : Bizarrement, il (Matja) voit la France comme un pays de l’Europe du Sud….

Matja : (rires) Non !

A propos des paroles de vos chansons… Le prochain album sera aussi en Finnois ?

Ville : Oui ! Jusqu’à la fin des temps… C’est l’âme du groupe. On ne peut pas vraiment dire pourquoi.

Matja : Pourquoi devrions-nous ? L’anglais n’est pas une meilleure langue que le finnois qui est très poétique et expressive.

Ville : L’anglais est même plus pauvre, il n’y a pas autant de façon de s’exprimer. Je considère que mon anglais écrit est très varié il y a plein de mots et d’expressions mais je sens que je ne peux pas exprimer tout ce que je veux en anglais.

DSC_0424

Quelles sont vos influences ?

Ville : On en a beaucoup comme …

Matja : Satan ! (rires)

Ville : Et bien disons que Bathory, Enslaved, King Crimson ce sont les trois principaux. Il y a bien sûr plusieurs groupes de Black Metal, Death Metal, la musique traditionnelle scandinave…

Matja : Le black Metal est très important on a tous grandi avec et c’est une grande partie de notre musique. C’est peut être une des seules choses qui connecte tout le groupe, c’est le seul sujet concernant la musique sur lequel on a le même avis.

Concernant le Pagan Metal, pensez-vous qu’un festival  comme la Cernunnos regroupant que des groupes de ce style est une bonne chose ?

 Matja : Pourquoi pas ? Il y en a tellement, des bons et des groupes horribles ! Il y a de quoi faire un festival ! Et c’est une bonne idée d’avoir ce festival au milieu de la ville au lieu d’être au milieu d’un bois ! C’est grand.

Ville : C’est très bien situé ! C’est central.

 

Vous jouez dans d’autres festivals de ce genre ?

 Matja : Oui tout le temps, la plupart des festivals qu’on fait ont un lien avec le Folk Metal.

Ville : Il y a deux jours en Europe on a vu de vrais vikings ! Ils étaient habillés comme ça et marchaient dans la rue, c’était un grand festival viking.

Pouvons-nous parler des paroles de vos chansons ?

Ville : On parle de beaucoup de choses, de la nature, la philosophie générale c’est le Pagan c’est dur d’expliquer plus que ça. Parfois ce sont des histoires, parfois juste des descriptions il y a beaucoup de choses. Le dernier album a de très bonnes traductions, cette fois je ne les ai pas traduites moi-même.

DSC_0746

Vous faites beaucoup de concerts en ce moment…

Matja : Oui… enfin ça dépend, cette année par exemple on n’a pas été beaucoup en tournée. Et l’année dernière non plus, on en a pas fait tant que ça, mais de très intéressantes par contre, comme en Asie, un voyage au Japon.

Il y a un endroit où vous préférez être ?

Ville : Chez moi…  Non c’était une blague ! Quoique pas tant que ça, j’aime beaucoup jouer chez moi.

Matja : Je déteste jouer chez moi !

Ville : J’aime aussi être en Europe, il y a tellement d’endroits bien pour jouer, la France par exemple si c’est ce que tu veux entendre !

(Rires) Non pas forcément !

Matja : Il y a des villes qui sont toujours bonnes pour jouer comme à Montréal, ça a été excellent à chaque fois, et les villes de l’Amérique de nord en général. Et en Europe…

Ville : La Hongrie, c’est là où la première fois on a eu une séance de dédicace et on avait jamais vu cette forme de folie ! En Finlande l’année d’avant, on avait déjà vu une ou deux personnes venir avec un stylo et un bout de papier mais jamais comme ça.

Matja : La Finlande est très bien aussi, on a jamais eu de mauvais concert à Helsinki, la Suisse aussi c’est bien et la France.

Ville : Le sud de la France est plus fou que le nord ! Un de nos concerts les plus mémorables c’était à Toulouse et c’était fou ! Il y a avait un sonomètre que je regardais pendant qu’on jouait et parfois au milieu des chansons je demandais au public de faire un putain de bruit, et ils criaient même plus fort que le groupe ne jouait !

Si vous pouviez choisir les groupes pour une Pagan Fest,  ce seraient lesquels ?

Matja : Je crois que je voudrais Enslaved parce qu’ils ne jouent pas beaucoup dans ce genre de festivals, je crois qu’ils prennent eux-mêmes de la distance sur ça. Mais ce serait cool de les avoir donc je dirais Enslaved, Amorphis, Thyrfing. Peut-être nous aussi ! (Rires)

Voudriez-vous dire quelque chose au public français ?

Matja : On aime vraiment jouer en France, et on espère revenir quand notre album sera sorti et tous vous voir.

Ville : Et boire votre vin !

Matja : On aime beaucoup le vin donc ramenez-nous du vin rouge et du vin blanc !

 

Merci à Ville et Matja pour ce moment et à Sarah de Dooweet !

Texte : Cindy Tucci

Photos : Aurélie Margerin

Liens: 

Site officiel

Facebook

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s